Londres aux Seychelles – Aidan Adam

Résumé 3
Black Ink Editions ( Septembre 2019) – Format Numérique

Nous remercions les Editions Black Ink pour ce Service de Presse.

J’avais adoré découvrir la plume d’Aidan Adam avec le diptyque « Just Love Again ». L’histoire entre la princesse Leya et son papillon avait conquis mon p’tit cœur tout mou. D’ailleurs, j’en profite pour dire que si vous n’avez pas encore eu le plaisir de découvrir cette histoire, je n’aurais qu’un seul mot : FONCEZ !

Voici donc la quatrième collaboration entre Aidan et Black Ink. Cette fois-ci l’auteure propose une romance plus légère que la précédente, toujours avec l’envie, non dissimulée, de nous faire voyager !

Pari gagné de ce côté-là, direction Les Seychelles en ce tout début d’automne pour nous. D’emblée ce qui m’a plu c’est le choix de l’auteure d’avoir placé un titre de chanson à chaque début de chapitre. J’adore lorsqu’une playlist accompagne ma lecture, cela donne une tout autre dimension à ma découverte livresque.

Nous faisons donc connaissance avec Kaysha et Cali, deux meilleures amies et colocataires en partance pour de nouvelles aventures. Elles frôlent la trentaine et pourtant l’insouciance les habite. Elles se laissent porter au gré des opportunités qui se présentent à elles, sans contrainte ni carcan. Vous en rêvez aussi non ?

Les deux jeunes femmes décident donc de partir aux Seychelles travailler pour un groupe hôtelier de luxe. Plages de sables blanc, eau turquoise, températures de folie : vous voyez le tableau?? Leur rêve d’évasion et d’aventures va être comblé ! Aidan Adam n’a pas son pareil pour décrire les paysages qui entourent ses héroïnes. On s’y croirait. Il faut reconnaître aussi que les thèmes du voyage et de l’écologie, chers au cœur de l’auteure, sont véritablement présents tout au long du roman, c’est sa force!

Dane, sismologue et aristocrate malgré lui, va travailler sur une plateforme pétrolière au large de l’archipel des Seychelles. Alors que quelques jours de repos lui sont accordés, sa rencontre fortuite avec Kaysha va bouleverser sa vie à jamais. Lui qui est guindé et laisse si peu de place à l’improvisation dans son quotidien, va se rendre compte que de se laisser aller de temps en temps, cela peut être extrêmement jouissif !

Son éducation très stricte, sa diction et son vocabulaire très léché, offrent des dialogues savoureux. On sent que l’auteure s’est longuement documentée sur le travail d’un sismologue, notamment sur des plateformes pétrolières. Elle ne laisse jamais rien au hasard dans ses récits.

J’ai aimé lire le coup de foudre entre Kay et Dane, l’attachement de la jeune femme pour le beau gosse est touchant. Dane va mettre du temps à comprendre les changements qui s’opèrent dans son cœur. Mais il m’a manqué le p’tit truc en plus, le p’tit truc magique qui vous emporte, pour que je sois totalement conquise par leur couple.

Cela étant, j’ai passé un bon moment livresque, servi par la belle plume d’Aidan Adam. Tous les ingrédients sont réunis pour offrir une jolie romance sous le soleil (mais pas que !): des paysages à couper le souffle, des personnages atypiques et une histoire d’amour délicate et sensuelle.

 

Londres aux Seychelles est une New Adult qui vous fera voyager dans les paysages les plus idylliques mais aussi les plus exposés à la colère des éléments !

Kaysha part avec sa meilleure amie Carla sur l’atoll Adalbra, aux Seychelles pour travailler dans un nouveau complexe hôtelier de luxe et écologique. Elle va rencontrer par hasard l’anglais, Dane Hastings, marquis d’Exeter, mais surtout sismologue travaillant sur une plateforme pétrolière dans l’océan Pacifique. Leur attirance charnelle va faire des étincelles !

Si deux univers se rencontraient sans le savoir : l’aristocratie et la liberté ?

Cette auteure a un véritable don pour vous immerger dans lieux de son histoire. Les descriptions sont si réelles, sans être ostentatoires, qu’on s’y croirait : les bruits, les odeurs, la faune, la flore et même les autochtones avec leurs croyances.

De plus, elle est attachée à l’écologie, au respect de la nature, chacun de ses livres a une cause à défendre. Ici ce sera les séismes, tsunamis, cyclones et leur prévention, et la mise en sécurité des populations. Ses histoires ont toujours un rapport avec la mer, élément si idyllique pouvant se transformer en enfer en un clin d’œil.

J’aime ses convictions qui accompagnent ses héros sans être un livre militant, elle incite à une prise de conscience.

C’est une romance légère par le côté peu attaché au matériel de Kaysha, à son insouciance, son naturel optimiste et enjoué, elle un côté décalé avec ses appels aux divinités. Pourtant, c’est une vraie romantique qui va s’enticher d’un homme aussi beau que rigide n’ayant jamais connu aucun amour.

Son statut est un peu déstabilisant, elle va un peu ou le vent l’emporte, profitant ou provoquant des opportunités professionnelles à vingt-huit ans. C’est un profil d’héroïne assez peu commun qui m’a gêné m’empêchant d’adhérer pleinement à son personnage.

L’anglais est à l’image de ce qu’on peut imaginer d’un aristocrate trentenaire élevé par des domestiques, puis éduqué par des précepteurs, et l’internat. Le poids de cette noblesse complètement stérile aux évolutions de la société, enfermant les descendants dans un véritable carcan est y très bien mis en avant. Dane ne fait pas absolument pas rêver avec son milieu, ni ses parents. Pourtant je le trouve touchant à vouloir se démarquer, se défaire de ce titre grâce son travail. Il est désuet, avec des manières empruntées, mais j’aime son potentiel et tout le chemin qu’il va parcourir pour s’épanouir. L’approche de sentiments, d’émotions, l’effraie au plus haut point, puisqu’on ne lui a jamais appris à les exprimer, puisqu’il n’avait pas l’autorisation de les ressentir et/ou de les manifester dans sa famille.

Le couple est un peu atypique, et a eu  de mal à me convaincre. L’alchimie n’a pas complètement opéré sur moi, même si certaines situations cocasses, ou répliques humoristiques anglaises m’ont bien amusées. La romance à proprement parler est plus marquée dans le dernier tiers du livre, puisque les débuts sont quelques peu chaotiques.

J’ai apprécié ma lecture, malgré mes réserves sur le couple Kaysha-Dane, car la plume de cette auteure m’embarque sans difficulté dans son univers et ses engagements. Elle m’a fait voyager aussi bien dans des paysages de rêve que dans ceux ravagés par le déchaînement de la nature. Tout n’est pas idyllique à l’image de l’amour.

 

 

Vous pouvez commander ce livre sur Amazon en cliquant sur la couverture :  (Version Broché sur le site des Editions Black Ink)

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.