Trahison, Tome 1: Les cicatrices du passé – Lucie Chatel

Image résumé
Black Ink Editions ( avril 2019) – Format Numérique

Avis de Valou

Je remercie les éditions Black Ink pour ce service presse.

Le moins qu’on puisse dire c’est que l’équipe de Black Ink nous gâte avec des sorties de plus en plus nombreuses, et toutes plus alléchantes les unes que les autres. Le synopsis de « Trahison » m’a tout de suite plu et je dois dire que j’ai pris plaisir à découvrir cette histoire.

Maë a 21 ans. A 11 ans elle a perdu sa maman et son père l’a abandonnée à son oncle et sa tante. Pourquoi ? Ça Maë ne l’a jamais su. Pourtant, cet abandon, cette déchirure marque des blessures profondes en elle. Décidée à comprendre ce qui a pu poussé son père à commettre un tel acte, elle choisit de partir aux Etats unis pour 4 semaines. Elle a trouvé un job sur place en tant que jeune fille au pair dans une famille aisée. Le père de cette jolie famille n’est autre que le sien…Maë va donc modifier quelque peu son apparence et intégrer cette famille. Les conséquences risquent d’être nombreuses, d’autant que sur sa route elle va croiser le beau, mais néanmoins bad boy, Kayden

Ce qui m’a tout de suite plu dans cette histoire, c’est le besoin de l’héroïne de comprendre les raisons pour lesquelles son père l’a abandonnée. Leurs échanges tout au long du roman, sont poignants.

Lui ne semble absolument pas se rendre compte de qui est la personne qui s’occupe de ses enfants ! Quelle tristesse de voir Maë s’occuper de ses demis frères et sœurs, sans pouvoir leur dire qui elle est et de voir leur père tendre avec eux, alors qu’elle en a été privée! Je trouve que l’auteure a particulièrement bien réussi à mettre cela en exergue. Cela rend l’héroïne touchante dans son désarroi, malgré son côté impulsif et têtu.

Chapitre après chapitre, j’avais hâte de lire la suite et de comprendre comment la trame allait évoluer. Evidemment le piment de l’histoire réside dans la possible romance entre Maë et Kayden. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’au début cela parait mal engagé. Tous les deux sont des fortes têtes et ils passent leur temps à s’écharper et s’insulter. De ce fait, leur relation met du temps à s’installer, puis tout à coup elle se précipite, mais on approche de la fin de ce premier tome. En cela, j’ai trouvé ce roman un poil trop court. J’aurai aimé en lire davantage. Je pense qu’il s’agit d’un parti pris de l’auteure. Maë ne reste que 4 semaines aux Etats-Unis, il faut donc tenir compte de ce délai restreint. Le poids du passé risque de se mettre en travers du chemin de Maë et Kayden qui oscillent toujours entre des moments passionnés et passionnels, avec des moments de tension et de colère. L’un  ne comprend pas toujours l’attitude de l’autre. Ils ont tous les deux l’impulsivité et la fougue de leur jeunesse. En cela, je retrouve quelques traits similaires à la romance de « After », dans le bon sens du terme, entendons-nous bien! La trame est différente, aucune similitude je vous rassure d’emblée. A mon sens, le couple Maë/Kayden pourrait être un pendant du couple Tessa/Hardin. Voyez le jeu du chat et de la souris et du « je t’aime, moi non plus », et bien on le retrouve aussi bien pour l’un comme pour l’autre de ces couples. Cela rend plaisant l’ensemble et donne envie de connaître la suite, d’autant plus que Lucie Chatel a concocté un cliffhanger assez énorme à la fin de cet opus. Donc vivement la suite!

« Trahison » est donc à découvrir, le livre se lit vite et est divertissant. J’attends beaucoup du tome suivant, il y a tant de non-dits qui restent en suspend à la fin du tome 1, j’ai hâte de connaître les décisions que prendront les différents personnages !

 

cliquez sur l’image ci-dessous pour vous procurer le format numérique sur Amazon

PS: le format broché est disponible sur la Boutique de Black Ink : https://www.blackinkeditions.com/shop

couv num

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.