Le Cirque Interdit — Célia Flaux

Le Cirque Interdit, Célia Flaux, Scrineo Editions, Version numérique et broché, février 2019

Je n’ai de cesse de crier mon amour pour les éditions Scrineo, alors quand j’ai reçu le Cirque Interdit, j’ai sauté de joie et je me suis jeté dedans à corps perdu. L’univers du cirque, l’idée d’en faire une dystopie, le petit côté italien… bref, tout pour me plaire ! Mais alors, de quoi ça parle ?

Nous sommes dans un univers dystopique, où le Parti Zéro Risque a banni toutes les pratiques jugées dangereuses. Autant vous dire qu’un cirque, ce n’est juste pas possible… Le dernier cirque de France arrive à rester ouvert en créant une compagnie d’assurance de leur côté, mettant le gouvernement dans la panade… Maria, membre du Parti Zéro Risque, décide d’infiltrer la troupe et évidemment… en rencontrant, au fil de ses recherches, les différents membres de la troupe, elle va finir par réaliser que son gouvernement n’est peut-être pas aussi blanc qu’elle ne le pensait au début…

J’ai beaucoup aimé le travail de recherches ou en tout cas l’ambiance du cirque instauré dans ce roman.

Pourtant je suis restée sur ma faim : je n’ai pas réussi à vraiment entrer dans la troupe… J’ai adoré l’idée d’utiliser le contexte d’un cirque pour y placer une dystopie mais je n’ai pas retrouvé l’ambiance malsaine et glauque que l’on a dans les dystopies habituelles. Ici, le Parti Zéro Risque ne semble pas avoir de réel impact sur son peuple… d’ailleurs, le cirque n’est pas si interdit que ça puisqu’il a l’autorisation de sa propre assurance pour survivre. A aucun moment les artistes ne se blessent réellement…

J’ai beaucoup aimé Maria qui est réelle, poignante et dont l’histoire m’a touchée.

Par contre, j’ai trouvé les autres personnages un peu moins pertinents… Mathieu est parfois incohérent, Papy Vaz un peu trop mielleux, et les autres membres de la troupe ne sont pas vraiment développés… J’aurais aimé plus de conflit, plus de passion, plus de risques, aussi. Le Parti Zéro Risque essaye justement de limiter ce dernier mais à aucun moment je n’ai l’impression qu’il y a vraiment des risques dans ce roman.

J’ai beaucoup aimé l’idée d’ajouter de la romance… évidemment haha ! Certains comportements de Mathieu étaient très humains vis-à-vis de ça et j’ai trouvé la plume de l’auteur très douce et très fluide pour évoquer l’amour que peuvent se porter les protagonistes.

Alors voilà, je n’ai pas été totalement convaincue par le livre, mais je pense qu’il plaira à ceux qui ne sont pas encore familiarisés avec le genre de la dystopie et qui aiment quand la romance se mêle des intrigues ! Une autre petite chose que j’ai surkiffé dans ce livre, c’est d’avoir ajouté des passages de journaux. Je trouve que ça apporte une vraie profondeur au monde qui est trop souvent négligée !

Je remercie Scrineo pour sa confiance et pour son service presse.

 

Vous pouvez commander ce livre sur Amazon au format numérique, ou au format broché !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.