Si tu me le demandais – Emily Blaine

Si tu me le demandais – Emily Blaine – Edition Harlequin – Format brochéFormat Numérique -sortie 04/10/2017 env 380 pages

Une romance touchante.

J’avais adoré la saga « Dear You » d’Emily Blaine, j’ai donc été curieuse de découvrir ce nouveau livre tant attendu.

Le hasard fait se rencontrer Cooper et Julianne sur la terrasse d’un hôtel. Lui, se fait violence pour participer à un congrès d’architectes auquel il vient d’être récompensé. Elle fait bonne figure en tant que demoiselle d’honneur à un mariage. Cooper est peu sociable mais Julianne va le sortir de sa carapace en inventant leur premier rendez-vous imaginaire. Ils vont être chamboulés par leur rencontre éclair. Ils pensent ne jamais se revoir et pourtant le destin en a décidé autrement…

Cooper est englué dans son chagrin depuis que sa femme est décédée d’une leucémie huit ans plus tôt, lui laissant une belle petite fille à élever. Sa souffrance est telle qui ne peut pas et refuse de parler de ses souvenirs avec sa fille, Cécilia. Elle est en pleine adolescence, les choses se dégradent entre père et fille. C’est elle qui essaie de faire réagir son père, lui mettre en évidence les silences liés au décès, ses absences dus à son travail, alors que l’entourage de Cooper a tout essayé. Julianne porte en elle aussi une tristesse, des blessures passées…

C’est la rencontre de deux âmes brisées, endeuillées qui cherchent à se reconstruire en s’aimant.

Julianne est malgré sa douleur plus solaire, lui plus discret. Leur relation est atypique, car leurs têtes à têtes sont pures coïncidences au départ, mais ils arrivent à les rendre sentimentaux. L’attirance est présente, mais la culpabilité d’être à nouveau heureux aussi. Il faut faire face à son deuil, se défaire du passé.

C’est une belle histoire avec des côtés désuets assumés, des personnages touchants, même si j’ai trouvé Cooper un peu trop dans la passivité surtout avec sa fille, et qu’il se laisse vivre depuis huit longues années dans cette souffrance. On lui dirait bien de se secouer un peu ! Mais, il devient de braise face à sa belle Julianne ! Il est un peu trop parfait (zéro défaut) : les mots, les fleurs… tout en étant très maladroit (dans ces comportements) oui je sais c’est contradictoire !

Ce livre est bien écrit : les personnages, les thèmes abordés sont émouvants mais je n’ai pas été complètement transportée en lisant. Peut-être que le personnage de Cooper s’apitoie trop sur lui ou alors c’est son côté romantique et exemplaire qui ne m’ont pas fait adhérer. C’est quand même une romance réussie, qui se lit avec plaisir.

 

Avis de Valou

Je tiens à remercier Mélanie des éditions Harlequin pour ce service presse

Je suis une grande fan du travail d’Emily Blaine, j’ai lu une bonne partie des ses livres et chaque année, je guette la sortie de son nouvel opus avec beaucoup d’impatience.  C’est donc avec joie que j’ai reçu ce service presse. 

Le livre est scindé en 7 parties, au travers desquelles on suit le quotidien de Cooper, veuf de 38 ans, papa de Cécilia 14 ans. Outre sa fille et son métier d’architecte, plus rien ne passionne Cooper depuis qu’il a perdu sa femme, 8 ans auparavant. Empêtré dans ses souvenirs et sa mélancolie, il est fermé au dialogue et entretient une relation tendue avec  Cécilia, qui n’attend qu’une seule chose: que son père s’ouvre enfin à elle…

La rencontre de Cooper avec Julianne est jolie et tendre. Elle met en exergue la souffrance de ce père de famille, à se laisser aller avec une autre femme. Julianne a beaucoup perdu elle aussi, cependant elle ne montre pas sa souffrance de la même manière. Elle est plus mystérieuse. Rien ne prédit que ces 2 êtres malmenés par la vie, allaient se rencontrer de nouveau, et pourtant…

Si Cooper commence à ouvrir son coeur et souhaite revoir Julianne, la jeune femme, elle,  préfère laisser faire le hasard. Lui seul décidera s’ils doivent  se revoir.

J’ai passé un bon moment de lecture. La plume d’Emily Blaine est toujours aussi fluide, c’est un plaisir à lire. Le sujet du deuil est largement abordé dans cette histoire: Comment survit-on après la perte d’un être cher, même des années après? Comment continuer à avancer et se laisser avoir droit de nouveau au bonheur?

J’ai trouvé intéressant la manière dont l’auteure a choisi de traiter la difficile relation entre Cooper et Cécilia. Celle-ci est un personnage central de cette histoire, car au delà d’une romance contemporaine, il s’agit aussi d’une histoire de reconstruction d’un tissu familial, très lourdement endommagé. Le personnage de Cooper est tour à tour poignant et agaçant. Celui de Julianne contrebalance cela, elle me parait plus spontanée, sans concession. Elle se laisse plus facilement aller.

Le tandem Jackson/Annah apporte une touche d’humour dans cette histoire, ce qui est le bienvenu. Leurs échanges ne manquent pas de piment, c’est le moins qu’on puisse dire! Je regrette cependant qu’Emily Blaine, n’ait pas creusé davantage cette trame, au moins pour qu’on sache dans quelle direction vont ces deux-là!

Même si j’ai passé un bon moment de lecture, je n’ai pas été aussi transportée et happée qu’avec les précédents livres de l’auteure. Je me doute qu’il n’est toujours facile de contenter l’ensemble de ses lectrices, mais je m’attendais à ce que le rythme soit plus dynamique. Certes le sujet est bien plus grave, dans le diptyque des « Colocs » par exemple, mais pourtant il m’a manqué une touche de « je ne sais quoi » mélangée avec quelques grammes de pep’s, pour que la recette prenne complètement sur moi. 


Vous pouvez commander ce livre sur Amazon au format qu’il vous convient en cliquant sur la couverture.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.