Romance Contemporaine

The Revenge Plan – Linda Kage

The revenge plan – Linda Kage – Edition Harlequin – Juin 2020 – 551 pages

Je dois dire que ce livre m’a réconciliée avec les éditions Harlequin. En effet, les deux derniers que j’ai lu d’eux m’avaient plutôt déçue. ”The Revenge Plan” a été une magnifique découverte. 

En lisant le résumé, je me suis dit « yesss, si c’est de la vraie vengeance, celle dont on ressent le besoin, qui n’est pas forcément très intelligente mais qui fait du bien… » Eh bien en fait l’histoire n’était pas du tout axée là dessus

Le résumé ne pose pas si bien le contexte mais bon sang, même avec ça, je ne regrette pas une seule seconde d’avoir lu ce livre, que dis-je, l’avoir dévoré. Et pourtant je suis pas la première fan du new adult mais là… je ne sais pas, dès le début j’ai accroché, je n’ai pas réussi à m’en détacher

C’est clairement un coup de coeur !

Une fois n’est pas coutume, je ne vais pas beaucoup vous parler des protagonistes.

J’en ai suivi trois : Haven, Henry et Wick. Je veux un Wick !!! Ouiiiiiiiii, je veux un Wick dans ma vie !

Tous trois m’ont beaucoup touchée. Henry me faisait penser à une fille tant ses pensées étaient proches de celles que j’ai pu avoir quand j’étais une ado à fond sur un mec de mon collège… 

Haven est une chouette fille, naïve, mais bizarrement, elle ne m’a pas tant agacée que ça. 

Et je termine par le meilleur, Wick. Hannn que dire de Wick ? Il ne m’a fallu que quelques chapitres pour tomber sous son charme. J’ai eu moi aussi envie de lui rentrer dedans en courant dans un couloir de dortoirs pour essayer d’échapper à un petit copain frivole.

Wick est adorable, sincère, gentil, discret. Je pense qu’il n’est pas loin de la perfection. 

En dehors des trois protagonistes cités ci-dessus, la majorité des personnages m’est vraiment apparue sympathique sauf un

Et bordel, il est vraiment un... aaaaaaa, de quoi vais-je le traiter, certainement pas d’un animal, ils sont bien plus intéressants et intelligents que ce genre de personnes. Un coussin non rembourré, voilà. Un truc qui n’a aucune utilité, qui prend la poussière et qui pourrait éventuellement servir de litière pour un chat ou brûler dans un feu pour faire de la chaleur 😀 

Ce type était tout bonnement écoeurant. Un harceleur de première, un esprit tordu, imbu de lui même. Le type qu’on déteste vraiment !

Je me suis posé pas mal de questions au début sur Wick et un autre personnage, les raisons pour lesquelles ils agissaient ainsi et se détestaient, et très rapidement j’ai choisi mon camp #teamdefensivefootballus

Dès le début, j’ai adoré le « couple » Haven&Wick, j’ai ressenti une réelle et véritable complicité, certes rapide mais tellement vraie. J’étais même envieuse de ce qu’ils avaient alors qu’ils ne se connaissaient que depuis quelques heures. Je voulais également être de la partie.

Je les ai trouvés vraiment mignons.

J’ai réagi à absolument tous les ressentis et sentiments de Wick

Et qu’est-ce qu’ils m’ont frustrée ! Mais la bonne frustration, celle qui vous donne envie d’appuyer plus vite sur la liseuse pour découvrir la suite. Je voulais toujours plus avec eux.

Sur plusieurs aspects ce livre m’a un peu décontenancée mais en bien.

C’est rarissime mais j’ai ressenti une réelle ambiance conviviale, une vraie chaleur familiale qui s’est tracée un chemin jusque dans mon esprit et dans mon petit coeur. J’avais un sentiment d’appartenance et, ça, c’est la mer à boire pour arriver à me le faire ressentir.

Ma lecture a été accompagnée de beaucoup de moment de détente, d’espoir et de rires

J’ai adoré la petite intrigue et tous les indices parsemés ici et là au cours de ma lecture. C’était un régal. Il m’aura fallu un peu moins de la moitié pour comprendre les tenants et les aboutissants et j’ai adoré, oui encore lol.

Ajouté à cela, le livre évoque un sujet d’actualité : le harcèlement. Celui subi par Wick, un mec, ce qui ajoute une dimension différente car je crois que jusque là, je n’avais lu des harcèlements que pour des filles. On peut se dire que pour un mec, surtout un gars comme Wick, avec un physique pas si mal, qui se laisse pas (trop) marcher sur les pieds, ça ne peut pas exister. Eh bien si, le harcèlement peut exister pour tout le monde, il peut toucher n’importe qui à partir du moment où un con l’a décidé. 

J’aurais apprécié voir ce terme apparaître plus rapidement dans le livre car il est important et a apporté une profondeur certaine à l’histoire.

La plume de l’auteure est très agréable et bien évidemment addictive.

Bref, c’est un livre que je conseille vivement car pour ma part, il a été une très belle découverte. Je ne regrette pas d’avoir toujours espoir de trouver la perle même si il me faut en lire 15 pour ça.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :