Where you belong – Judy Clare

Where you belong – Judy Clare – Editions BMR – Version Numérique – Sortie le 22/02/2019

Je remercie les Editions BMR et Net Galley pour ce Service de Presse.

Je me suis lancée dans cette lecture avec entrain, découvrant une nouvelle auteure pourtant j’en suis suis sortie avec une romance assez déroutante où je n’ai pas réussi à comprendre dans quelles directions Judy Clare voulait nous emmener … Petit résumé puis je m’explique :

June, artiste peintre, compte ouvrir son école d’art. Depuis un an, elle est divorcée, mais elle reçoit une lettre l’obligeant à partir en voyage de noces avec son ex-mari. Durant leurs cinq années de mariage, ce voyage a sans cesse été repoussé, en raison des obligations professionnelles de Nathan, médecin humanitaire. Une clause de son contrat de mariage lui impose de le faire, sous peine, de perdre ses biens partagés avec le divorce. Elle a un jour, une date de départ, un point de rendez-vous à l’aéroport, une requête ses vaccins à jour, mais pas la destination. June est dans une rage folle, se demandant à quoi joue Nathan. Il débarque à l’heure dite, en compagnie de son meilleur ami Gareth, que June n’a jamais vu, et qui fera partie du voyage…

Dès le début, beaucoup de questions, pour la curieuse que je suis, ne cessent d’attiser mon intérêt. Pourquoi vouloir faire cette lune de miel, alors que le divorce est prononcé ? Quels sont les projets de Nathan ? Va-t-elle renouer avec son ex-mari ? Pourquoi avoir choisi Manille ?

Qui est Gareth le meilleur ami de Nathan ? Que fait-il avec eux ? Va-t-elle lui succomber ? Quelles sont les intentions de ce personnage ?

Une vie maritale qui l’a réellement échaudée et désabusée, voire même rendue presque aigrie. Mais son mari a-t-il tous les torts ? S’est-elle intéressée à son métier, ses enjeux et ses impacts ?

Arrivée à la fin, je ne sais toujours dans quel type de romance classer ce livre, ni même, où a voulu nous conduire l’auteure. C’est bien la première fois que je suis autant déconcertée par un livre, et le message qu’il véhicule bien trop incertain pour moi.

Le côté humanitaire, passionné par les causes perdues et les plus démunis, les enfants abandonnés dans les pays peu développés, est assez bien porté et décrit par les personnages qui défendent leurs idéaux. Tout comme la ville de Manille où le luxe se confronte à la misère des rues et de certains habitants qui est bien détaillée.

En revanche, je ne comprends pas la relation nébuleuse qu’il y a entre Nathan et June. Rien n’est simple, ils se reprochent sans cesse des choses, on se demande une bonne partie du livre ce que Nathan a recherché, en la forçant à faire ce voyage de noces, en l’emmenant sur son territoire, dans sa vie à l’étranger en continuant de travailler sans vraiment s’occuper d’elle. Il nous donne une réponse à la toute fin, et pourtant l’impression que j’ai, c’est qu’il ne s’est quasiment pas battu pour la garder, la reconquérir, ou très maladroitement à coup de séances de sexe torride. Ces personnages ont un réel problème de communication. S’ajoute à leur manque de dialogue le phénomène Gareth qui est le meilleur ami de Nathan, mais qui séduit June de suite, en annonçant, qu’il ne formera jamais un couple et aime l’amour libre.

C’est l’ex-mari avec lequel elle va renouer ou va-t-elle se contenter de l’aventure Gareth ?

Je devais être à côté de mes pompes ou trop fatiguée, car je n’ai rien compris de la fin, pour moi c’est nébuleux au possible et June n’a pas fait de véritables choix…  Je vous avouerai qu’à autant papillonner entre les deux hommes, dont un qu’elle dit détester au début du livre, écouter l’avis des uns et des autres, vouloir des choses puis faire l’inverse, elle m’a réellement gonflée. De plus, on n’en sait pas davantage sur ses projets, sa vie, on en a que des bribes, pas vraiment explicites ! C’est un livre vraiment frustrant car j’ai eu l’impression d’avoir fait quasiment du surplace. Il y a, tout de même, une  petite évolution du personnage de Nathan que j’ai fini par trouver touchant dans sa peine. Quant à June, elle a continué à m’énerver à force de ne pas savoir ce qu’elle veut, de ne  pas comprendre que Nathan l’aime, peut-être pas comme elle le voudrait, mais il l’aime. Elle m’a donné l’impression d’être une enfant gâtée qui veut tout !

J’ai voulu comprendre, c’est ma curiosité qui m’a fait continuer ma lecture, je devenais, au fur et à mesure des pages, dubitative sur l’issue, ne prenant plus vraiment de plaisir car je ne comprenais pas les tenants, ni les aboutissants de l’histoire. Donc lorsque j’arrive à la dernière page et que je reste dans ce flou, je suis vraiment frustrée et déçue. Je n’ai quasiment pas eu les réponses aux questions que je me pose depuis le début.

Peut-être suis-je passée à côté de cette histoire, pensant que c’était une histoire de reconquête ou de choix amoureux, et je ne l’ai clairement pas vu, ou alors je n’ai pas compris le message que voulait transmettre cette auteure et j’en suis navrée.

Vous pouvez commander ce livre sur Amazon en cliquant sur la couverture suivante :

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.