Mystery Girl – J. S. Edward

Mystery Girl - J.S Edward

~ 291 pages ~  Auto-édition ~ 

Avis Jenni

Il est vrai que c’est du déjà vu, du vu et du revu le cliché du « PDG de l’entreprise » et « la petite employée quelconque » mais j’aime ça… J’en veux et j’en redemande constamment !

En découvrant les avis mitigés sur ce livre, j’ai décidé de me laisser tenter afin de me faire ma propre opinion ! Mais bon, s’il y a bien une leçon à retenir, je dirais : Pffffff la tentation … J’aurai mieux fait d’y réfléchir à deux fois avant de me décider ! :-/

A peine âgé de 35 ans, Mark est milliardaire. En plus du business de sa famille, il a développé le site de rencontre ultime « Satine ». Ne parvenant pas à trouver le véritable amour, Mark ne tombe que sur des nanas superficielles qui ne s’intéressent qu’à son argent. Puis il se rend compte qu’il est le créateur du meilleur site de rencontre en ligne et qu’il ne l’a jamais essayé… Autant résoudre ce problème !

Abbigail se sent seule et désespérée de trouver enfin l’amour, d’autant qu’elle aime son boss mais il ne daigne la remarquer et c’est à se demander s’il sait qu’elle existe et qu’elle travaille à côté de son bureau ! Un soir elle se crée un profil sur le site Satine avec comme pseudonyme « Misterygirl »…

Lorsque « FindingEden » rencontre « Misterygirl » c’est de suite accrocheur et révélateur ! Tandis qu’entre Mark et Abbigail c’est une totale invisibilité !

Entre un héros pète-sec, avec un ego sur-dimensionné et une héroïne gnan-gnan manquant terriblement de jugeote et de répondant, j’ai su que cette lecture serait une épreuve ! Et je ne parle pas des multiples fautes présentes tout au long du récit (qui, depuis, ont apparemment été corrigé sur la nouvelle version téléchargeable), qui gâchent la lecture, la rendant peu intéressante.

 Si j’ai levé à plusieurs reprises les yeux au ciel, j’ai également survolé des passages sans pour autant abandonner, dans l’espoir de finir par adhérer au bout d’un moment et de trouver un petit retournement de situation. Mais manifestement… Sans grande surprise ! Cela manque cruellement de profondeur.

Le personnage de Mark ne cesse de se révéler comme un odieux connard ! Mais pas le type « connard » qu’on adore… Lui c’est plutôt le connard vantard, qui manque de personnalité et qui est persuadé que tout lui appartient car il est fortuné. Peut-être que ce n’est pas l’impression de l’auteure… Mais si j’ai mal interprété, dans ce cas son personnage aurait mérité d’être plus approfondi ! Concernant l’héroïne, elle ne m’a pas du tout emballée. Elle passe son temps à se plaindre et à tout remettre en cause. Elle est ennuyeuse, chiante, exaspérante et insupportable pour le coup !

Bref, une histoire qui se révèle trop « cul-cul la praline » pour ma part et un « gros flop » ! 

NOTE 1,5

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.