La société, tome 5 – L’inspiration d’ Emeraude : Angela Behelle

Ang
Résumé de l'éditeur-1

Quand Paul Peyriac est déçu par son écrivain vedette, il ne se prive pas de le lui faire savoir de manière très directe.

C’est en répondant à l’impérieuse convocation du co-fondateur de la Société qu’Emmanuelle Travel va faire connaissance, de manière un peu brutale, avec le très séduisant Yann Le Breuil, l’auteur à succès des Éditions Peyriac.

Entre la douce et sensuelle Émeraude dont les récits coquins font les beaux jours des Éditions de la Nuit Bleue, et l’écrivain provocateur, c’est la rencontre du jour et de la nuit, l’association improbable de deux plumes affûtées qui trouvent au sein du réseau de la Société une inspiration nouvelle. C’est surtout l’alliance secrète d’un ange qui renie ses ailes et d’un démon qui l’entraîne à la découverte de luxures auxquelles elle prend un goût inavouable.

Mais dans ce prétendu jeu auquel ils ne veulent puiser que du plaisir et des idées sont-ils aussi sincères et déterminés que ce qu’ils affirment ?

Jusqu’où sont-ils prêts à aller, l’un et l’autre ?

Ce 5e tome de la série vous ouvre généreusement les portes de l’Écarlate, le tout nouvel établissement de la Société.

Entrez et vous saurez enfin ce qui se passe vraiment derrière sa discrète façade.
Avis Helle

Malheureusement, ce tome rejoint le tome deux, dans les tomes que j’apprécie le moins de la série, mais cela est plus du au fait que je ne suis pas fan du couple. Et chose c’est rare c’est le personnage masculin qui me pose problème, beaucoup trop froid, distant et le vouvoiement ARGHHHHHHH ça m’a bloqué. Et pourtant je pense que sur le papier ils auraient pu être The COUPLE.

Emeraude, alias Emmanuelle/Emi est une écrivain qui écrit des récits érotiques, cependant son dernier roman n’est pas apprécié par Paul Peyriac, qui le lui fait savoir et lui somme de le réécrire.  En allant à sa convocation, elle rencontre Yann Le Breuil alias Onyx, lui aussi est un écrivain à succès des éditions Peyriac. Entre eux l’attirance et immédiate et leur futur collaboration promets d’être sensationnel enfin si Emmeraude décide de se laisser aller, et d’aller à la découverte d’un nouveau monde. Le monde de l’ Écarlate, la nouvelle acquisition, qui je suis sure l’aidera beaucoup à retrouvé l’inspiration qui lui fait défaut. 

Même si ce n’est pas mon préféré, j’ai quand beaucoup apprécié ma lecture, Emi est un personnage qui au fil des pages va se révéler sexuellement et prendre confiance en elle heureusement car j’avais grandement envie de la bousculer au début pour qu’elle dégage son « speudo copain »

Quand à Yann, comme dis plutôt c’est un personnage qui utilise le vouvoiement tout le long, chose qui le fait paraître froid et distant, mais qui en faite est un mode de protection, mais bon ça on ne le découvre que vers la fin ;p. J’ai adoré la lettre qu’il à écrite à Emi, c’est grâce à cette lettre touchante et où il s’ouvre que finalement je n’ai pas complètement détesté son personnage. 

Comme d’habitude l’histoire est bien écrite, les scènes de sexe sont géniales, qu’on aimerai à chaque fois prendre la place du personnage féminin et subir les assauts à sa place. J‘ai tellement chaud à chaque fois qu’il faut que je me soulage loool. J’ai presque plus de culotte d’ailleurs !!! Faut que j’aille en Racheter ;p !!!

4,5
A lire
 Avis Jenni
Un début prometteur étant donné la tournure de l’intrigue qui une fois la dernière page tournée me laisse sur ma faim, et me laisse perplexe sur l’appréciation de cet opus…
Emmanuelle Travel est l’auteure connue pour ses écrits érotiques, sous le pseudonyme d’ « Emeraude » des éditions de la Nuit Bleue, le projet commun de Mina et de son grand père par alliance Paul Peyriac (les héros du Tome 2 : Mission Azerty). En mal d’inspiration, et ayant une vie de couple minable où son compagnon Stéphane ne cesse de la tromper en quittant aussi souvent que possible le domicile, il revient à chaque fois la queue pendante pour tirer son coup juste pour son simple plaisir oubliant celui d’Emy à chaque fois. Emy passe son quotidien devant son ordinateur à écrire, elle se néglige totalement en ne prenant même plus la peine de s’habiller ou de se coiffer. Au niveau de sa sexualité, elle satisfait les envies de son compagnon en écartant les cuisses comme il le souhaite chaque matin, sans y prendre le moindre plaisir. Il est clair que de ce côté-là ça ne l’aide pas à trouver l’inspiration pour l’écriture de ses romans érotiques.
Son dernier écrit est un échec total, c’est pourquoi Paul et Mina la convoque afin de lui laisser une chance de se ressaisir et de prouver qu’elle est douée dans ce domaine en réécrivant quelque chose de mieux que ce qu’elle a proposé. A la suite de cet entretien, elle fait la connaissance de Yann Le Breuil, auteur à succès, également chez les Editions Peyriac mais dans un autre genre littéraire. Une rencontre qui ne va pas les laisser indifférents l’un et l’autre.
Tous les deux se retrouvent lors d’une soirée à l’Ecarlate, un club échangiste dont on a pu apprendre la création dans le Tome 4 : « La gardienne de l’Oméga ». Cette soirée va être prometteuse pour la sage Emy… Elle va rapidement succomber au charme de Yann, alias Onix, qui va prendre plaisir à l’initier au libertinage sous toutes ses formes. Mais à force de jouer pour satisfaire ce plaisir insatiable qu’ils se vouent l’un à l’autre, ne se cacherait-il pas derrière des sentiments inavoués ? Une chose est sûre, ses nombreuses découvertes et nouvelles sensations lui sont favorables pour lui donner des idées pour pimenter ses écrits porno !
Emmanuelle, est une jeune femme qui m’a agacée à plusieurs reprises par son manque de caractère, se montrant trop soumise avec son compagnon. On a envie de la secouer afin qu’elle s’affirme un peu. Dans son quotidien elle parait discrète, voire même effacée et très sage tandis que dans ses écrits on a affaire à une vraie nympho alors que même les médias y pensent l’inverse ! Quant à Yann, on le perçoit comme un homme qui s’intéresse uniquement qu’au sexe. Il aime dominer et contrôler le plaisir.
J’ai eu du mal à cerner le personnage, en ne comprenant pas vraiment pourquoi il maintient son vouvoiement tout au long, qui avait même tendance à m’énerver. Certes pour se préserver lui ou tant bien que mal la protéger de lui. Cependant, je ne le trouve pas si néfaste comme il semble se voir. Bien au contraire, on s’attache à ce mystérieux personnage et on n’en reste pas moins littéralement séduites et conquises, nous lectrices, par sa jolie déclaration écrite, qui fait fondre notre petit cœur comme on aime tant !
J’apprécie tout particulièrement de retrouver dans chaque tome les héros des précédents opus, on en apprend davantage sur leurs histoires d’amour. De plus, la Société nous ouvre ses portes pour notre plus grand bonheur afin de percer au mieux l’envoutement qu’elle déchaîne. On découvre ici l’Ecarlate, le nouvel établissement de la Société, consacré derrière sa discrète façade à l’échangisme. On a vite connaissance de ce drôle univers dès le début de la lecture. Certaines scènes m’ont un peu dérangée mais cela s’explique par le thème de cet opus qui met un point d’honneur au libertinage. J’aurai cependant aimé en connaître davantage sur la Société en elle-même.
Je dirais donc pour finir que mon avis est mitigé, me laissant sur ma faim alors qu’il m’avait emballée dès les premières pages. Ça a été malgré tout un agréable moment de lecture, mais cette idylle ne m’a pas transportée comme je l’aurais voulue.
Cela ne m’empêchera pas de poursuivre les aventures de la Société avec le Tome 6 : « La fille du Boudoir ». Bien au contraire, puisque je reste une inconditionnelle accro de la plume d’Angela Behelle !
 4
A lire
Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié par

Helle, Marina et Jenni, Nous sommes trois Femmes, trois Caractères Différents mais surtout trois accros de lecture en tout genre avec une préférence pour la Romance Érotique. Ensemble nous vous ferons voyager dans l’univers si Particulier des Tentatrices…

Laisser un commentaire