Baby Random, Tome 1 – Gaïa Alexia

Image resume
Hugo New Romance – La condamine ( septembre 2018) – format numériqueformat poche ( pré-commande) –

Nous remercions les éditions Hugo New Romance pour ce service presse

Avis de Valou

Je n’avais pas eu l’occasion de lire les précédents livre d’Alexia Gaïa, c’est donc avec plaisir que je me suis lancée dans cette nouvelle histoire, qui comportera 3 tomes.

J’ai vraiment passé un très bon moment livresque. Je suis passée par de nombreux états émotionnels en découvrant l’histoire de Célia, faite de nombreuses embûches, c’est le moins qu’on puisse dire!

Laissez-moi vous expliquer pourquoi cette histoire vaut vraiment le coup d’être lue!

Célia est une jeune femme de 22 ans, paumée et toujours en retard. C’est un peu réducteur me direz-vous comme description, mais ça la résume bien. Elle partage son temps entre son travail en tant que serveuse dans un coffee shop et sa voisine Mona, de 81 ans, dont elle s’occupe très régulièrement. Sa vie sentimentale est un marasme total, depuis que son dernier petit-ami lui a laissé des tas de dettes à rembourser… Son patron Max, se fait insistant pour sortir avec elle, mais son côté French lover effraie la jeune femme. Les journées de Célia sont illuminées précisément à 11h05, chaque jour, quand un mystérieux beau gosse ténébreux aux yeux verts vient chercher sa boisson. Pour Célia, à ce moment là, le temps s’arrête et elle admire la vue!

Célia et Mona entretiennent une relation amicale atypique. Elles sont impayables toutes les 2. Mona a eu une vie professionnelle bien remplie, elle a fait toute sa carrière au sein de l’empire Weiss. Un jour elle reçoit une invitation pour un gala donné par cette même entreprise, pour la récompenser de toutes ces années de dur labeur. Ne voulant pas y aller, elle demande à Célia de s’y rendre. Telle n’est pas la surprise de la jeune femme lorsqu’elle se rend compte que le mystérieux client de 11h05, n’est autre que le fils du patron de l’empire Weiss: Roman. Entre eux des étincelles jaillissent très rapidement. Au contact du beau gosse ténébreux et mélancolique, Celia se sent entière, comme si elle avait trouvé ce qui lui manquait pour être heureuse…Mais le jeune homme n’est pas facile à cerner et elle va vite déchanter…

A partir de cette soirée, elle va osciller entre Roman et Max. Celui-ci se montre finalement attentionné et moins goujat qu’elle ne l’aurait pensé! Vous l’aurez compris on assiste ici à une sorte de triangle amoureux mais pas que. Je pense que l’auteure a surtout voulu nous raconter l’histoire d’une femme en perte total de repères, qui ne fait pas toujours les bons choix au bon moment. Le désarroi de ce personnage est décrit avec tellement de justesse, que je n’ai pas honte de le dire, mais Célia m’a fait pleurer à plusieurs reprises, tant je l’ai sentie esseulée et perdue. Tour à tour ces 2 « prétendants » vont se montrer, attachants, amoureux, chevaleresques, mais aussi décevants et condescendants. Max et Roman développent l’un et l’autre, un sacré côté « connard ». Célia a le don de s’attirer des emmerdes, mais elle est tellement désemparée face à  ses galères, que ce personnage m’a vraiment touchée. Je ne veux pas vous en dire davantage, pour ne pas trop dévoiler le contenu de l’histoire…

Une fois n’est pas coutume, j’attribue une mention spéciale au personnage de Mona, qui apporte de la fraicheur et une petite dose d’humour qui fait beaucoup de bien. Elle n’a pas sa langue dans sa poche, c’est le moins qu’on puisse dire! Mona est une véritable figure maternelle pour Célia et elle va, tant bien que mal, essayer de guider la jeune femme dans ses choix de vie.

J’ai donc passé un très bon moment, la fin de ce premier tome m’a laissée pantoise. J’ai tellement hâte de découvrir la suite pour savoir où tout cela va conduire notre héroïne, déjà si malmenée par la vie…La plume de l’auteure est très agréable à lire, je me suis demandée à plusieurs reprises où Alexia allait nous emmener. Les rebondissements sont nombreux et pimentent vraiment l’ensemble de la lecture. Viiiite la suite 🙂

A lire Note 4,5 Avis de Julie

Cette histoire est bouleversante pour son héroïne et sa fâcheuse tendance à s’attirer les ennuis sans le vouloir.

Célia, vingt-deux ans, vendeuse-serveuse de café, a du mal à joindre les deux bouts à cause de dettes laissées par son ex. Elle s’occupe avec altruisme de sa voisine âgée Mona. Son patron français, Max, essaie désespérément de l’inviter à sortir, et elle le fuit tant qu’elle peut. Et il y a aussi ce bel in connu qui vient chaque jour à 11h05, commandant toujours la même chose sans lui accorder un regard mais qui ne la laisse pas insensible. Un jour, Mona reçoit une invitation des entreprises Weiss, pour recevoir un prix honorifique, car elle y a travaillé durant 36 ans. Ne voulant pas se déplacer, elle y envoie Celia qui rencontre le beau et séduisant fils Weiss, Roman avec lequel elle n’aura que l’aventure d’une nuit, puisqu’il l’a traité comme une moins que rien.

Mais, ni Max, ni Roman n’ont dit leur dernier mot pour séduire la jeune femme… Qui aura ses faveurs ? Quelles seront les conséquences ? Qui sera présent pour épauler Celia, dans toutes ses péripéties qui l’accablent ?

La situation de Célia vous crève le cœur rapidementles difficultés, les coups du sort s’accumulent pour cette jeune femme dont la gentillesse la perdra. La vie ne lui fait pas de cadeaux et pourtant elle tente d’avancer, sans rien demander à personne, même si ça l’effraie.

Ce livre est bourré d’humanité dans ce qu’elle fait de plus beau à travers les personnages de Célia ou Mona et de ce qui est laid en Max ou Roman. Ces hommes sont beaux, pourtant pas foncièrement méchants (quoique) pourtant leur côté « connard » est bien affirmé, mais ne se manifeste pas de la même manière … Je suis certaine que les futurs tomes risquent de dévoiler des vérités fracassantes !

Je me suis prise au jeu dans cette histoire de fou, passant de la compassion, à l’empathie, la colère ou l’attendrissement. On ne peut pas rester insensible face à cette histoire qui pourrait arriver à n’importe qui, ou presque, en tout cas moi, je ne l’ai pas été j’y étais à 100% !

Alexia Gaia nous plonge complètement dans le quotidien de cette jeune femme touchante, grâce à son écriture très réaliste, empathique et sarcastique très agréable à lire.

Ce premier tome est réussi, j’ai terminé la dernière page en restant inquiète pour l’avenir de Célia et le cœur gros. Je suis impatiente de découvrir la suite des aventures de cette jeune femme, dans les deux tomes à venir, et j’espère que la vie lui réservera enfin de belles choses, car elle le mérite !

a lire Note 4,5

Cliquez sur l’image de votre choix pour vous procurer le format de votre choix 

( format poche en pré-commande, sortie prévue le 11 octobre 2018)

couv poche couv num LOGO LES TENTATRICES Service Presse - Fond Blanc - lectrice noire Version 2

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.