Je t’aime moi non plus – Amandine Ré

Image resume def
Edition Erato ( Juin 2017)- Env 235 pages

Avis de Valou

J’ai tout de suite été attirée par « Je t’aime moi non plus », le titre m’a interpellé et j’apprécie particulièrement les publications des éditions Erato, surtout ceux issus de la collection Kama.Le résumé est prometteur et m’a vraiment donné envie de découvrir cette histoire.

Amandine Ré nous raconte l’histoire de Hope, petite brune de 23 ans, dépressive et seule et celle de Taylor, beau gosse de 25 ans, insolent et arrogant. Ça promet d’être explosif!!

Hope décide de quitter la ville où elle a grandi pour vivre dans la ville de Sakloi. Elle décide de louer une petite maison isolée, pour tenter de se reconstruire. Dès le début de la lecture on se doute qu’elle a vécu un événement tragique. Hope est sujette aux crises de panique et souhaite éviter toute interaction avec les hommes, comme si elle estimait ne pas avoir droit au bonheur.

Taylor travaille en tant que mécanicien dans le garage de la ville. Sa passion ce sont les courses clandestines auxquelles il s’adonne le soir au volant de sa Camaro. L’auteur choisit rapidement d’intégrer des flash-back. 4 ans auparavant : on comprend que Taylor était très amoureux de Stéphany avec qui il était en couple. 4 ans plus tard, il n’est plus avec elle et semble déçu par l’amour et ne veut surtout pas s’engager. Seuls les plans cul ont un intérêt à ses yeux. Un vrai « brûleur de culottes » comme le décrivent ses amis !!

Les premiers chapitres m’ont tout de suite plu, on alterne les points de vue de Hope et Taylor. Leur rencontre est cocasse. Taylor amène sa copine d’un soir devant la maison de Hope, l’endroit étant reculé, il se dit que c’est l’endroit idéal pour passer du bon temps sur le capot de sa voiture avec sa conquête. Lorsque Hope s’aperçoit du manège de Taylor, elle balance un pot de fleurs sur la Camaro du beau gosse !! Ca a le mérite de couper toute envie à Taylor : à un pot de fleurs près, il aurait pu conclure. Mais cela le met dans une rage folle. Il va faire payer Hope, au propre comme au figuré. Personne ne doit toucher à sa voiture, son « bébé » ! C’est le début d’échanges houleux entre eux, ils s’exaspèrent l’un l’autre. Elle ne le supporte pas, il a le don de la mettre en colère. Il la déstabilise, la fait douter d’elle-même.

La propriétaire de la maison de Hope est la mère de Taylor et un soir elle l’invite à dîner avec sa famille. Taylor est exécrable avec Hope pendant le repas, elle a envie de fuir. Pourtant il décide de la mettre au défi : il est certain qu’en une semaine elle succombera à son charme et sera folle amoureuse de lui !! Ils vont passer du temps ensemble, entre 2 engueulades, Taylor est attiré par Hope et a envie de savoir ce qui l’a amenée à s’installer à Sakloi. Hope n’est pas insensible au charme de Taylor, ses yeux gris l’hypnotisent. Mais ils résistent tous les deux, jusqu’à ce qu’une nuit, un orage éclate. Hope panique, Taylor la rassure et la tendance s’inverse. Ils se cherchent, se testent, se repoussent et s’attirent. Au-delà de leur caractère respectif fort, ils tombent irrémédiablement amoureux, ils ne résistent pas longtemps au désir qu’ils éprouvent. Les sentiments entre eux sont forts, l’auteur nous fait ressentir l’amour sincère qui les unit. L’auteur décrit avec beaucoup de sensualité leurs moments intimes. Les scènes érotiques sont très chaudes. Ils deviennent dépendants l’un de l’autre. Taylor va dévoiler à Hope son secret, et cela va renforcer leur relation. Lorsque le passé de Hope va refaire surface, cela va les ébranler et remettre en question toutes leurs certitudes.

Je dois dire que j’ai vraiment été séduite par la première moitié du livre. La naissance de leur relation est addictive, les chapitres défilent et on a envie d’en savoir plus sur leur fêlure. La deuxième moitié m’a moins plu. Même si on en sait davantage sur leur passé respectif et les blessures profondes de leur âme, j’ai trouvé que l’histoire était moins haletante. Certes Hope a vécu une histoire familiale terrible et Taylor essaye de l’aider à s’en sortir. Le piquant, que j’ai ressenti pendant les 120 premières pages, s’estompe au fil du récit. J’ai trouvé cela dommage, à cela s’ajoute de nombreuses fautes de ponctuation et de frappe qui m’ont gênées pendant ma lecture.

Néanmoins, malgré cela, c’est une histoire d’amour poignante et touchante avec des personnages attachants, ayant tous deux vécus un passé tragique et bouleversant. Comme des bouées de sauvetage, ils s’accrochent l’un à l’autre et nous prouvent que l’amour peut résister à tout !  

Ils se « pot de terre » tellement fort, un point c’est tout! 🙂

note

COUV NUM DEF

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.