Evie offline – Elyssa Friedland

Résumé - Evie offline - Elyssa Friedland.png

Editions Harlequin (08 juin 2016) – Environ 450 pages

Avis Jenni

Un livre qui me faisait de l’œil depuis un moment par sa couverture, qui est superbe et par son histoire, tout simplement trop tentante.

Il m’empressait de découvrir « Evie Offline » de Elyssa Friedland ! Je remercie les Editions Harlequin pour leur confiance, ainsi que pour l’envoi de ce titre en service de presse.

Evie est une jeune femme âgée de trente-quatre ans, ambitieuse, qui mène une carrière d’avocate chez Baker Smith. Un travail prenant et passionnant dans lequel elle planche des heures et des heures, n’épargnant jamais ni son temps ni ses efforts. Toujours bien notée, elle se voit généralement confier les comptes clients les plus en vue et les plus complexes du portefeuille du cabinet. Elle aspire à un avenir prometteur en se voyant prochainement récompensée en devenant la première femme du département promue associée.

Le point positif de ses journées à rallonge, c’est qu’il lui reste très peu de temps pour l’introspection et les états d’âme… Car il faut savoir qu’Evie est un cœur brisé. Cela fait six mois qu’elle et son ex, Jack, ont rompu. Evie n’arrive pas à tourner la page, et donc se rattache à son travail. Malencontreusement ses mauvaises habitudes vont tout gâcher… Evie est une sur connectée… Addict’ au web ! Accro à son « Crackberry ». Elle ne peut pas s’en passer une seconde. Avec lui elle est connectée… aux gens, au travail, aux projets, aux infos, aux tendances du moment. Bref, à tout quoi ! Elle en a trop besoin pour envisager de s’en passer ne serait-ce qu’un instant, et puis les mauvaises habitudes sont difficiles à perdre. Malheureusement, lorsque ses employeurs demandent après elle, ce n’est pas en vue d’une évolution mais d’un licenciement … à cause d’une « utilisation excessive d’Internet », et plus précisément par ses nombreux mails personnels envoyés durant son temps de travail.

Elle perd alors son boulot car sa vie personnelle a parasité son travail et son efficacité d’après ses employeurs. Tout ce qui lui restait et qui représentait le seul point stable de sa vie… Cette fois elle n’a pas le choix, elle doit absolument reprendre sa vie en main. Et pour se faire, il faut qu’elle lâche internet et qu’elle se coupe à tout prix de ce monde virtuel qui est devenu une véritable OBSESSION !

Une lecture intéressante par l’originalité du sujet traité. Avec « Evie Offline », Elyssa Friedland met un point d’honneur sur l’impact et les répercussions des réseaux sociaux, des téléphones et d’Internet dans nos vies. Un monde virtuel dans lequel nous vivons avec notre temps, qui a forte dose, peut nous éloigner de nos buts ultimes et du choix de vie que l’on souhaite. Et Evie va en faire les frais !

Par sa plume fluide, l’auteure nous offre une intrigue bien ficelée avec une héroïne et des personnages secondaires, sympathiques. Je n’ai pas particulièrement accroché à l’histoire car j’ai eu du mal à me plonger dedans, malgré le fait qu’elle soit agréable et intéressante, principalement à cause de quelques longueurs et d’un début lent à démarrer.

Le récit est coupé en deux parties : l’avant et l’après, dans la vie de l’héroïne. Et si j’ai eu du mal avec le début, j’ai été happée par l’évolution d’Evie dans sa quête de désintox… Au fil des pages, la jeune femme prend conscience de ses erreurs et se montre moins superficielle et snobinarde. Malgré ses efforts, le web va continuer d’interférer dans sa vie pour l’affecter plus qu’elle ne l’est déjà. Mais Evie est décidée à quitter la « Toile » et à débrancher complètement, afin d’arrêter d’agir comme un robot et de reprendre le contrôle de sa vie. Une abstinence radicale qui lui fera ouvrir les yeux sur son quotidien.

Si je n’ai pas été emballée par l’héroïne qui est en permanence chahutée par les doutes, j’ai apprécié les personnages secondaires qui apportent chacun un petit quelque chose à l’histoire. La grand-mère Bette apporte une touche de charme à la lecture. Ce n’est pas la lecture du siècle mais je ne la regrette pas pour autant.

Note 3

LOGO LES TENTATRICES Service Presse - Fond Blanc - lectrice noire Version 2

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.