Black Riders, Tome 2: Girl Crush – C.J Ronnie

Image résumé
Editions Hugo Poche ( février 2019) Format PocheFormat numérique

Avis de Valou

Je remercie les éditions Hugo Poche pour ce service presse.

Après vous avoir donné mon ressenti mercredi sur le premier tome des Black Riders, je me suis plongée dans le second opus. J’étais ravie de retrouver le personnage de Pops et de pouvoir lire comment sa relation avec Logan allait évoluer.

C.J Ronnie a aussi choisi de faire parler Brandon, ce personnage assez froid je dois dire dans le tome 1, qui a subi tant d’outrages et peine à s’en remettre. C’est donc un roman à deux voix qui nous est proposé ici. Les personnages de Beverly, Jace et Hayley feront également leur retour, pour notre plus grand plaisir.

Pops et Logan m’avaient beaucoup touchée dans « Glitter Girl », aussi les voir réunis, vivants sous le même toit est vraiment plaisant. Leurs échanges ne manquent pas de piquant: Logan fait preuve d’une répartie du tonnerre ! Cependant, Keira est une assistante sociale qui doit rendre un rapport pour déterminer si Pops peut obtenir la garde définitive du petit. Inutile de vous dire qu’elle ne voit pas d’un bon œil qu’un enfant de 8 ans soit élevé au sein d’un club de biker ! Keira ne va pas faciliter la tâche de Pops, qui se retrouve, en parallèle, à tenter de déjouer les coups des Hell’s eagles, le gang adverse.

Brandon, de son côté, ne se remet pas du traumatisme qu’il a vécu lors de son enlèvement. Après avoir passé l’été à New York, il revient à Los Angeles et appréhende ses retrouvailles avec Hayley et surtout avec Beverly, la fille de Pops. Brandon est un personnage pour lequel j’ai eu beaucoup de mal à m’attacher dans le premier tome. Malheureusement, son personnage ne m’a pas fait vibrer dans « Girl Crush ». Certes, il a vécu l’horreur et n’arrive pas à se reconstruire, mais je n’ai pas réussi à m’attacher à lui, comme j’ai pu le faire avec Jace ou Pops. Question de ressenti  certainement…

L’auteure, notamment à travers le regard de Pops, nous plonge dans l’antre d’un club de bikers et nous montre toute la pression qui pèse sur les épaules du président. Ce personnage a de la bouteille, il a du vécu et une famille à sa charge. Question testostérone, on est au max avec lui ! Pops c’est la virilité dans toute sa splendeur. Sa relation avec Keira, à couteaux tirés pendant une bonne partie du roman, le pousse dans ses retranchements et nous laisse entrevoir un homme qui pourrait être aimant et très protecteur avec celle qui pourrait être sa régulière. Le personnage de Keira est intéressant, ne serait-ce que par son incertitude quant son activité professionnelle. Cette femme est touchante, j’aurai aimé en connaitre davantage la concernant. Pops veille sur sa famille, si chère à son cœur, et ne reculera devant rien pour la préserver, même s’il doit faire fi de ses sentiments. J’ai vraiment apprécié la trame le concernant, d’autant qu’elle est ponctuée de multiples scènes avec des rebondissements. L’auteure montre de nouveau avec son second tome qu’elle maîtrise parfaitement son sujet.

Pourtant, comme dans le tome précédent, il m’a manqué un truc, vous savez ce truc qui fait toute la différence quand vous découvrez une histoire. En réalité, je sais ce qui m’a fait défaut : j’aurais souhaité davantage de romances, plus d’intensités dans les relations. Le roman est assez bavard, assez long et les couples Pops/Keira et Brandon/Beverly peinent à se trouver. Certes, ils sont marqués, blessés au plus profond de leur être pour certains, mais j’en attendais plus, de ce côté-là pour une New Adult. Le personnage de Pops est tellement fort, je m’attendais vraiment à une romance épique le concernant. Je vois davantage ce roman comme une histoire sur un clan de bikers, avec tout ce que cela peut comporter (action, suspens…), sous fond de romance que l’inverse.

Il y a un tel potentiel sous la plume de C.J Ronnie que je suis certaine qu’avec un peu de plus de romance, j’aurai frôlé le coup de cœur. Peut-être que ce sera pour la prochaine fois, car les personnages de Splinter et de June mériteraient qu’un troisième opus leur soit dédié, tant on perçoit toute l’intensité que ces personnages  gardent sous le pied !

 

Cliquez sur les images ci-dessous pour vous procurer le format désiré sur Amazon:

couv numcouv poche

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.