Hospice & Love – Thiébault De Saint-Amand

hospice---love-695759-250-400

R2SUM2

Faute des ressources nécessaires pour le placer en maison de retraite, la famille d’Armand Bouzies se résout à lui trouver une place dans un Établissement Collectif de Séjour pour Personnes Dépendantes, une nouvelle forme d’hospice mise en place pour faire face au papy-boom.
À Nogent-le-Rotrou, l’octogénaire se refuse à se laisser mourir. Ancien flic, Parisien fort en gueule, il refuse de partager sa chambre avec un vieux et il met en oeuvre mille et une astuces pour se débarrasser de ses voisins, dont le dernier en date, Pierre, n’échappera à aucun de ses pièges.


Mais toutes ces morts alertent la directrice qui confie à ce bougon misogyne et égoïste aux moeurs bipolaires la charge d’une enquête discrète sur ces étranges disparitions et quelques trafics au sein de l’établissement.
La fin de vie d’Armand semble jouée jusqu’au jour où Élisabeth Löturz fait son apparition.
Thiébault de Saint Amand est né dans le nord de la France en 1970. À côté d’une vie ordinaire, avec épouse, enfant et crédits, ce fonctionnaire s’est trouvé une passion pour l’écriture. Auteur d’une série Pulp, aux Éditions la Bourdonnaye, il est également édité aux Éditions du 38 pour une série de polars, Les enquêtes de Phil Mazelot. Cette toute nouvelle pensionnaire, femme élégante et discrète, attise la curiosité de l’ancien fonctionnaire de Police qui mettra tout en oeuvre pour percer le mystère de sa présence dans le mouroir. Handicapé à vie du sentiment, Bouzies réussira-t-il à aimer avant l’inéluctable ?

Avis Helle

*Je remercie Anne pour ce Service Presse*

Le résumé avait titillé ma curiosité, faut dire que c’est bien la première fois que je vois passé une romance mettant en relation des personnages appartenant au club du troisième âge. Je dis ça sans vouloir vexer qui que ce soit appartenant à cette catégorie, car malheureusement nous visons dans un monde ou tout doit être mis dans une case. Pour en revenir au livre, après la curiosité apporté par le résumé, il y’a eu ensuite la peur quand j’ai vu la couverture qui a ensuite terminé par un très gros éclat de rire.

Je vais essayer de ne pas trop vous raconter l’histoire voir pas du tout mais cela va être dure, car voyez quand j’ai commencé ma lecture tout en insultant la fille d’ Armand Bouzies de tous les noms d’oiseaux que je connaisse, je ne pensais pas que j’aurai eu du mal à poursuivre à partir du moment ou il est rentré à l’Hospice.

Thiébault De Saint-Amand a une écriture très particulière qu’on ne rencontre pas souvent voir quasiment jamais. C’est un autre langage et c’est aussi pleins de ponctuations et la pauvre fille que je suis a eu du mal loool, oui j’ai un peu souffert et ça m’a énervé, je trouvais que ça manquait de fluidité, les mots ne passaient pas et j’ai stoppé.

Puis je l’ai repris hier soir, plus calme, je savais à quoi m’attendre et la j’ai pris plaisir, je suis rentrée dans l’histoire et je n’ai plus quitté le livre jusqu’à la fin. Et en y arrivant, je me suis dis nooooon  c’est déjà fini.

Une très belle surprise, car Armand Bouzies n’est pas un personnage facile, c’est le papi acariâtre qu’on croise tout le temps dans le bus, ces gens la ne prennent jamais le métro.  Je parle de celui qui parle mal, qui est aigri,qui passe son temps à râler quand ils ne vous snob pas et fait des coups tordus. Le genre que la jeunesse n’aime pas et avec qui les disputes dérapent très vite. Le genre de personnage que moi par exemple j’évite de croiser car il me retire toute compassion.

Et puis finalement grâce à l’arrivée d’ Elisabeth Löturz on découvre tout un autre personnage, tout en restant fidèle à lui même, il s’ouvre finalement aux autres. C’est un personnage complexe mais avec beaucoup d’humour et qui n’a juste pas supporté le fait d’avoir été abandonné lâchement par sa propre fille et son gendre. Au final au se mets à sa place et on a mal pour lui mais aussi pour les autres pensionnaires. Etant Africaine, c’est un truc que je comprends pas abandonné ses parents dans des maisons de « repos ». Les parents ont une place très importante dans nos vies et même si je comprends le pourquoi les mettre labas car ils ont besoin d’une aide qu’on ne peut pas forcément leur apporter. Enfin je sais pas moi rendez-leur visite, téléphonez quand vous ne pouvez pas et faite cela avec plaisir, essayez seulement de vous mettre à leur place.

Je ne comprends pas des fois le comportement de certains, y’en a il tuerait pour avoir un père et une mère, même si des fois ils sont soûlant et qu’on a qu’une envie celle de quitter la maison et de ne plus y revenir. Je sais qu’au bout d’un moment ils me manqueraient, la situation d’ Armand et des autres m’a beaucoup touché, j’ai été terriblement émue et j’ai même pleuré à la fin. J’ai Adoré ce livre malgré le début pas facile et je vous conseille de le lire car c’est un livre qui mérite et fera peut être prendre conscience à certains sur la solitude qu’ils ressentent.

Note 5

Logo SP Les tentatrices

coup-de-coeur

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire