Seuls au monde – Caroline Mongas

Résumé - Seuls au monde - Caroline Mongas.png

Editions Harlequin, HQN (21 septembre 2016) – Environ 183 pages

avis-de-jenni-les-tentatrices

*Je remercie les éditions Harlequin via la plateforme NetGalley pour ce service presse*

Caroline Mongas, par sa plume pétillante et prenante, nous entraîne avec « Seuls au monde » dans une jolie romance, douce et légère.

Cela fait six ans que Déborah est l’assistante personnelle de Daniel Saint-Ferrant. Ils ne se supportent pas mais sont tous les deux des bourreaux de travail et ensemble, ils accomplissent un super boulot.

Durant leur déplacement en jet privé pour les affaires, les voilà pris dans une terrible tempête qui va faire crasher leur avion. S’ils s’en sortent tous les deux indemnes avec quelques bobos, ils sont néanmoins les seuls survivants sur une île déserte…

Alors qu’ils pensaient avoir survécu au pire… Ils n’ont encore rien vus car cette île leur réserve son petit quota d’horreurs…

Le stéréotype du boss et de l’assistante n’est certes pas très originale. Cependant j’ai été agréablement bluffée par la tournure des événements ! Si la romance m’a fait lever les yeux au ciel, j’ai néanmoins apprécié cette histoire.

Les protagonistes ne manquent pas de mordants. Leurs joutes verbales sont délicieuses. J’ai beaucoup aimé leurs traits de caractère à chacun.

Au-delà de son titre « Mister Fantasmes », Daniel représente tout ce que Déborah méprise d’un homme. Il est nombriliste, irrespectueux et sans aucune considération pour les autres. Très exigeant, il n’en est pas moins tyrannique avec ses employés (mais sait récompenser généreusement quand le résultat lui plaît). Elle aime travailler avec le patron qu’il est… contrairement à l’homme « collectionneur » qu’il est en dehors du professionnalisme. Lui, la perçoit comme une intello coincée vêtue de vêtements de grand-mère et à un malin plaisir à la faire sortir de ses gonds à chaque fois qu’il en a l’envie. Ils ne se supportent pas et sont à l’opposé l’un de l’autre. Et pourtant ensemble, ils font des étincelles ! La cohabitation sur cette île paradisiaque ne sera pas de tout repos et leur apportera son lot de surprise… Entre provocation, séduction, bataille et confidences… Ce qui les éloignaient l’un de l’autre pourrait bien au contraire les rapprocher…

-Jolie découverte-

Note 3,5

2 personnalités fortes, une femme introvertie et un homme exubérant. Un crash d’avion. 2 survivants et une histoire d’amour sous-jacente, saupoudrée de paysages aussi paradisiaques qu’angoissants. Voilà le programme de « Seuls au monde ».

J’ai passé un agréable moment de lecture en lisant l’histoire écrite par Caroline Mongas, dont je ne connaissais pas la plume. Ce livre est une jolie parenthèse livresque. Il se lit vite et on prend plaisir à découvrir l’évolution de la relation entre Déborah et Daniel.

Lui est un homme d’affaire ingénieux et puissant. Elle est son assistante, dévouée corps et âme à son travail. Ensemble ils forment un duo redoutable dans les affaires. Prêts à s’envoler pour l’Australie, afin de promouvoir la nouvelle invention de Daniel, leur jet privé s’écrase sur une île perdue au milieu de l’océan indien. Pratiquement sain et sauf, le duo va devoir redoubler d’ingéniosité et de courage pour survivre.

Sur l’île, le duo passe en mode « survie ». D’ordinaire frimeur et irrespectueux, Daniel va aussi montrer une autre facette de sa personnalité. Plutôt réservée et en retrait, Deborah va faire preuve d’un courage sans faille pour rendre leur vie de « camp » la plus agréable possible. J’ai beaucoup aimé leurs joutes verbales. Ils ont l’un comme  l’autre beaucoup d’humour et adorent se détester. Pendant 6 années ils ont travaillé ensemble, Déborah est la seule femme stable dans la vie de Daniel. L’expérience qu’ils vont vivre sur l’île, faite d’imprévus et de danger, vont leur permettre d’éclore leurs sentiments l’un pour l’autre. Daniel n’est finalement pas si goujat que cela, et va révéler un côté romantique que Déborah n’avait pas décelé chez lui jusque-là. La jeune femme n’est pas si « coincée » qu’il y parait et va vite se rendre compte de l’importance de ses sentiments pour le beau Daniel.

En bref, on assiste ici à une jolie aventure romanesque. J’ai littéralement englouti ce livre, j’avais hâte de savoir comment le couple allait s’en sortir, malgré tous les obstacles qui se dressent devant eux. Les animaux sauvages de l’île, les intempéries et leurs caractères enflammés, risquent de provoquer plus qu’une étincelle au paradis.

A lire sans modération, c’est léger, cela fait du bien de lire ce genre d’histoire, entre 2 dark romances comme ce fut mon cas 😉 Les beaux jours sont là, c’est une lecture de transat tout à fait adaptée à la belle saison, avec un cocktail à la main et une piscine à proximité !

Bonne lecture!

 

LOGO LES TENTATRICES Service Presse - Fond Blanc - lectrice noire Version 2

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié par

Helle, Marina et Jenni, Nous sommes trois Femmes, trois Caractères Différents mais surtout trois accros de lecture en tout genre avec une préférence pour la Romance Érotique. Ensemble nous vous ferons voyager dans l’univers si Particulier des Tentatrices…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.