Journal d’une blogueuse en Louboutin – Kay St-Georges

Résumé - Journal d'une blogueuse en louboutin - Kay St Georges.png

(29 juillet 2016) – Environ 154 pages

Avis Jenni

Au premier regard, c’est la couverture et le titre « très girly » de « Journal d’une blogueuse en Louboutin » de Kay St-Georges, qui m’ont intrigué ! Le résumé présage une comédie féminine sympathique avec du suspense… du coup, il ne m’en fallait pas plus pour me convaincre. J’ai foncé dans cette lecture qui finalement, s’est révélée être une grande déception !

Alix est assistante de direction dans une agence bancaire. Un travail dans lequel elle est amenée à côtoyer le fameux Lucas Torini, pour qui elle en pince grave. Son simple nom ou sa présence, lui font sauter les neurones.

Lucas est cadre dans la même banque qu’Alix mais dans une autre agence. Son statut le fait tourner régulièrement sur le secteur de Alix. Étant assignée à l’accueil, cette nouvelle casquette s’est révélée être une aubaine car au fil des visites à l’agence, Lucas et elle ont fini par nouer contact…

Passionnée par les chaussures, Alix tient avec sa meilleure amie Emiko, le blog « Shoemaniac » dans lequel elle s’investie à cent pour cent et y consacre tout son temps. Un site qui met en valeur par le biais de jolies photos leur passion dévorante et coûteuse pour les chaussures.

Un jour Emiko lui annonce qu’elle a croisé Aliénor Rochemont, la pire peste du collège qu’elles aient connue et qui vient d’être engagée chez Mod’Elle comme rédactrice junior… Une nouvelle qui va perturber Alix…

« Journal d’une blogueuse en Louboutin » est une chick-lit dans laquelle j’ai effectivement retrouvé tous les aspects auxquels je m’attendais… A savoir la mode, la passion pour les chaussures, ainsi que la passion et le temps investi pour tenir un blog, et les conversations entre copines… 

Alors que la plume de Kay St-Georges est fluide et légère, le récit m’est apparu ennuyant. Les longueurs – les nombreuses répétitions – les monologues larmoyants –  descriptions qui veulent dire exactement la même chose à chaque fois – ont eu pour effet de me lasser de la lecture, même si je dois admettre avoir été agréablement surprise par la morale de cette histoire, qui met un point d’honneur sur le pardon pour pouvoir avancer… 

Alix est une héroïne mignonne et pétillante. On ressent l’amour démesuré qu’elle voue à ses chaussures. C’est sa dépendance, sa drogue, et elle y prend soin avec précaution ! Très impliquée et appliquée dans son blog dans lequel, il y a de plus en plus d’annonceurs sur le site. Elle espère dans un futur proche en faire son gagne- pain. Faire face à sa pire ennemie ne sera pas une partie de plaisir. Mais Alix n’est plus la collégienne qui s’est laissée humilier par Aliénor et compte bien cette fois tenir les rênes… 

Le couple Alix/Lucas ne m’a pas fait vibrer. On se doute du cheminement que va prendre leur relation, mais lorsque arrive leur rapprochement, j’aurais préféré que l’auteure y prenne plus de temps pour décrire les scènes, en accentuant la romance et la passion, mais malheureusement tout ce qui concerne le couple est précipité et sans le moindre détail.  

Même si je n’ai pas accroché à cette histoire, je ne regrette pas pour autant cette lecture.

Note 2,5

Vous trouverez ce roman sur Amazon en cliquant sur la couverture

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.