Salvatore, Mafia et Dark Romance – Natasha Knight

Image Résume
Novembre 2019 – Format Numérique

Avis de Valou

Je remercie Laure Valentin pour ce service presse.

« Salvatore» est le premier tome d’une saga dans le milieu de la mafia, écrite pas Natasha Knight, auteure très prolifique aux Etats Unis. «  Mafia et Dark Romance », «Benedetti Mafia World » en VO compte 6 tomes dans sa version originale.

En France, le premier tome est donc consacré à Salvatore Benedetti, le futur héritier du clan du même nom.

5 ans avant le début de l’intrigue, la guerre des clans entre les Benedetti et les DeMarco fait rage. Franco Benedetti, le parrain sans cœur, fait signer à son pire ennemi, un contrat qui lie son fils et futur successeur Salvatore à Lucia DeMarco, alors seulement âgée de 16 ans. Les deux jeunes gens sont obligés de signer, contraints et forcés, ce contrat qui va changer leur vie à jamais…

L’histoire début quand Lucia a 21 ans et se rend aux obsèques de son père. Alors qu’elle a vécu dans une sorte de pensionnat aux Etats Unis sous haute surveillance pendant 5 ans, elle va recroiser le chemin des Benedetti qu’elle hait plus que tout. A l’issue des funérailles, Lucia va devoir repartir avec Salvatore pour respecter le contrat qui avait été conclu des années auparavant.

La cohabitation entre Salvatore et Lucia risque de provoquer bien des étincelles !

Nous ne sommes pas en présence d’une réelle Dark Romance pure et dure. Je dirai qu’il s’agit plutôt d’une Romantic Suspens sombre. L’univers de la mafia abordé ici est dangereux et la situation subie par Lucia, n’a absolument rien de romantique. Elle est obligée de partager le quotidien, d’un homme, bien que sexy et ténébreux, dont elle ne sait rien. Lucia a un tempérament de feu et est bien décidée à ne pas se laisser faire, ni dominer par Salvatore.

Salvatore, lui, est partagé entre la compassion qu’il ressent pour Lucia et le fait qu’il soit obligé de se comporter comme un être odieux avec elle, pour que son père n’intervienne pas dans leur relation.

Tous les deux sont entêtés et déterminés, ce qui fait que leur relation fonctionne et qu’on s’attache à leur couple. Lorsque le désir va se mêler de leur relation déjà tumultueuse, l’empire des sens va alors les révéler l’un à l’autre.

Ajoutez à cela des intrigues propres au milieu mafieux, à savoir coups bas, faux semblants et enjeux de pouvoir, et vous aurez un roman plaisant à lire, addictif et très épicé. Les scènes érotiques sont nombreuses et crues. La découverte du plaisir de Lucia, qui n’a jamais connu d’autre homme auparavant, alimente la construction de sa relation avec Salvatore. Quelques scènes s’apparentent un ersatz de pratiques BDSM, mais cela reste relativement soft. Les sentiments vont éclore entre ce couple atypique et tempétueux et cela rend la lecture captivante et attrayante. La plume de l’auteure est fluide et agréable à lire. Elle pose les jalons des tomes suivants, en amenant des personnes secondaires hauts en couleur. Dominic, le frère de Salvatore, sera le héros du tome suivant qui promet d’être plus sombre, relevant davantage d’une véritable Dark Romance.

Affaire à suivre, je serai ravie de lire la suite. Je vous recommande cette lecture si vous aimez les relations passionnées et dangereuses dans l’univers corrompu de la mafia. La trame n’est, certes, pas hyper novatrice, mais elle est bien menée. L’équilibre entre les moments d’intimité entre Lucia et Salvatore et les rebondissements sont savamment dosés, pour vous faire passer un bon moment livresque.

Note 4

cliquez sur l’image ci-dessous pour vous procurer le format numérique ou broché:

 

couv num

 

 

TRINITY T.3 : Soul – Audrey Carlan

Trinity T.3 – Audrey Carlan – Editions City – Eden Collection – Version BrochéVersion Numérique – Sortie 16/10/2019

Je remercie les Editions City pour ce Service de Presse.

Ce dernier opus de la saga Trinity a ma préférence.

On poursuit l’histoire de Gillian et Chase qu’on avait laissés  dans une bien délicate et sinistre situation : une Gil enlevée, séquestrée et un Chace dans tous ses états. Nous savons enfin qui se cache derrière toutes ses attaques, pour pouvoir récupérer Gillian.

Nous croisons les avis et les situations des 3 protagonistes, Chase, Gil et le harceleur.

L’auteure réussit à plus rythmer et diversifier ce tome grâce à la trame qui sépare les héros une partie du livre, puis le couple a besoin de se retrouver. Les rebondissements sont encore présents, mais moins nombreux.

Le couple doit se reconstruire, Chase fait preuve de patience, d’attentions et de respect pour sa belle. Il est aux petits soins pour elle et l’aide dans sa guérison. Le couple ressort plus fort de ses épreuves, s’épaule, se comprend, s’entraide. C’est d’ailleurs une partie importante de ce livre ou leur côté âme sœur, dévotion est très présent. Cet amour est beau à lire et ne se limite pas à des moments torrides, qui restent encore nombreux, c’est appréciable et bien plus réaliste.

L’aspect psychopathe de l’agresseur est très réaliste et toute sa folie et sa perversion sont mises en avant, dans l’élaboration de ses plans tout comme dans ses passages à l’action. Certains passages font froid dans le dos.

La petite parenthèse irlandaise est juste une petite bulle d’amour et de bien-être qui fait du bien et donne envie d’aller visiter cette région.

Les personnages secondaires sont encore une fois très présents dans cette suite. Ils feront évoluer l’histoire comme à chaque fois, pour accompagner Chase et Gil ou parfois subir les foudres de ce psychopathe.

J’ai apprécié de connaitre la fin de cette histoire qui est bien gérée et ne tombe pas dans le cliché non plus. Ce tome boucle avec rythme, suspense, émotions, et sensualité ce triptyque, qui est une ode à l’amour malgré les épreuves : l’amour rend fort, beau et parfois fou.

Vous pouvez commander ce livre sur Amazon en cliquant sur le format qui vous convient :

 

 

 

A double Tranchant: Révélations, Tome 2 – Feryel

Image résumé
Black Ink editions ( Novembre 2019) – Format numérique –

Avis de Valou

Je remercie les éditions Black Ink pour ce service presse.

Bon sang de bois ! La fin du premier tome nous a laissé pantois et a laissé Claire en plein doute. Mais qui est donc Antonio Cruz ? Une chose est certaine, lui sait parfaitement qui est Claire depuis le début, depuis cette fameuse nuit sur les docks où il lui a sauvé la vie…

D’emblée Feryel met la barre très haute pour commencer cette suite, en donnant la parole à Antonio, en alternance avec le point de vue de Claire. On va enfin en savoir davantage sur le beau gosse. Même si on a une petite idée de qui pourrait être le cadet Cruz, nous ne sommes en revanche pas prêtes pour ce qui va suivre !

Je l’avoue tout de suite, je préfère ce second tome au premier. Les jalons posés par l’auteure dans le premier opus, explosent littéralement. Rebondissements, nouveaux personnages secondaires, on découvre la face cachée de l’iceberg. Ne dit-on pas que le volume de la face immergée de l’iceberg est d’environ 90% de la taille totale ? Et bien cette image illustre parfaitement la suite de « A Double Tranchant ». Le jeu de dupes s’intensifie au pays des narcotrafiquants. Le danger est plus que palpable et Claire continue ses investigations, peut-être aveuglée par son envie de justice.  Il est à noter qu’elle n’est pas ménagée par Antonio, qui fait un pas en avant, pour ensuite reculer de 15 pas. Voilà l’essence de ce second tome : la passion dévorante qui anime ces deux-là est autant salvatrice que destructrice pour Claire. Elle éprouve des sentiments très forts pour Antonio, auprès de lui, elle se sent bien. Pourtant, elle va découvrir aussi l’autre visage de celui qu’elle aime : un visage sombre et meurtrier : Claire n’est pas certaine de pouvoir l’accepter.

La passion entre Claire et Antonio fait rage, leur amour est puissant. Ce tome est définitivement davantage axé sur leur relation. Entre eux, le feu ne s’arrête jamais. Ils s’aiment, font l’amour passionnément, puis se disputent, se séparent, se retrouvent, se disputent à nouveau et se réconcilient sur l’oreiller. C’est une véritable relation à couteaux tirés, ils s’aiment et se détestent. Leurs échanges sont savoureux, parfois tintés d’humour, ils adorent se titiller l’un comme l’autre, à base de « gros con » ou de « miss chieuse ». Mais ces montagnes russes pourraient les user. La patience et la tolérance de Claire vont être mises à rude épreuve.

Antonio est un personnage fort, de ceux qu’on n’oublie pas. A l’instar du personnage d’Abain dans « Esme » de Farah Anah, Antonio aime Claire plus que tout, elle est sa lumière. Mais il l’aime mal et est obligé de prendre des chemins plus que tortueux pour la maintenir en vie…

Côté thriller, l’auteure brouille encore les pistes car on doute de chaque personnage. Je me suis posée dix mille questions (oui, pas moins, je vous assure !!)  Qui est l’As de Cœur ? Les flics sont-ils tous des ripoux ? Et si l’origine de ces jeux de pouvoirs était bien plus ancienne qu’il n’y parait ? Quel est le rôle d’Antonio dans tout cela ? Bref, là où Feryel a réussi son pari, c’est que le lecteur est totalement embarqué par sa trame complexe et addictive. Je n’imagine même pas les schémas qu’elle a dû se créer pour sa storyline. Il va falloir vous accrocher et bien suivre l’histoire car cela vaut vraiment le coup ! J’ai dévoré cette suite. Le dénouement est particulièrement intense. Quand on pense que c’est terminé, l’auteure nous surprend encore avec un rebondissement inattendu. J’ai trouvé l’épilogue un poil court, j’aurai aimé en lire davantage sur l’après dénouement final.

Je vous recommande donc cette romantic suspens, mieux vaut lire les deux tomes à la suite pour ménager votre palpitant et votre p’tit cœur, accessoirement. Je suis épatée par la maîtrise de l’auteure de sa trame dense et complexe. La plume de Feryel est à suivre de près, en tous les cas, elle a su me conquérir !

« Ma souffrance trouve sa source dans l’omniprésence de son absence. Il m’aime, je l’aime, mais nous ne pouvons pas nous aimer ».

Claire.

Cliquez sur l’image ci-dessous pour vous procurer le format numérique sur Amazon:

COUV NUM

logo-les-tentatrices-service-presse-fond-blanc-lectrice-noire-version-2

A la folie – Cindy Lia

A la Folie de Cindy Lia, publié chez les Plumes du Web, en mai 2017

C’est le premier romantic suspense que je lis et j’ai été subjuguée ! J’aime bien la romance mais j’aime encore plus le thriller et je trouve que l’auteure a réussi un tour de force en combinant les deux presque à la perfection.

Alicia rejoint l’équipe médicale d’un centre hospitalier, où elle va faire la rencontre d’un des patients, Julian, qui a l’air extrêmement violent. Dès le premier jour, elle se fait agresser sur le parking !

Toutefois, à mesure que les chapitres vont défiler, on va se demander ce que cache réellement ce tempérament de feu. Est-ce qu’il est ce qu’il paraît être ? Est-ce qu’il est fou ? Sommes-nous en train de tomber amoureuse d’un homme fondamentalement dangereux ? Doit-on se méfier des apparences ?

C’est ce que j’ai particulièrement aimé dans cette lecture : le suspense. Tout est sujet à nous poser question, j’ai attendu des retournements de situation toutes les deux minutes.

Alors ne vous inquiétez pas, ce n’est pas non plus un réel thriller, la romance a une jolie part dans le texte, à tel point que je me suis beaucoup accrochée à Julian, et au tandem qu’il forme avec Alicia. En plus de vouloir comprendre ce qui se trame dans ce fichu hôpital, j ‘avais aussi envie de les voir ensemble.

Le duo fonctionne très bien.

Pour ce qui est de la plume de l’auteure, je l’ai trouvée fluide, et qui sert bien l’histoire. J’aurais peut-être aimé un peu plus de fantasy à ce niveau-là, ce qui m’a empêché d’avoir un réel coup de cœur, mais c’est juste parce que j’aime les plumes marquées et toute en métaphores.

J’ai trouvé les moments un peu angoissants bien tournés. Les nuits que passe Alicia dans l’hôpital foutent bien les chocottes et je n’aurais pas aimé être à sa place !

Même si les personnages secondaires ne m’ont pas laissé un souvenir impérissable, j’ai beaucoup aimé les autres patients de l’hôpital, l’entourage d’Alicia, et, à l’inverse de certains thrillers qui aiment jouer avec nos nerfs, j’ai eu des réponses à toutes mes questions une fois le mot « fin » posé.

En conclusion, vous aimerez A La Folie si : vous aimez le suspense, les romans d’amour, les apparences et les couples qui ne se forment pas dès les premières pages.

Pour vous plonger dans l’univers en ebook ou en broché, suivez les images !

A Double Tranchant, Manipulations, Tome 1 – Feryel

Image résumé
Black Ink éditions ( Octobre 2019) – Format Numérique

Avis de Valou

Je remercie les éditions Black Ink pour ce service presse.

Absolument fan de Romantic Suspens, je suis ravie de me plonger dans « À double Tranchant, Manipulations », tout en découvrant la plume de Feryel.

Claire Stevens s’est d’abord dirigée vers des études de droit. Puis finalement, l’envie d’être sur le terrain a été plus forte que tout et elle a décidé d’orienter sa carrière professionnelle dans la police. Claire a intégré la brigade de LAPD (Police de Los Angeles). Au sein de l’équipe c’est une « bleue », elle est, notamment, cantonnée à la gestion de tâches administratives basiques et à la préparation du café de son coéquipier, Barnes. Elle brûle d’envie d’aller sur le terrain, de se confronter à la réalité, Claire en a besoin.

Coté cœur, la jeune femme au passé perturbé, est en couple avec Eddie Cruz depuis 3 ans. Lui aussi est flic, à la brigade criminelle. Très protecteur avec celle qu’il aime, il est ravi de savoir que Claire ne va pas sur le terrain. Pourtant, un soir son coéquipier va lui proposer de l’accompagner en patrouille sur les docks, Claire ne se doute pas un seul instant que sa vie va changer du tout au tout, lorsque Barnes va être assassiné, ayant surpris une transaction de trafic de drogue. Claire, elle, va être sauvée de justesse, par un mystérieux inconnu.

A la suite de cette nuit troublée, Claire va être la cible de menaces sérieuses. Lorsque son appartement va être incendiée, Eddie va lui proposer d’emménager chez sa mère. La jeune femme va accepter et va faire la connaissance du demi-frère d’Eddie, Antonio, personnage aussi beau gosse que désinvolte…Parallèlement, la DEA (service de police fédéral américain pour lutter contre le trafic de drogue) va lui proposer une mission d’infiltration à hauts risques.

Je vous préviens vous n’allez pas vous ennuyer une seule seconde avec ce premier tome ! L’auteure tisse sa toile, brouille les pistes avec une trame très dense, riche en personnages et informations. En lisant ce livre, je me suis dit mais «  qui manipule qui ? ». Parce qu’il s’agit bien de cela ici, un véritable jeu de dupes dans un milieu de pouvoir et d’argent sale : celui des cartels de narcotrafiquants.

Entre le Mexique et Los Angeles, les personnages vont être mis à rude épreuve. Claire est une femme attachante et déterminée. Son passé l’a marquée à vie, la lutte contre la drogue est devenu un combat personnel. Elle va tout faire pour comprendre ce qui se trame et surtout ce qui se cache derrière le meurtre de son coéquipier. La belle se met clairement en danger pour sa mission, la jeune femme serait-elle une tête brûlée ? En tous les cas, Claire croit profondément en l’impartialité de la police et au rôle de celle-ci pour déjouer les plans machiavéliques des narcotrafiquants…Le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle n’est pas au bout de ses peines…

Au-delà du fait que Feryel nous entraîne à corps perdus dans cette enquête aux ramifications insoupçonnées, elle tricote aussi une relation passionnante et passionnée entre Claire et Antonio. Aaah le bel Antonio !!! Un personnage complexe, qui ne parait pas être celui qu’il est en réalité, à moins que ce ne soit le contraire… Antonio est vu comme un « je-m’en-foutiste » par Eddie, qui ne vivrait que pour la bagatelle et le plaisir…

Mais c’est en réalité, un véritable caméléon qui excelle dans l’art de la manipulation. Claire est tout autant intriguée qu’attirée par ce beau gosse. Il est habité par une véritable dualité. Ces deux personnages se ressemblent malgré tout, de part leur enfance tourmentée.

Claire semble perdue entre Eddie et Antonio. Si au niveau professionnel, elle est sûre d’elle-même, elle a du mal à écouter son cœur et le désir qui bouleverse son corps. Feryel sait y faire pour nous rendre addict à la flamme qui brûle entre Claire et Antonio, quitte à ce que le lecteur soit un peu frustré dans ce premier tome, car on aimerait voir leur passion exploser. Mais je suis certaine que cette première partie lui permet d’asseoir sa trame pour nous laisser entrevoir la suite. Le suspens est à son comble, les rebondissement affluent. Comme je vous le disais précédemment : on ne s’ennuie pas une seule seconde !

>Je suis ravie d’avoir eu la chance d’enchaîner les 2 tomes d’affilée, car la fin du premier tome s’achève sur un cliffhanger de dingue !!! Accrochez-vous…Vous retrouverez mon avis sur l’opus suivant : «A double tranchant, Révélations » sur le blog, jeudi soir.

« Il dévore ma conscience, mordille ma lucidité, mon cœur explose et mon souffle se brise dans cette étreinte au goût d’interdit. »

Claire.

 

Cliquez sur l’image ci-dessous pour vous procurer le format numérique sur Amazon:

 

COUV NUM

logo-les-tentatrices-service-presse-fond-blanc-lectrice-noire-version-2

Esme Tome 2 – Farah Anah

Esme Tome 2 – Farah Anah – Editions Balck Ink – Version Numérique – Version Broché ( A venir) – Sortie le 04/11/2019

Nous remercions les Editions Black Ink pour ce Service de Presse. (Que nous attendions tant !)

Je ne pouvais pas attendre davantage. Aussitôt reçu, aussitôt lu. Je voulais comprendre. Je voulais savoir ce qui avait poussé Abain à agir ainsi, car pour moi il avait forcément eu de bonnes raisons pour avoir été obligé de faire autant de peine à la femme de sa vie.

Esme. J’avais hâte aussi de la retrouver et de voir sa réaction face à l’arrestation de son amour perdu.

Farah commence avec le point de vue d’Abain, puis alterne avec celui d’Esme. Cela permet de tout de suite nous captiver. J’ai aimé entrer dans la tête d’Abain et lire dans quel pétrin il s’est mis. Sa souffrance est palpable, alors qu’il ne laisse rien transparaître, pourtant en lui ça bout, ça frémit, à deux doigts d’exploser. Son manque d’Esme est invivable, il essaye de vivre avec, de la protéger du mieux qu’il peut, sans pouvoir y arriver. Il se bat lui aussi, quitte à ne plus jamais pouvoir serrer Esme dans ses bras. S’en est bouleversant.

L’heure des explications a sonné. Assez vite l’auteure va organiser la confrontation de nos amants déchus. Larmes et colère seront de mise, mais une forme de soulagement va apparaître chez Esme, comme une sorte d’apaisement de pouvoir enfin comprendre les mensonges d’Abain.

L’amour sera-t-il plus fort que toutes ces années de souffrance ? Esme pourra-t-elle pardonner Abain ? Au fil des pages, Farah nous donne la réponse à ces interrogations. Rien ne déroge à l’intensité qui unit ces deux là. Ils sont faits l’un pour l’autre que voulez-vous. Abain le dira d’ailleurs, il aime Esme plus que tout, mal sûrement mais il l’aime. Le voilà maintenant en prison, sans savoir quand il pourra sortir…

Là où l’auteure fait très fort, c’est qu’elle a réussi un joli tour de passe passe. Si dans le premier opus, Esme encaisse, se bat, tombe, et se relève, dans le second tome elle se rebelle et attaque. Esme n’est plus une victime, elle est devenue une guerrière. Une femme qui se bat avec tant de force, dont les raisons nous seront révélées plus tard dans le récit. Elle prend son destin en main et les armes en poche. Elle va aller loin, très loin, mais elle n’a plus rien à perdre, elle ne subit plus. Le moins qu’on puisse dire, est qu’autant Esme, qu’Abain, ces personnages se démarquent par leur incroyable intelligence pour survivre, coûte que coûte.

Il y aura aussi des retrouvailles: magnifiques et violentes. L’amour et la sensualité qui émanent de ces deux-là, sont magiques, de toute beauté! Les scènes érotiques sont magistrales, à l’image de la puissance de leurs sentiments: uniques: de vraies tornades ! La manière dont ils font l’amour est sauvage, parfois brutale, mais jamais dénuée d’amour. A mon sens, ces moments d’intensité charnelle sont un plus présents par rapport au premier tome, où Farah alternait son récit entre l’ installation de leur relation et leur « guerre froide ».

Je confirme mon méga crush littéraire pour Abain, qui m’a définitivement conquise avec cette suite. Le Black Boy de l’année? A ce jour c’est sans conteste pour moi. 

Les personnages secondaires sont vraiment bien travaillés. Ils apportent une autre dimension à la trame. Je ne peux pas m’empêcher d’avoir une pensée peinée pour Molly. Véritable dommage collatéral de cette histoire, comme le dira Abain. Mon dieu ce que cette femme a du souffrir. Rien à voir avec le niveau de souffrance atteint par Esme bien sûr, mais Molly se retrouve, malgré tout, comme le dindon de la farce…

Même si j’ai une légère préférence pour le tome 1, tellement bouleversant, j’ai kiffé cette suite. Elle est plus rythmée, les rebondissements s’enchaînent. Qui manipule qui ? L’auteure ne va pas ménager votre palpitant, ni vos émotions, car vous connaîtrez la réponse à cette question, qu’à la fin de cette duologie.

Mon cœur a définitivement battu plus fort pour ce roman, un coup de cœur magistral de fin d’année. Je ne suis pas la seule à la penser, mais bravo Farah pour cette magnifique romantic suspens, s’il faut la catégoriser. De l’intensité, du drama savamment dosé, des personnages si puissants et une trame orchestrée de mains de maîtres : il ne pouvait donc pas en être autrement : coup de cœur!!! Le dernier chapitre avant l’épilogue est un beau clin d’oeil, j’ai trouvé cela touchant et émouvant.

 

Pour terminer ces quelques mots, je vais laisser la parole à Abain, criant de vérité, qui illustre en tout point la façon dont il aime Esme, indéniablement:

«J’ai besoin d’elle,comme elle a besoin de moi. Pour jouir. Pour Vivre. »

Abain.

 

Ce second opus est une partie de la version d’Abain au passé et au présent sur sa relation avec Esme.

Il est tombé avant elle dans ses travers et retombera un peu plus pour elle, pour la rendre heureuse et la délivrer. Mais finalement ne l’entraînera-t-il pas avec lui du côté sombre ?

La part d’ombre d’Esme rend Abain encore plus possessif, ayant un besoin irrépressible de la posséder de toute son âme, pour avoir l’impression de l’avoir complètement à lui, malgré les aspects qui lui échappent.

C’est un amour dévorant qui habite Abain, presque malsain. Malheureusement, Il a suffi de mauvaises rencontres, de décisions pour vivre l’enfer et faire plonger son amour avec lui, ou alors une mauvaise fée s’est penchée sur le berceau d’Esme… Pourquoi cet amour maudit attise autant de malchance, de jalousies, seront-ils un jour en paix ? Avec eux-mêmes, c’est compliqué, ensemble, je n’en vois pas la possibilité…

Farah Anah nous livre une suite tout aussi addictive que l’était le premier tome. Les situations s’inversent, se compliquent, deviennent inextricables. J’en viens à me demander comment il est possible d’infliger autant de choses à ses héros, tu es cruelle avec eux Farah, mais c’est tellement bien écrit que je t’excuse car pauvres Esme et Abain. Je suis toujours dans la « team Esme » me disant qu’Abain a sacrément « merdé » (pardon pour cette expression, mais elle est tellement appropriée), malgré les circonstances. Quand on pense qu’ils ont touché le fond, ils ne pourront pas voir pire, et bien l’auteure arrive à nous surprendre encore !

C’est plus qu’une battante, qui se relève, avance avec un objectif, qui force le respect pour ce personnage qu’est Esme, comme elle le dit : « Abain n’a jamais été un composant de mon monde, il est mon monde », et elle sera sa guerrière, prenant les rênes de sa vie.

Je pense qu’il vaut mieux lire ces deux tomes quasiment à la suite ou avec peu de temps entre, car tous les détails, les personnages ont leur importance et ils sont nombreux. C’est une histoire dense, captivante, qui vous poursuit même lorsque vous refermer votre livre.

Les souffrances façonnent chacun des personnages, mettant leur amour à l’épreuve et pourtant il est d’une rare puissance, malgré le temps, les mensonges, les secrets, les embûches. Il est d’une telle force qu’il ne garantit pas de finir heureux. Il a un côté merveilleux par sa profondeur mais il effraie par sa propension à être dévastateur.

Cette citation du livre le résume tellement bien : « Pourquoi une notion aussi belle que l’amour doit-elle être aspergée de laideur, maculée de tant de sang ? ».

A force de protéger l’autre, ils se sont perdus, ont fait les mauvais choix, ou pas …

La construction du second tome est en miroir avec les événements vus et vécus par Abain pour une partie mais également par Esme. Ce qui fait que beaucoup de choses s’expliquent doivent l’être, malgré la douleur qu’elles infligent ou le soulagement.

J’ai aimé que tout se tienne jusqu’à la fin avec logique, discernement par rapport à cet amour passionné, passionnel, dévorant. J’ai peu lu de romances avec une telle intensité dans les sentiments, avec des personnages aussi déterminés pour l’autre, avec telle abnégation, que j’apprécie d’en découvrir de nouvelles et de me laisser surprendre.

Farah Anah a réussi à me retourner les tripes avec cette histoire, par tout cet amour mais aussi par la cruauté et la perversion des êtres avides de pouvoir. Avec ce second tome, elle réussit aussi bien que le premier, voire plus, ce qui n’est jamais aisé, car les attentes sont nombreuses et la pression plus grande. Esme fut le théâtre de beaucoup de discussions avec Valou, nullement sur un désaccord (sauf pour Abain : elle le défendrait jusqu’en enfer !!!) mais plutôt sur tout ce qu’on a aimé et pourquoi, à quel moment.

J’en arrive au point où les mots me manquent pour décrire mon ressenti suite à cette lecture. Mais en faut-il encore, je ne suis pas sure, si un petit dernier (qui n’en ai pas qu’un bien sûr !) pour la route : j’ai adoré ce diptyque dans sa globalité, c’est pourquoi je décerne à Esme (tome 1 et 2) un gros coup <3 , avec une préférence pour le second livre car Esme se révèle et un Abain tombe le masque !


Vous pouvez commander ce livre sur Amazon en cliquant sur la couverture :

 

Trinity T.2: Mind – Audrey Carlan

Trinity, T.2 : Mind – Audrey Carlan – Editions City – Eden Collection – Version BrochéVersion Numérique – Sortie le /09/2019

Je remercie les Editions City pour ce Service de Presse.

Trinité T.2 : Mind est dans la continuité du premier opus… Ma curiosité fait que je n’ai pas arrêté ma lecture après le premier tome.

On retrouve donc le milliardaire, énigmatique et tant convoité, Chase Davis, fiancé à Gillian Callahan. Elle se retrouve sous le feu des projecteurs de la presse avec ce nouveau statut mais surtout encore plus sous l’œil de son harceleur qui ne cesse ses provocations.

Arriveront-ils à le stopper à temps ? Comment Gillian va vivre ses nouvelles épreuves ?

Le personnage de Chase est toujours aussi dominant et surprotecteur avec Gillian, intransigeant avec sa sécurité. Il va se révéler être le point d’ancrage de Gillian, l’apaisant, la rassurant. Il démontre qu’il n’a aucune limite pour que celle qu’il aime plus que tout, soit en sécurité et heureuse. Elle doute encore beaucoup d’elle-même et a du mal à croire à ce qui lui arrive et aux sentiments de Chase. Leur vie sexuelle est toujours aussi torride, débridée et passionnée copulant dans tous les coins et en toute occasion. Ils ne savent pas se résister et toute situation finit souvent par un orgasme (voire plusieurs !). C’est leur mode de fonctionnement mais ça devient parfois trop répétitif, mécanique, c’est un peu dommage.

Ce second tome est plus accès sur l’installation du couple, leur préparation du mariage qui va très vite, être perturbé par des événements tragiques orchestrés par le harceleur. La tension monte et l’intrigue se fait plus fine avec un point de vue de psychopathe dont on ne connaît pas l’identité. Son esprit pervers et retord est très poussé voulant faire du mal à l’entourage pour récupérer sa « femme » : Gillian. Cette histoire est bien pensée, puisque le lecteur est autant dans que les héros sur l’identité de ce harceleur, même si à mon sens, il y a parfois quelques longueurs, je pensais d’ailleurs qu’il y aurait que deux tomes à cette histoire.

Chase tente de parer aux différents rebondissements, mais on ne ressent pas assez à mon goût, la chasse au harceleur qu’il a fait entreprendre à son équipe de sécurité, pour attraper et identifier le coupable de tout ce qui leur arrive.

On est dans plus dans les pensées tordues de cet être abject mais dans celles Gillian et tout ce par quoi elle passe. Son salut, c’est son homme en priorité, puis ses amis. Je ne m’attendais pas à une telle fin de tome, pourtant elle présage un dernier opus dramatique, plongeant un peu dans la Dark romance, et surement explosif. Je reconnais que certains aspects de cette romance ne sont pas complètement à mon goût, il n’empêche que je suis curieuse de savoir comment va se résoudre et se terminer ce triptyque.

Vous pouvez commander ce livre sur Amazon en cliquant sur la couverture qui vous convient :

 

Love After Dark – G.H. David

Image résumé
City Edtions – Eden Collection (Août 2019) – Format numériqueFormat Broché

Avis de Valou

Je remercie des éditions City et plus particulièrement la collection EDEN pour ce service presse.

C’est une première !! Je n’avais jamais eu l’occasion de chroniquer un livre écrit par G.H. David. Le synopsis de « Love After Dark » m’a tout de suite plu, j’avais vraiment hâte de découvrir ce qui se cachait derrière cette sombre couverture.

Intensité et densité. Voilà les maîtres mots de ce roman. Dès le début l’auteure pose les jalons de sa trame avec le personnage de David, dit « Le Baron », entrepreneur le jour et braqueur la nuit. C’est un homme fort, il en impose, il ne laisse rien au hasard, tout est recherché chez lui, même sa tenue est toujours finement étudiée. Sa rencontre avec Mahira « May » va le bouleverser. Il suffira d’une danse, d’un regard pour qu’il se sente fondre pour cette femme aussi belle que mystérieuse. Ils vont mettre du temps avant de se revoir, et lorsqu’ils vont enfin se retrouver, ils vont laisser libre court à leur passion, intense, dévorante, de celles qui balayent tout sur le passage. Mais Le Baron mène une vie secrète dangereuse qui pourrait compromettre gravement la sécurité de la belle May.

May et David c’est l’histoire d’un amour fulgurent, obsessionnel et fusionnel. Lorsqu’ils sont séparés ils sont capables d’autodestruction, lorsqu’ils sont ensemble ils font preuve d’un amour dévorant. Voilà ce que j’ai aimé dans ce livre. G.H David n’a pas son pareil pour trouver les mots justes pour décrire cette histoire d’amour épique.

On sent que l’auteure travaille la psychologie de ses personnages avec beaucoup de minutie. David gère sa relation avec May comme il gère ses affaires. Sans concession, il va droit au but. Si ça ne fonctionne pas comme il veut, il devient fou et envoie tout valser, quitte à prendre de gros risques.

Mahira est étonnante. Elle a des ressources inattendues et se révèle de chapitres en chapitres. J’ai adoré l’évolution de son personnage. De femme fragilisée par cet amour brûlant, elle s’affirme pour devenir une femme forte qui n’a peur de rien : l’alter ego de David en tout point. C’est un sacré personnage, auquel je décerne une mention spéciale, tant il m’a plu.

A travers May, G.H. David délivre un très beau message, en ces temps troublés, où les médias passent leur temps à opposer l’homme et la femme, alors qu’ils peuvent se compléter au lieu de s’affronter. Une femme n’a pas besoin de l’amour de son homme pour exister en tant que telle, elle n’est pas dépendante de lui, loin de là.  Mais l’amour la sublime et lui donne la force nécessaire pour se surpasser.

En ce qui concerne la trame, j’ai adoré le début de l’histoire et kiffé la fin absolument magistrale ! Entre les deux, il y a de nombreuses ramifications dans l’intrigue, il faut bien suivre sa lecture pour ne pas être perdu. Le texte est dense, les rebondissements nombreux, tout comme le nombre de personnages.  Ce roman n’est pas qu’une histoire d’amour. Certes l’histoire de David et May est le fil rouge de la trame, mais le côté suspens/thriller du récit est largement exploité par l’auteure. La lecture est néanmoins agréable, servie par une plume affûtée dont le talent n’est plus à prouver.

Le petit plus que j’aime trouver dans les romans que je lis, c’est une playlist sélectionnée par l’auteure. Cela donne une toute autre dimension à la lecture. G.H. David a sélectionné des sons sombres, mélancoliques et enivrants à l’image de son roman.

« Deux âmes n’ont pas besoin de se toucher pour comprendre qu’elles s’appartiennent »

Lowell à Mahira.

Cliquez sur l’image ci-dessous pour vous procurer le format numérique ou broché sur Amazon:

COUV NUM

logo-les-tentatrices-service-presse-fond-blanc-lectrice-noire-version-2

Forever & Ever – Alessia Jourdain

Résumé - Forever & Ever - Alessia Jourdain


avis-de-jenni-les-tentatrices

-Merci à l’auteure pour la transmission de son roman en service de presse-

Avec ‘Forever & Ever’, Alessia Jourdain nous plonge dans une intrigue mêlant suspense et romance sur un fond dramatique…

Lorsque Finn est en voyage de noces avec Ava, ses instincts d’agent secret se mettent en alerte. Un certain mal être s’empare de lui avec la sensation d’être épié. Il contacte alors Alejandro, alias Gonz, son collègue, meilleur ami, ainsi que compagnon de sa petite sœur, pour évacuer ses doutes. Ce dernier lui demandera de rester sur ses gardes… Tous les deux savent de quoi ils parlent car ils en ont vu des choses par le passé et leur métier a fait qu’ils ne se sont pas fait que des amis autrefois…

Finn et Alejandro, c’est plus ou moins le même genre d’homme. Tous les deux aiment avoir le contrôle sur tout ce qui se passe autour d’eux et ont pour nature de se montrer très protecteur avec les personnes qui sont chères à leur cœur.

Embourbés par le train-train quotidien, ils oublieront de rester à l’affût et méfiants… Pourtant ces signaux ressentis par Finn ne l’ont pas trompé, car le mal arrive et s’immisce sans qu’il puisse savoir de quoi est ce qu’il s’agit vraiment… Sont-ils en danger ? Qui le traque ? Qui est visé ? Pourquoi et dans quel but ? Vengeance ? Pouvoir ? Argent ?

Anila ne connaît pas son passé et ne se rappelle plus vraiment le début de sa vie au Kosovo. Finn l’a sauvée et ses parents sont devenus les siens, il y a vingt ans de ça… Anila s’est construite à travers cette famille aimante. Elle a du caractère et une force mentale qui s’est forgée après avoir vécu des horreurs. Elle est devenue une femme faisant preuve d’une grande empathie, passionnée par son métier et par son homme, elle vit à ses côtés un amour torride et inconditionnel ! Sa relation avec Alejandro qui dure depuis quatre ans représente tout ce qui lui manquait dans sa vie. Même s’ils ont vingt ans d’écart, ils sont la moitié de l’autre. Ils se complètent d’une façon assez irréaliste, pour former un tout.

Mais Anila aussi gentille et généreuse soit-elle, est également très naïve puisqu’elle se lie facilement d’amitié avec les gens qu’elle côtoie par son travail. Malheureusement, certaines personnes n’ont pas une âme bienveillante et ont des intérêts bien précis pour expliquer leurs attitudes… Lorsqu’elle va rencontrer Devor, elle se sentira en confiance et intéressée par ce qu’il lui dira. Une complicité va se créer en douceur…

Le duo Anila/Alejandro est fougueux… Ils sont fusionnels et passionnels. Leur relation est envoutante et impérative. Aussi beau et vrai qu’est leur amour, ils resteront aveuglés par leur routine sans s’apercevoir que le danger s’immisce à petits pas dans leur union. La vie va les bousculer et leur faire vivre une terreur pour l’un, une confession remettant tout en question pour l’autre. Leur amour ressortira-t-il indemne ? Les dommages collatéraux seront-ils réparables ?

J’ai beaucoup aimé la profondeur de leur amour. Alejandro et Ani sont des êtres entiers, qui ont la main sur le cœur et qui aiment donner de leur personne pour faire le bien autour d’eux. On se laisse prendre par la tournure que prend le roman à nous entraîner dans du suspense où la tragédie serait susceptible d’éloigner nos deux amoureux. Cette histoire, c’est également des liens amicaux forts et tenaces avec un soutien sans faille des personnes qui leurs sont chers qui vont venir s’infiltrer et se battre à leurs côtés pour mener l’opération, surmonter les épreuves de la vie et les difficultés qu’ils vont rencontrer sur leurs chemins.

L’ensemble est bien traité et mis en place, mais je n’ai pas pour autant été emballée d’avoir la vision de quasiment tous les protagonistes qui gravitent autour de nos héros. Cela fait beaucoup d’informations à assimiler ainsi que des répétitions qui m’ont fait perdre de l’entrain dans ma lecture. Malgré tout, on reste curieux et désireux de poursuivre cette histoire jusqu’au bout parce que l’auteure met beaucoup d’énergie dans ses mots pour nous transporter dans son histoire, toujours en faisant preuve de beaucoup de douceur.

Cette histoire n’est pas ma préférée de celles qu’a écrites Alessia Jourdain car il m’a manqué ce « petit quelque chose » pour faire toute la différence, mais elle reste agréable à découvrir.

Note 3,5 logo-les-tentatrices-service-presse-fond-blanc-lectrice-noire-version-2

Forever & Ever est une tendre romance new adult sous fond de suspense.

Anila McDougal est en couple avec Alejandro Gonzales, dit Gonz, ex-agent de la CIA de vingt ans son ainé. Ils vivent à Boston, où lui a une entreprise de sécurité et elle, a voir un café-pâtisserie. Finn, le frère d’Anila, est également l’ancien coéquipier de Gonz et veille sur sa toute nouvelle famille, sur sa précieuse sœur. La seule crainte des anciens agents est que leur passé resurgisse, surtout après les derniers événements et les trahisons.

Peut-on se défaire du passé ? Pourront-ils s’aimer en paix ?

Comme toujours Alessia Jourdain emplit ses écrits de beaucoup d’amour. Sa plume est délicate, précise qui fait ressortir tous les sentiments les plus profonds de ses personnages. Elle arrive toujours à nous présenter des hommes forts, protecteurs, conquérants, au cœur tellement tendre, rempli de bienveillance pour ceux qu’ils aiment. Tout comme les femmes, épaulent, veillent, en apportant également une force féminine.

Ses histoires racontent, souvent, la vie d’une famille de cœur ou d’amis, et là ce sont des coéquipiers, des frères d’armes et de leur entourage. Ils ont un passé, souvent douloureux, des failles, qui les ont façonnés mais ils sont toujours prêts à déplacer des montagnes pour sauver, aider, qui touchent, qui nous est bien compté au travers des yeux d’Ani ou de Gonz. Grâce à leurs explications, le lecteur entre dans leur quotidien. Cependant, beaucoup d’informations sont à intégrer entre tous les personnages présents dans cette histoire.

L’auteure fait entrer le point de vue d’un personnage inconnu qui fait monter la tension, construire le suspense de l’histoire. D’ailleurs l’angoisse, et le manque de discernement qui prennent ces hommes surentrainés, est très bien expliqué et géré par l’auteure. Ils sont humains et dépassés par les évènements.

 

Même si ce n’est pas l’histoire que j’ai préférée de cette auteure, c’est un livre qui se lit assez vite et qui nous donne du baume au cœur malgré le suspense qui perdure sur une partie de l’histoire.

 



–> Retrouvez ce livre sur Amazon, en cliquant sur la couverture du format numérique :

Format numérique - Forever & Ever - Alessia Jourdain