La Vérité sur l’Affaire Harry Québert — Joël Dicker

 

La Vérité sur l’Affaire Harru Québert, Joël Dicker
~ Sonatine, 28 mai 2014 ~ 700 pages ~ Format numérique et broché

Pourquoi revenir sur un livre sorti il y a six ans, ayant déjà fait grand bruit ? Mais parce que la série débarque bientôt, avec Patrick Dempsey lui-même comme personnage principal !

Et que si vous ne l’avez pas encore lu, il faut absolument vous jeter dessus…

Joël Dicker a toute mon admiration pour sa plume. Douce, poétique et pourtant poignante, tout ce qu’il écrit se boit comme du petit lait, comme si j’étais incapable de me détacher de l’histoire. Et pourtant, celle-ci peut être inintéressante. Ce n’est clairement pas le cas ici, mais Dicker me raconterait la pluie qui tombe sur dix pages que je ne m’en lasserais pas.

Alors, de quoi parle ce bouquin ? Marcus Goldman, écrivain en panne d’inspiration, décide de rendre visite à son maître d’écriture, Harry, un grand écrivain américain. Sauf que tout s’effondre lorsqu’il se retrouve accusé d’avoir assassiné, quarante ans plus tôt, sa jeune maîtresse de 15 ans. Persuadé de l’innocence de son ami, Marcus va tout tenter pour trouver la clef du mystère… et peut-être écrire son prochain best-seller ?

Nous découvrons sous la plume caractérielle de Dicker des personnages haut en couleur et des sentiments que nous avons tous déjà éprouvés : l’amour, d’abord, de jeunesse, qui transcende tout. Mais aussi la volonté de réussir, de faire plaisir à son entourage, d’être digne de leur attention. Au travers de relations tortueuses et complexes, Dicker développe une foule de personnages et d’émotions qui seraient intéressants à découvrir avant de visionner la série, car comme dit précédemment, c’est véritablement la plume de l’auteur qui va vous séduire.

Ce qui m’a – de nouveau – plu dans ce récit c’est la manière dont s’enchâssent les différentes voix du récit. Vous serez tantôt plongés dans le passé, tantôt dans le présent, vous allez voguer de manuscrits en manuscrits et le côté « inception » d’un protagoniste auteur écrivant un livre qu’on lit… J’ai beaucoup aimé cette métaphore ! Les plus sensibles au monde du livre y trouveront aussi quelques clins d’oeil intéressants par rapport au monde de l’édition et de l’écriture.

Ce qui m’a aussi transportée, c’est le côté pas du tout manichéen des personnages. Ils ont tous des défauts, des qualités, ce qui permet de s’y attacher mais aussi de s’impliquer émotionnellement auprès d’eux. Ils ont tous l’air définitivement humains.

Enfin, et même si je classe ce livre dans un thriller/policier – car il s’agit pour moi d’un véritable page-turner qui donne des frissons mais pas forcément de peur, et qui suit une enquête aux nombreux rebondissements, j’ai beaucoup aimé le côté « récit de vie ». Ce livre n’est véritablement pas commun et arbore une double-casquette qui m’a séduite.

Ne vous attendez pas à la fin la plus surprenante au monde ; il y a certes quelques plotwists, mais ce n’est pas le cœur de l’histoire. L’idée, ici, est de parler d’amour, et de tous les amours qui existent : d’un homme âgé pour une jeune femme, d’un disciple pour son maître, d’une femme pour un homme et jusqu’où elle est prête à aller pour lui.

Et ce livre parle de mouettes, aussi.

La Vérité sur l’Affaire Harry Québert a reçu le grand prix du roman de l’Académie française et le prix Goncourt des lycéens. Nominé à de nombreux autres prix, il vend 1,5 millions d’exemplaires en France.

Lisez ce livre. Vraiment.

Retrouvez-le sur Amazon, en cliquant sur la couverture du format qui vous intéresse (broché ou numérique).
Format poche disponible à petit prix !

                                                   

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.