New Adult

Savage – Sonia Eska

Image résumé
Editions Addictives, Collection Luv ( décembre 2019) – Format numérique

Avis de Valou

Je remercie les éditions Addictives pour ce service presse.

Je suis ravie de retrouver une fois encore la plume de Sonia Eska. « Vicious Temptation » avait été un très beau coup de cœur en mars dernier et m’avait laissé un très beau souvenir livresque.

Cette fois-ci l’auteure nous entraîne au cœur des JO de Rio, entre le bassin de la piscine olympique et le ring des combats de freefight.

Aria veut gagner la médaille d’or, elle le doit à la promesse qu’elle a faite à sa mère. Elle se conditionne pour atteindre son objectif, quitte à se priver de tous les plaisirs de la vie. Sa relation avec son père, et entraîneur, se détériore de jours en jours, la belle rousse s’isole de sa famille. Elle est seule, seule face au bassin de nage…

Il y a quelque chose de très mélancolique et de profondément touchant chez ce personnage. Elle fait preuve d’une telle abnégation pour réussir, quoiqu’il advienne, quitte se mettre en veille pour tous les autres centres d’intérêts qu’elle pourrait avoir. Elle parait froide, égoïste, sans cœur. Pourtant, elle fait preuve d’une telle force et d’une telle volonté!  Ce sont souvent des caractéristiques communes aux athlètes de haut niveau : faire beaucoup de sacrifices pour la gagne, comme pour un combat sur un champ de bataille. Quoiqu’il advienne donc…

Casey « Prince » est blessé et meurtri dans sa chair. Le Freefight lui apporte l’apaisement et à la fois le défouloir dont il a besoin. Sa personnalité borderline, souffle le chaud et le froid, notamment lorsqu’il est en présence d’Aria. Cet homme a la rage au cœur et c’est probablement ce qui va faire battre plus fort celui de la belle. Leur rencontre est explosive, sexuellement parlant, Casey et Aria ensemble, c’est tout simplement de la dynamite ! Regards ardents, peu de mots échangés, désir et rage contenus, : voilà ce qui pourrait constituer leur relation. Ils vont devenir la créatine de l’autre, idéal pour doper leurs performances sportives et les mener à la médaille d’or. Mais à ce jeu de dupes, ils pourraient l’un comme l’autre, se brûler les ailes.

L’univers sportif des deux disciplines choisies est rudement bien documenté. On sent que Sonia a beaucoup travaillé son sujet. Les JO, nous les regardons souvent à la télévision et ici l’auteure nous offre une autre vision des choses, de l’autre côté du prisme.

J’ai été prise dans le jeu de la relation qui se joue entre Aria et Casey. Il y a beaucoup de passages narratifs, qui permettent une certaine introspection de la part de ces deux héros. Leurs personnalités montrent combien ils n’ont besoin que peu de mots pour se faire comprendre. J’ai trouvé que leurs jeux de regards et le langage de leur corps sont sacrément bien écrits, et permettent de ressentir toute cette intensité « sauvage » qui anime ce couple.

Je me suis retrouvée totalement happée par la trame de cette histoire, par ces personnages cabossés mais déterminés. Les différents rebondissements qui jalonnent le récit sont prenants, sous couvert du secret de la toute première rencontre entre Aria et Casey, qui rôde comme un spectre autour de leur relation. Le poids du passé et les blessures de l’enfance, sont à nouveau abordés finement au niveau de la psychologie des personnages. Les séquelles des traumatismes vécus par Aria et Casey sont à vif, comme des plaies béantes qui ne cicatrisent pas. Ce sera probablement le combat contre ce passé qui sera le plus dur à affronter, au-delà des batailles de chronos dans le bassin olympique et des affrontements sur le ring.

Vous l’aurez donc compris, Sonia Eska nous offre à nouveau une romance totalement addictive, qui remue les tripes. J’ai passé un excellent moment livresque à tel point que je n’avais pas envie de quitter les personnages et cette histoire.

Je terminerai ma chronique par les paroles d’Aria, qui je trouve justes en tout point. L’eau est mon élément, celui dans lequel je me sens le mieux, c’est pourquoi ses mots m’ont particulièrement touchée.

« Nager c’est se perdre en connaissant pourtant l’issue de secours. C’est étouffer le monde extérieur, oublier ses contrariétés et laisser ses émotions au fond de l’eau. Nager, c’est être forte. Et Gagner. […]. Nager ici c’est aussi lui. C’est le sentir près de moi, même s’il ne m’approche plus. »

Aria

 

Cliquez ci-dessous pour vous procurer le format numérique sur Amazon:

couv num

Rendez-vous sur Hellocoton !

À propos de l’auteur

Helle, Marina et Jenni, Nous sommes trois Femmes, trois Caractères Différents mais surtout trois accros de lecture en tout genre avec une préférence pour la Romance Érotique. Ensemble nous vous ferons voyager dans l’univers si Particulier des Tentatrices…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :