Erotique Soft Romance Contemporaine

Fucking Paradise Island – Mila Jensen

Par quoi commencer ? Je ne sais absolument pas comment va débuter et finir cet avis lol.

J’ai beaucoup adoré Fucking Paradise Island et ce n’est pas à cause du héros.

Exit le bookboyfriend ici même si honnêtement Anton est très hummmm miamm. J’en ferai bien mon quatre heures 🤩. Et puis il est beau, riche, un corps de rêve et une personnalité absolument adorable. J’aime beaucoup ce type, c’est même le mari idéal, je trouve.

Mais voilà, il n’est pas the personnage ici. Non la vedette lui a été volée par une héroïne absolument pas comme les autres. J’avais déjà ressenti cela avec Callie du même auteure dans la duologie « Unexpected Love ».

Kate la Dragonne

Katheleen aka Kate la dragonne pour les intimes est une magnifique jeune femme de 32 ans. C’est une bourreau du travail, qui ne vit que pour ça et vise sa prochaine promotion. C’est aussi une nana EXÉCRABLE, mais quand je dis EXÉCRABLE, ce n’est vraiment pas de la rigolade. Elle a un niveau de haute compétition et écrase tous ses concurrents.

Vous allez tout d’abord la détester, au point de lui souhaiter qu’il lui arrive des bricoles, sisi je vous assure. Elle est juste imbuvable, tyrannique et j’en passe. En somme, c’est votre patron.

Vous avez envie de fuir ? Moi aussi, j’ai eu cette envie.

L’ appel du karma a été plus fort cependant, je voulais savoir si Dieu allait lui tomber dessus. Et il l’a fait, sous la forme de vacances sur une île paradisiaque tout frais payé (la garce a eu de la chance.) Elle y fera 2 rencontres qui bouleverseront et ravageront tout sur leur passage comme le ferait une tempête.

Et c’est là que ça devient intéressant, car Kate va devoir être avec des gens, leur parler, faire connaissance, s’ouvrir, et même s’excuser. Et avec un caractère comme le sien, la bataille est comme qui dirait perdu d’avance.

J’ai aimé cette histoire avec cette héroïne qu’on ne croise jamais en Romance. Elle est vraiment d’un nouveau genre, son caractère est à chier, mais j’ai adoré voir sa transformation. Kate est une personne entière, sans filtre, qui dit les choses comme elle le sent. Alors oui, c’est blessant, ce n’est pas gentil, mais elle assume complètement. La vie n’a pas été cool avec elle aussi, son caractère c’est sa protection, son armure. Elle ne veut pas être proche des gens et le leur fait savoir sans chercher midi à 14 heures.

Sa rencontre avec Anton et le petit Benito va cependant changer la donne. En quelques jours, ils vont faire tomber les barrières dont elle a mis en place durant 5 ans et qui n’ont pas bougées d’un iota même avec celui qu’on pourrait appeler son « meilleur ami » Adam. Elle va se livrer comme jamais elle ne s’est livrée. Et quand on connaît Kate, c’est hallucinant.

Mila Jensen nous offre un roman qui sort du lot, où se mêlent humour et émotions et pourtant, c’est tellement plus profond que cela.

Anton

L’un des thèmes n’est absolument pas facile à aborder. Nous n’avons pas tous la même manière de gérer certains grands événements qui marquent nos vies à jamais, surtout quand ils sont douloureux. Chez certains d’entre nous, cela peut même nous changer de façon irréversible, la Douleur, la Culpabilité, le Sentiment d’ Impuissance deviennent nos meilleurs amis. Et on a beau essayé de les repousser, ils reviennent toujours. Ils en ont rien à foutre de nos états d’âmes. La reconstruction met du temps, elle devient quasi impossible surtout si on a mis des barrières, il faudra un autre gros événement ou une rencontre absolument FABULEUSE pour nous remettre d’aplomb.

Kate, Anton et notre petit Benito en avaient besoin tous les trois, ils avaient besoin de se sentir aimer à nouveau et d’un amour inconditionnel.

Les seuls reproches que je ferai à Fucking Paradise Island sont : la rapidité de la relation entre Anton et Kate ainsi que la découverte du secret de la dragonne. J’aurais aimé que celui-ci vienne un peu plus tardivement, mais de la même manière dont il a été fait pour apporter plus de crédibilité au personnage de Kate.

Un très bon roman et une très belle histoire pour une héroïne que vous allez adorer détester.

 

 

A lire

 


 

Je ressors de Fucking Paradise Island en ayant passé un agréable moment de lecture. 

On découvre Katheleen (Kate), une femme de 32 ans dont la vie tourne autour de son travail.  Elle est démente, timbrée, excellente et égoïste (coup de coeur particulier à ce défaut qui n’en est pas forcément un pour moi). Kate aborde un caractère très fort, mais en réalité celui-ci lui sert simplement de porte blindée pour se protéger. Une promesse qu’elle s’est faite à elle même pour en tenir une autre. 

Son attitude de garce est le seul moyen qu’elle a trouvé afin de préserver un semblant d’équilibre. Équilibre qui s’avère de plus en plus précaire et qui lui vaudra d’être envoyée en Polynésie sur une île paradisiaque pour se remettre d’aplomb. Elle y fera plusieurs rencontres notamment celle d’Anton qui va la perturber plus qu’elle ne le voudrait. 

J’aurais aimé ressentir plus de choses pour Anton car il ne m’a pas énormément touché. Il est bien évidemment important dans l’histoire mais je n’ai pas vibré comme pour l’héroïne. J’ai été concentrée tout le long de ma lecture sur Katheleen et son tempérament de feu

Il est rare que j’apprécie autant les héroïnes mais celle-ci le vaut bien. 

Kate a des défauts, mais des qualités également, ce que j’ai aimé c’est qu’elle assume pleinement ses défauts et ses démons. J’ai littéralement adoré ses piques verbales, j’ai halluciné à de nombreuses reprises mais je les ai toujours adorées. Ça sort des sentiers battus et ça fait du bien, bravo !!

Même si je n’ai pas plus accroché que ça à Anton, j’ai apprécié sa présence ainsi que celle des autres protagonistes qui gravitent autour de Kate. 

J’ai beaucoup aimé le début où on découvre une héroïne assez horrible, une garce comme elle aime s’appeler. Au quart du livre on commence à comprendre les raisons de sa façon d’être. C’est assez émouvant de la voir autrement que la manière dont elle est dépeinte.

Par contre, je regrette que l’on apprenne assez soudainement les raisons pour lesquelles elle est ce qu’elle est ; j’aurais préféré avoir les informations au compte goutte comme le passage avec son rêve qui nous laisse présager quelque chose de grave et peu reluisant.

J’ai apprécié le dernier rebondissement complètement inattendu, qui m’a permis de me plonger plus en profondeur dans la fin du récit. Je ne l’ai pas du tout vu venir ! C’est assez spécial et ça change de tout ce qu’on voit dans les codes de la romance. Double bravo à l’auteure !

J’aurais aimé que les choses se passent encore une fois moins vite. Je vais sûrement beaucoup me répéter dans les avis sur ce point. Mais je trouve quasiment à chaque fois que la relation entre les héros est vraiment trop rapide.

 

Je découvre la plume de Mila Jensen pour la première fois et elle est fluide et très agréable à lire.

 

En conclusion, une lecture fort sympathique, avec des rebondissements qui sortent de l’ordinaire et des personnages haut en couleur qui ne laissent pas indifférents, principalement, la protagoniste principale.

Nous remercions Mila Jensen et Beli de chez Livre sa vie pour ce service presse

Rendez-vous sur Hellocoton !

À propos de l’auteur

Helle, Marina et Jenni, Nous sommes trois Femmes, trois Caractères Différents mais surtout trois accros de lecture en tout genre avec une préférence pour la Romance Érotique. Ensemble nous vous ferons voyager dans l’univers si Particulier des Tentatrices…

1 commentaire

  1. J’ai aussi adoré ce livre. De la même manière que j’accroche avec les héros quand ils ont la « co**ard » attitude, j’ai eu un véritable coup de cœur pour cette héroïne. Son sens de la répartie et son absence de filtre bien pensant m’a fait exploser de rire à plusieurs reprises. Et j’ai aussi aimé le héros. Il a apporté la douceur nécessaire à une romance. Les rôles sont inversés par rapport à d’habitude et c’était excellent

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :