Thoughtless, Tome 5 : Sauvage – S.C. Stephens

Thoughtless - 5 - Sauvage - S.C. Stephens RESUME.png

~ Edition Hugo Roman (Juillet 2016) ~ Environ 560 pages ~

Avis Jenni

Même si j’étais pressée de découvrir l’histoire de Griffin, je craignais que le récit soit répétitif étant donné que je l’ai lu à la suite de « Sensible »… Mais finalement pas du tout ! C’est tout autre chose.

C’est un véritable plaisir de retrouver Griffin. « Sauvage » est génial et reflète à la perfection l’image que j’avais de ce D-Bags si … SPECIAL ! Il est hors norme celui-là ! J’ai ri avec lui et J’ai ri de lui !

Je remercie les éditions Hugo roman pour l’envoi de ce service presse.

Alors qu’iI a tout pour être heureux, Griffin n’aspire qu’à une seule chose : briller sous les projecteurs. Une prochaine tournée arrive à grand pas et il attend beaucoup de celle-ci…
Relégué au rôle de bassiste pendant trop longtemps alors qu’il rêve d’être sur le devant de la scène. Il se dit être un génie et est persuadé que les autres membres du groupe ont peur qu’il leur fasse de l’ombre, s’ils lui donnaient l’occasion de briller. Cet homme sauvage, à l’ego surdimensionné, en a assez d’être dans l’ombre de Kellan Kyle. Il est temps pour lui de passer à la guitare solo, et d’être sous les projecteurs. Il estime être le meilleur et tout le monde devrait le savoir !
Marre d’être écarté du rôle qu’il veut depuis toujours et se sentant incompris et rejeté par les autres qui le trouvent immatures en ne prenant rien au sérieux, il bout intérieurement et est à la limite de l’explosion et de nuire au groupe. De toute évidence, il n’est pas un membre à part entière. On l’avait assigné à un rôle qui l’obligeait à se fondre dans le décor, à passer inaperçu. Or, cette place sur scène ne lui correspond pas et il en a sa claque d’y être confiné ! Anna est la seule qui parvient à le comprendre et à le réconforter. Avec elle il sent qu’il ne compte pas pour du beurre.
Lorsque Griffin a une idée en tête, il est difficile de lui faire entendre raison. C’est même quasi impossible ! C’est pourquoi, lorsqu’une occasion se présente à lui, pour faire carrière seul, il n’hésite pas une seconde à tout plaquer et à tourner le dos aux D-Bags, en pliant bagages direction L. A. avec sa femme et ses filles, sans se retourner. Il compte régner en maître sur scène et rien ni personne ne pourrait l’en empêcher.
Il veut son heure de gloire sous les projecteurs sans que les autres ne lui fassent de l’ombre. Est-ce trop demander ? A réagir de la sorte, il oublie malheureusement que son comportement ne concerne pas juste sa petite personne. Il affecte aussi tous les gens qui sont liés à lui et il va vite déchanter car à vouloir plus, il ne va plus rien lui rester…

S. C. Stephens s’est totalement accaparé le personnage. Son récit est à la perfection l’image que j’avais de Griffin. Il est égocentrique, orgueilleux, odieux, menteur. La célébrité va lui monter à la tête et le rendre abruti. Il est insupportable, exécrable, exubérant, totalement décalé et imbu de sa personne. Sérieusement, il vit dans son petit monde à lui et je ne sais pas combien ils sont dans sa tête ! Il est le « best de la connerie » ! Eblouit par sa perfection, il est une diva et se comporte comme un connard. Sa folie va être destructrice car une fois qu’il aura touché le fond, il ne lui restera plus qu’à prendre conscience de la vraie valeur des choses. Si cela n’est pas trop tard…

Anna et Griffin forment un duo explosif, hallucinant et ahurissant ! Elle est vraiment faite pour lui. En tout cas, il ne laisse aucun répit à sa femme. Perso je ne pourrais pas vivre avec un tel phénomène. C’est un crétin mais qui se révèlera être attendrissant lorsqu’on finit par le connaitre (en tout cas sur les derniers chapitres !)

Ce livre aura été bénéfique pour moi puisqu’il m’aura réconciliée avec Kiera. Il était temps qu’elle se bouge un peu et qu’elle fasse moins l’idiote. ^^

Ce n’est pas mon livre préféré de la série car je trouve que le récit manque un peu de rythme et de surprises étant donné qu’on sent les choses arriver, mais je suis contente de l’avoir lu quand même. Griffin aura eu toute mon attention durant cette lecture. Au fil des pages, on le voit évoluer, mûrir et devenir responsable. Et on se dit « ENFIN !!! ». Il était temps qu’il se prenne en mains ! J’ai eu de la peine pour lui, à ne pas voir ce qu’il a autour de lui, ni à prendre conscience de la chance qu’il a. Néanmoins, je tire mon chapeau à Anna pour supporter ce fou. Elle a bien du courage !
Note 4

LOGO LES TENTATRICES Service Presse - Fond Blanc - lectrice noire Version 2

Avis Marina

Avec ce 5ème tome de Thoughless, SC Stephens m’a bluffée… Griffin est, effectivement Sauvage, mais, il révèle dans ce livre, une personnalité bien plus complexe.

Dans les tomes précédents, Griffin me faisait rire et j’étais heureuse de constater que ce volume lui était consacré. Pourtant, je l’avais très mal cerné… Quand il jouait les divas, j’y voyais des traits d’humour. Je ne soupçonnais pas qu’il avait un ego autant surdimensionné…

Au début, j’ai donc été un peu déstabilisée de découvrir à quel point il est…perché…ou crétin…au choix !

Griffin vit un rêve éveillé. Et pourtant, il fantasme tellement qu’il perd de vue la réalité… Persuadé d’être génial, bien au dessus de tout le monde, il vit comme une injustice de ne pas occuper le devant de la scène. Jaloux des attentions que les fans de D-Bags accordent à Kellan, il demande à être mis sous les feux des projecteurs. Mais devant son peu de sérieux, de concentration et d’investissement, les autres membres du groupe rejettent cette idée, qui pourrait nuire à leur succès.

Griffin les soupçonne d’être jaloux de son « génie » et de le reléguer à la basse de peur qu’il leur fasse de l’ombre. Dès qu’une proposition de connaître la gloire en solo se présente, il n’hésite pas. Il quitte le groupe, les mettant dans une situation difficile, pour se lancer dans une carrière d’acteur…. Entraînant avec lui sa femme Anna et leurs deux filles, à Los Angeles.

À vouloir encore plus de lumière, Griffin va se brûler…et comprendre l’importance de tout ce qu’il avait quand il aura tout perdu… Le succès et l’argent mais surtout ses amis et sa famille, qu’il entraîne dans la déchéance par pur égoïsme.

Au début de l’histoire, j’ai ri de ses délires et de ses frasques. J’ai kiffé la relation qu’il entretient avec Anna. Ils sont autant des meilleurs amis complices que des amants passionnés. Ils sont vraiment faits l’un pour l’autre, tant leur complicité est torride.

Mais quand son délire va trop loin, qu’il se transforme en connard égoïste et menteur, il m’a vraiment agacée. On voit le mur arriver, mais il continue à foncer tête baissée dedans… Et je l’ai détesté son comportement envers Anna…

Puis, vient le moment où Griffin a réussi à m’émouvoir… Même s’il mérite sa déchéance, j’ai compatis à sa souffrance et j’ai été bouleversé par ses remises en question… Je n’ai jamais souhaité une seconde chance à quelqu’un qu’à Griffin…

Le héros évolue tellement, qu’on a l’impression de découvrir 4 Griffin différents…. Et bizarrement, ce n’est pas celui qu’il est à la fin que j’ai préféré… je crois que j’étais plus attachée au Griffin grande gueule, vulgaire et « brut de pomme », que je ne le pensais…

L’histoire n’a pas un rythme effréné et je n’ai pas été « tenu en haleine »… Pourtant, je n’ai pas pu le lâcher après l’avoir commencé. SC Stephens nous entraîne dans une vraie métamorphose du héros… Et d’une manière que j’ai trouvé addictive…

Note 4

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié par

Helle, Marina et Jenni, Nous sommes trois Femmes, trois Caractères Différents mais surtout trois accros de lecture en tout genre avec une préférence pour la Romance Érotique. Ensemble nous vous ferons voyager dans l’univers si Particulier des Tentatrices…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.