La Matinale du Mercredi 18.01.2017

– Médicament : La Femme –

 

Propriétés générales :

La femme est une thérapeutique pour l’homme afin de calmer les problèmes d’anxiété, de tension prostatique et pour permettre un délassement général.

Elle entraîne, immédiatement après son utilisation, un apaisement général associé à une impression d’invincibilité, qui se rapproche de l’utilisation de la cocaïne, des opiacés ou d’un « pétard ».

 

Dosage et posologie :

La femme doit être utilisée au moins trois fois par semaine. Si les symptômes ne disparaissent pas, augmenter la dose ou tout simplement en essayer une autre, ou deux en même temps. La femme est appropriée pour une utilisation extérieure ou intérieure, multi-usage, type « couteau suisse », en fonction des besoins ou des envies.

Précautions d’utilisation :

La femme doit être conservée hors de portée des autres hommes, qu’ils soient amis, et même, père, frères, cousins…

Elle doit être manipulée avec soin parce que la femme risque de perdre tout contrôle d’elle-même, en particulier en cas d’usage combiné avec l’alcool. Il est déconseillé de l’utiliser immédiatement après une contrariété, pendant les règles ou en période de vomissement.

Il est déconseillé de la brusquer ou de forcer son utilisation sans son consentement.Par ailleurs, l’utilisation d’une femme occasionnelle, non régulière, suppose la mise en place d’une capote protectrice avant usage.


Présentation :

La femme est un ustensile à 5 trous dont trois sont fonctionnels. Il en existe plusieurs types en fonction des besoins et goûts : Mini (rare : classe Midget), Maxi (Fréquent : classe autruche), Middle (avec très nombreux modèles en magasins), et même le Méga type très rare dit « Super-nana ».

Chaque type se fait en différentes couleurs (blanc, noir, café au lait, jaune, rouge…). Des copies en plastique sont vendues dans certaines officines spécialisées, mais n’offrent pas les mêmes sensations.

Un choix est possible selon les spécialités ou les positions recherchées.

 

Effets secondaires :

L’utilisation excessive de la femme peut lui occasionner des douleurs dans les hanches, des douleurs abdominales, des entorses, des contractures, des griffures, des blessures ou des brûlures dans la région pelvienne ou anale.

L’utilisation inappropriée ou excessive peut entraîner la grossesse et l’excès de jalousie. Elle peut être à l’origine de vaginites, d’anites, de maladies sexuellement transmissibles.

Chez l’homme, l’utilisation concomitante de produits de la même espèce peut provoquer des douleurs testiculaires, des tiraillements prostatiques, des hémorroïdes, un tarissement des sécrétions sexuelles, une chaude pisse, des vertiges, de la fatigue chronique et, dans les cas extrêmes, un affaiblissement général de l’organisme.


Date d’expiration :

Le numéro de lot et la date de fabrication sont repris dans la carte d’identité et la carte Vital. Le kilométrage peut être parfois très important sans qu’on puisse s’en douter ! Monsieur, prenez soin de vérifier ces données d’entrée avant toute utilisation, en particulier l’usure des tuyaux d’échappement, des suspensions, des garnitures et des pare-chocs !


Attention :

Méfiez-vous des contrefaçons. Il existe des hommes déguisés en femmes !!!


Instructions à l’ouverture :

1 – Lors de l’ouverture du paquet, adopter un air neutre et satisfait. Dans tous les cas, ne jamais afficher un air déçu, y compris quand elle dévoile sa poitrine. Sinon, cela risque d’influencer négativement sa qualité et son efficacité opératoire. Un air très heureux, ébloui ou apeuré produit à chaque fois un impact très positif sur son bon fonctionnement.

2 – Conserver dans un endroit frais (la femme qui pue n’est pas consommable) et, surtout, ne pas oublier qu’elle est du sexe faible. La manipuler avec précautions.

3 – Conserver hors de portée du voisin. Il peut causer des dommages irréversibles à votre produit.

4 – Pour l’activer, des petits bisous sur le cou, quelques caresses, des baisers langoureux, des « je t’aime » et des cadeaux offerts au cours d’un repas arrosé, suffisent au branchement et au contact. Pour se déconnecter, offrir au préalable une nuit de sexe. Elle doit en cas d’usage correct dormir comme un loir et sans même dire bonne nuit, comme une masse. Parfois, il se peut même qu’elle ronfle de plaisir.

5 – Veillez à recharger les batteries, trois fois par jour : petit déjeuner, déjeuner (accompagné d’un petit verre d’alcool) et dîner. Eviter de trop alimenter car cela pourrait occasionner quelques effets indésirables (sommeil post-prandial, constipation, migraines, flatulences, rôts, gaz puant defermentation ou de putréfaction).

6 – Certaines ont tendance à ne pas se concentrer au cours des ébats sexuels. Il y a lieu alors de cacher la télécommande de la télé. Si le problème persiste, annuler les réunions du week-end avec les amis et préconiser l’utilisation d’un sextoy. Si le problème s’aggrave, il faut un traitement de choc : la grève de la carte de crédit. Aux grands maux, les grands remèdes !

7- Elle peut accessoirement être utile (faire le ménage, la vaisselle, ouvrir les boîtes de conserve, passer l’aspirateur, faire les courses, nettoyer les sanitaires, préparer les repas, repasser, recoudre, laver les carreaux…)

8 – Pour la garder en bon état et sauvegarder ses performances au lit, il faut l’encourager. Parfois, il faut leur consentir un décrassage en thalassothérapie.

 

La femme n’a pas de bon de garantie et tous les modèles sont sujets à des défauts d’usine (par ex. fuites, cystites à répétition, prolapsus, hémorroïdes, apparition de masses graisseuses, relâchement de la sangle abdominale ; par ailleurs elle peut se mettre à mentir, critiquer, se plaindre, abuser du chocolat, dépenser sans compter, vous faire des reproches (ex : dire que vous oubliez les dates d’anniversaire, dire que vous ronflez…etc)

Il n’existe pas de correctif. La solution est d’aller de modèle en modèle jusqu’à ce qu’on trouve le modèle idéal pour soi et ses envies.

Se souvenir que la femme mariée est une esclave qu’il faut savoir mettre sur un trône (Honoré de Balzac).

Des recherches récentes démontrent que le modèle idéal n’a pas encore été inventé mais il n’y a pas beaucoup de grandes études et recherches scientifiques qui sont faites pour produire un prototype révolutionnaire.

MATINALE.png

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié par

Helle, Marina et Jenni, Nous sommes trois Femmes, trois Caractères Différents mais surtout trois accros de lecture en tout genre avec une préférence pour la Romance Érotique. Ensemble nous vous ferons voyager dans l’univers si Particulier des Tentatrices…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.