Désirs tu – Louise Manet

Résumé - Désirs tu - Louise Manet.png
Auto-édition – (septembre 2015)
Parution en format numérique & broché – Environ 394 pages

avis-de-jenni-les-tentatrices

« Désirs tu » est une très belle histoire d’amour entre deux personnes faites l’une pour l’autre mais qui nous peine tant leur amour est beau mais tout aussi douloureux à vivre en public … certes on dit que l’amour n’a pas d’âge, cependant il est un facteur déterminant dans l’avenir d’un couple, tout comme le statut professionnel peut venir faire entrave à une relation.

Louise Manet pousse la réflexion sur l’amour. Un sentiment entier et profond qu’il est bon de rencontrer et de vivre dans sa vie, en incluant dans son récit (qui est le petit plus de cette histoire !) des poèmes avec des mots percutants qu’on prend plaisir à découvrir à chaque chapitre sur les tourments de l’amour…

Après que sa meilleure amie lui ait fait faux bond juste avant le concert des Kings of Leon, soirée planifiée depuis des mois, Sophia ne peut se résoudre à y aller seule… C’est en compagnie de Paul, son patron, qu’elle se rend au concert…

Sophia et Paul sont des protagonistes lambda, tous deux lassés de leur célibat. On s’accroche et s’identifie facilement à eux, tant ils sont attendrissants, simplistes, subtiles, matures, entreprenants… Même si tous les opposent sur différents tableaux, l’attirance entre eux vient les surprendre sans qu’ils aient pu voir la chose venir. Tout se fait naturellement comme s’ils s’attendaient l’un et l’autre. Ils se découvrent, se plaisent, se rapprochent… Mais voilà rien ne va être simple entre eux… Plusieurs facteurs viennent ternir leur début de relation, entre autres : la relation patron/employée – la différence d’âge – leurs projets de vie…

Sophia est à un stade de sa vie où elle ne cesse de s’interroger sur ce que l’avenir lui réserve car chaque jour elle retrouve un appartement vide et voit sa vie transpirer de solitude. Elle n’aspire qu’à une chose : rencontrer quelqu’un avec qui construire quelque chose et enfin vivre le simple rêve d’être amoureuse et d’avoir des projets d’avenir à deux. Au travail, Paul se montre tyrannique, agaçant, hermétique, cassant, et même méprisant… A savoir des traits qui font de lui un patron exécrable ! Mais Sophia est attirée par lui et ne peut s’empêcher de repenser à leur soirée où il était agréable et détendu avec elle. Elle aime découvrir d’autres facettes de lui et aime penser qu’elle est l’exception avec qui il se montre sous son meilleur jour…

Quant à Paul, depuis cette soirée passée ensemble, la jeune femme ne quitte plus ses pensées. Les moments passés auprès de Sophia le rend heureux. Bouleversé par ce qu’il vit et ressent pour la jeune femme, il est perdu et ne peut s’empêcher de se remettre en question… Il ressasse en boucle où tout était facile et simple entre eux au concert… il n’était pas un patron et elle ne bossait pas pour lui… Être un homme divorcé, avec un fils unique, célibataire avec une quarantaine d’années n’est pas facile au quotidien. Mais que faire quand notre cœur s’amourache d’une de ses employées âgées de 15 ans sa cadette ? Faut-il céder ou résister ? Est-ce normal d’être attirée par l’une de ses employées ? Auprès d’elle, il est tourmenté et ne sait plus ce qu’il doit faire, ne pas faire et comment se comporter. Fait-il une crise de la quarantaine comme le souligne son ami auprès de qui il demande conseil ? Serait-ce l’attrait de l’interdit qui fait qu’il ne parvient pas à se la sortir de la tête ?

La relation patron/employée à beau pimenter des fantasmes de nombreuses personnes, néanmoins s’y aventurer est synonyme de dangerosité et est avant tout un frein dans leur relation… Difficile de ne pas tenir compte du regard des autres compte tenu de la situation, du jugement et des préjugés les concernant pour pouvoir former un couple au grand jour… Vont-ils accepter de penser à eux en s’autorisant le droit d’être heureux en amour en se rapprochant l’un l’autre au lieu de laisser les on-dit et les regards désobligeants gâcher leur histoire sans même lui donner la moindre chance d’exister… ? Peut-être, peut-être pas… « Désirs tu » ce n’est pas l’histoire d’un amour impossible mais c’est en fait l’histoire d’une relation complexe entre deux personnes confrontées à un amour interdit à cause des répercussions et du scandale qu’il peut engendrer…

Vont-ils unir leurs forces ou taire leurs sentiments et émotions ? Vont-ils choisir la raison ou le cœur ? Avec fluidité, légèreté et des mots justes, Louise Manet nous entraîne dans une romance où l’amour rime avec douceur, inquiétudes et incertitudes. C’est ressentir diverses émotions tout au long du roman mais principalement de la colère à cause de la bêtise des gens et des connivences.

La fin est inattendue et vous laisse sur les fesses tant la tournure des événements va en étonner beaucoup !!! Pour ma part cette fin m’a surprise et contrariée. Je comprends le choix de l’auteure de clôturer son récit de cette façon et je partage son opinion sur ce qu’elle a voulu faire mais pour le lecteur c’est frustrant et déchirant… j’aurai aimé de la part des protagonistes qu’ils se manifestent davantage, qu’il y’ ait plus de hargne et de combat dans leur relation car il m’a manqué cette poigne que je n’ai pas ressenti… pourtant les mots sont bien choisis et parfaitement retranscrits au point que l’on ressent l’intensité de leur amour mais aboutir à ce résultat sans lutter et se défendre rend le final un peu inachevé à mon goût… mais bon cela ne m’a pas empêché de suivre le mouvement et d’adorer ma lecture !

Note 4


–> Retrouvez ce livre sur Amazon, en cliquant sur la couverture du format qui vous intéresse (format numérique ou format broché) :

Format numérique - Désirs tu - Louise Manet.png     Format broché - Désirs tu - Louise Manet.png

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.