Second Chance Ranch, Tome 1 : Toi, mon refuge – Catherine Mann

Rzsumé - Toi mon refuge - Catherine Mann.png

Éditions J’ai Lu, collection Promesses (07 septembre 2016) – Environ 310 pages

Avis Jenni

Un titre qui va à la perfection avec le récit. Je remercie les éditions J’ai Lu pour l’envoi de ce roman en service presse.

Avec « Toi, mon refuge », l’auteure Catherine Mann nous entraine dans une romance délicieuse, en plein cœur du refuge de la seconde chance, en bonne compagnie.

En débutant ce roman, nous faisons connaissance avec Trooper. Trooper su qu’il devait partir de Babylone, d’Irak, de chez lui pour accomplir une mission car le sergent lui avait expliqué qu’on avait besoin de lui quelque part. Pour un chien c’est des mots magiques et précieux car ils sont là pour travailler, pour servir. Son rôle à lui, allait consister à aider une famille à guérir de la perte d’un être cher. Il constituera ainsi le lien avec le disparu parce que c’était lui qui l’avait recueilli, à savoir le colonel McDaniel…

C’est l’histoire d’un avion, d’une famille, de sa mission … Le jour où Trooper s’envole pour les Etats-Unis.

Sierra McDaniel aurait tout donné pour que son père rentre à la maison avec son unité malheureusement il ne rentrerait plus et nul n’y pouvait rien changer. En revanche, elle honore sa mémoire en agissant comme il l’aurait souhaité. C’est pourquoi, dès qu’elle a du temps libre entre ses cours et son poste d’assistante, elle vient prêter main-forte à sa mère qui dirige le Refuge de la Seconde Chance, qui est un ranch transformé en refuge pour animaux.

Lorsque Mike Kowalski remet à Sierra un souvenir vivant de son père qui ne rentrera plus, elle est bouleversée.

Le sergent-chef Mike Kowalski était déjà rentré deux fois au pays après une mission à l’étranger, et il n’y avait jamais personne pour l’attendre. Il n’a qu’une envie confier le chien à Sierra sans se laisser perturber. Il a beau avoir surmonté de nombreux obstacles par le passé, c’est une dure épreuve qui l’attend avec les McDaniel, car il va devoir non seulement affronter la famille de son colonel tombé au combat mais surtout la fille du colonel. Cette femme qu’il qualifie d’inaccessible et d’intouchable. Pourtant, tous les deux avaient partagé tant de bons moments. Outre leur attirance physique, il y avait quelque chose de fort entre eux mais cela n’a pas empêché Mike de la quitter parce qu’il ne se trouvait pas assez bien pour elle et qu’il jugeait principalement de déloyal envers le colonel.

Avec le temps qui passe, leur attirance l’un pour l’autre ne s’efface pas et rend la situation délicate…

« Toi, mon refuge » est une romance contemporaine dans laquelle Catherine Mann nous entraîne dans un univers de générosité et d’engagement, avec un récit bouleversant qui va en émouvoir plus d’un par son rythme poignant, son ton percutant et par la fragilité et la douceur de ses mots.

L’auteure à intégrer le point de vue du chien dans le roman. Cet aspect décalé peut paraitre bizarre au premier abord mais on finit par l’accepter et à se faire aux impressions du chien. En tout cas, on ressent son amour pour les chiens. C’est étonnant mais malgré tout ça fonctionne !

Mike est un homme honorable, généreux, serviable avec des blessures en lui. Il a le sens du devoir et des responsabilités. Mais est avant tout un homme seul, de passage avant de rejoindre les forces spéciales. Concernant Sierra, elle est une jeune femme avec des ambitions et des rêves plein la tête, qui les mets de côté pour ne se consacrer qu’à sa famille et aux besoins des siens. Organisée, travailleuse, aimante et investie. Elle remonte ses manches pour travailler au ranch, aide sa mère dans les différentes tâches, prend soin de son grand père sénile, se préoccupe de son petit frère ado… tout en pansant sa peine de la perte de son père. Elle a beau être occupée dans ses multi-tâches, cela n’empêche pas pour autant sa tête de la tourmenter de souvenirs de l’époque où ils formaient un couple avant qu’il ne lui brise le cœur.

Les protagonistes sont intéressants et plaisants. Ils sont affectueux, généreux, et ont le cœur sur la main. Ils nous donnent envie de les suivre. Ils sont les membres d’une famille brisée, anéantie par la perte d’un mari, d’un père, d’un enfant mais continue malgré tout à aller de l’avant en se soutenant les uns aux autres dans cette lourde épreuve.

Catherine Mann a une plume fluide, agréable, et percutante. Avec douceur, elle aborde des thèmes délicats et complexes dans son récit, avec des passages de tristesse, de désarroi. On y trouve également de la détresse, de l’amour, de l’entraide, du réconfort et du soutien. C’est prenant, et c’est d’ailleurs pourquoi on se laisse entraîner sans problème dans cette histoire avec pour héros principal : un chien, Trooper qui constitue un lien, une passerelle entre là-bas et ici.

 

-À lire !-

Note 3

LOGO LES TENTATRICES Service Presse - Fond Blanc - lectrice noire Version 2

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.