I Hate U Love Me T.4 – Tessa Wolf

I Hate U Love Me – Tessa Wolf – Editions BMR – Version NumériqueVersion Broché – Sortie 16/05/2018

Je remercie les Editions BMR et Netgalley pour ce Service de Presse.

J’ai vibré au fil des pages… Mon coeur n’a pas cessé de se serrer de peur de ce qui pouvait encore se dérouler, car c’est le dernier tome, la dernière ligne droite, tout peut arriver même ce que la lectrice acharnée de cette saga que je suis n’a pas envie de lire !

Je ne ferai pas de résumé pour plusieurs raisons, la première celle de laisser le plaisir aux lectrices de découvrir la suite, la seconde comme c’est le dernier livre encore plus que les autres, il doit se lire, se vivre et s’apprécier librement.

La scène de séparation entre Farès et Eléna est juste bouleversante… Les mots, les actes, les émotions tout y est pour vous mettre le coeur en lambeaux comme le sont ceux de Fares et d’Elena.

Plus ma lecture avançait, plus j’avais l’impression d’être dans un ascenseur émotionnel, au point d’y croire pour eux… Elena et Fares se cherchent, essaient de se comprendre de se pardonner. Ils ne sont plus dans la vengeance, mais plutôt dans la terreur de ressentir encore cet amour qui peut à tout moment les détruire… Pourtant, il est bien là plus que jamais, passionnel, au-delà de raison.

La plume de Tessa Wolf est juste percutante de vérité et de justesse pour embarquer à ce point le lecteur au sein des émotions qui tourmentent Fares et Elena.

J’ai commencé ce tome en sachant que je ne le lâcherai pas sans l’avoir fini car c’est l’effet IHULM depuis le début : addictif, prenant, émouvant… J’y ai passé ma nuit… Tant pis pour la fatigue et les cernes du lendemain, car je suis heureuse d’avoir pu connaître le dénouement de cette histoire que j’ai cru voir échapper tellement de fois au cours de ma lecture.

Le lâcher prise de Farès m’a coupé le souffle au moment où je n’y croyais plus. Si dans le tome trois, la colère, la haine, la vengeance ont dominé Fares, dans celui-ci on retrouve un peu de l’adolescent, de l’amoureux dès premiers instants comme si les sentiments revenaient à la vie. Tout est centré sur ce duo Eléna-Farès, dans leur bulle, on a presque l’impression que les éléments de la vie : travail, responsabilités, amis et famille deviennent complètement secondaires. Comme si leur relation, leur futur sont plus importants que tout le reste au point de presque l’occulter. Certaines  paroles ou gestes sont touchants et doux, on toucherait presque un rêve du doigt, et puis les blessures passées, les incertitudes, les tourments viennent envahir les pensées, gâcher ces moments précieux. Mais comment en tenir rigueur après tout ce qu’ils ont vécu.

Comme une dépendante, j’aurais souhaité quelques pages de plus : ne pas juste connaître leur avenir par une déclaration de chacun. C’est du pur égoïsme, il faut que je me fasse une raison cette saga est terminée…

Et quel final : l’auteur nous a tenu en haleine tout du long mais ça en valait la peine. C’est puissant comme ce qui lie Elena à Fares !

Cette histoire, qui se déroule sur plus de dix ans en quatre livres, m’a chamboulée, retournée, fait vibrer, je n’ai pas pu décrocher même avec l’attente entre chaque sortie. Cette auteur m’aura ravie avec chaque opus même s’il a fallu s’armer de mouchoirs parfois, j’ai adoré et j’espère que vous ferait bientôt partie des accrocs de Fares et Elena.

Vous pouvez commander sur Amazon, en cliquant sur la couverture qui vous convient :

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.