Until the end – Laura S Wild

Until the end - Laura S Wild RESUME
Until the end – Laura S Wild
~ Hugo Roman (05/09/19) ~ Env. 412 pages ~ Format numérique ~ Format broché ~

 

avis-de-marina-fond-noir

 

Je ne connaissais pas la plume de Laura S. Wild, mais le résumé de Until the End m’a donné envie de la découvrir.

Et quelle superbe découverte ! Je me suis régalée et je me suis vraiment laissée embarquer par cette histoire sombre et lumineuse à la fois.

Un énorme merci à Hugo Roman pour ce Service de Presse.

 

Je ne vais pas résumer l’histoire. Le synopsis explique le contexte et il serait trop facile de spolier en rentrant trop dans les détails.
Je vais m’en tenir aux personnages et à ce que j’ai pu ressentir pendant ma lecture.

 

Carter est un héros complexe et torturé…. Je l’ai détesté, je l’ai crains, je m’y suis attachée… et j’en suis tombée amoureuse…
Au delà des ténèbres qui habitent cet homme, il y a une telle fragilité qu’il m’a touchée en plein cœur.
Il a tellement de difficultés à gérer les émotions que ce qu’il ressent pour Mia fait autant peur…. tout en le rendant attachant.

Mia aurait pu être une héroïne lambda dans une autre histoire…. Et pourtant, elle est exceptionnelle….
Sa combativité, son besoin de rationaliser et sa manière d’abdiquer face aux sentiments qu’elle éprouve sont des batailles que j’ai adoré vivre avec elle.
Alors qu’elle est la victime du début de l’histoire, elle va révéler une force qui laisse admiratif…

 

En préambule, Laura S Wild nous explique avoir mis longtemps à écrire Until the end…
Vu la construction de l’intrigue et la profondeur des personnages, je ne doute pas que cela ait été un travail de longue haleine !
Il y a de la Dark Romance, du suspense, des émotions fortes et violentes… C’est un pur régal….

 

Until the End m’a fait passer un superbe moment d’évasion et j’ai eu énormément de mal à fermer le livre….
L’envie de continuer à ressentir toutes ses émotions… La tristesse de quitter ses héros tellement attachants…
Je relirai à coup sûr ce livre ! Et je suis heureuse d’avoir découvert la plume de Laura S. Wild à travers ce dernier !

 

a lire

logo-les-tentatrices-service-presse-fond-blanc-lectrice-noire-version-2  Note 5

Retrouvez ce livre sur Amazon, en cliquant sur l’image de la couverture qui vous intéresse (broché ou numérique) :

Until the end - Laura S Wild BOOK  Until the end - Laura S Wild EPUB

 

Hopeless Mind – Poppy Monroe

Image résumé
Auto-Edition ( juin 2019) – Format Numérique

Avis de Valou

Je remercie Poppy Monroe de m’avoir proposée de lire le spin-off de « Hopeless Place ».

Pour découvrir « Hopeless Mind », et comprendre réellement le personnage de River, il faut avoir lu « Hopeless Place » qui se lit du point de vue de Hope.

Attention, il s’agit d’une dark romance vraiment très sombre, qui ne doit pas tomber entre toutes les mains. Certaines scènes sont crues, je préfère vous prévenir.

Ceci étant dit, je vais pouvoir vous parler de ce roman, que je pense plus abouti que le précédent. Je m’explique. Certains diront que le roman est trop sombre, trop dur. Je leur répondrai que Poppy Monroe manie avec brio l’art délicat d’écrire une vraie dark romance. J’ai vraiment aimé la version décrite par Hope, enfermée dans le pensionnat de l’horreur, dirigé par la machiavélique Blanche. L’auteure a réussit un exercice très difficile, à savoir raconter la même histoire, du point de vue masculin, du point de vue du bourreau, sans que le lecteur ne s’en lasse une seule minute. Entrer dans les méandres des pensées de River, c’est comprendre l’histoire sous un autre prisme. Ce personnage est aussi prisonnier que Hope, obligé de servir Blanche et d’obéir à ses ordres vicieux et odieux. Il en a conscience, ce qui le différencie d’un psychopathe. River est plongé dans un désespoir profond, ultime. Il n’a pas notion du temps, il ne sait plus son âge. Il pourrait fuir, il en a la force physique, mais Blanche le tient et fait pression sur lui, alors il reste et exécute chaque ordre exigé. L’arrivée de Hope va le bouleverser et va lui offrir le souffle nécessaire pour surmonter l’impossible, pour se rebeller.

Désespoir et horreur. Voilà de quoi est fait le quotidien de River. Il fait preuve d’abnégation, il se sacrifie volontairement. River se trouve sans cesse dans l’ambivalence de ses sentiments, entre son devoir et sa culpabilité.

Il se dégoûte de lui-même et ne peut pas, malgré tout, s’empêcher de voir en Hope une possible rédemption. La mérite-t-il ? Mérite-t-il le pardon pour les actes commis ? Lire le ressenti de cet homme est profondément poignant, troublant. On comprend mieux ce qui le pousse à agir ainsi et ce par quoi il a du passer, ce bien avant l’arrivée de Hope au Pensionnat.

Poppy Monroe livre ici un roman sans concession, sans fioriture. L’ambiance est lourde, glauque, tendue à chaque instant. Sa plume est affûtée, libre, et l’ensemble est vraiment bien écrit. Vous avez l’impression de faire une totale immersion dans le Pensionnat, cela vous glace le sang. C’est une réussite totale.

  Le livre se lit vite, il se dévore. La relation entre Hope et River se construit petit à petit, monte en puissance, et vous embarque dans l’infime espoir que ce « couple » représente.

J’ai donc passé un très bon moment livresque. La psychologie des personnages est très fine. Le parallèle avec l’histoire racontée par Hope est juste en tout point, jusqu’à l’épilogue bouleversant et beau. Si vous aimez la Dark Romance, vous ne serez absolument par déçue par la plume de Poppy Monroe. Si toutefois vous ne la connaissez pas je vous invite à découvrir son univers. Je suis cette auteure avec attention et j’ai vraiment hâte de découvrir son prochain roman.

 

Cliquez sur l’image ci-dessous pour vous procurer le format numérique sur Amazon:

COUV NUM

logo-les-tentatrices-service-presse-fond-blanc-lectrice-noire-version-2

Mister Lawyer – Joh Harper

Mister Lawyer – Joh Harper – Editions Addictives – Version Numérique  – Sortie 22/05/2019

Je remercie les Editions Addictives pour ce Service de Presse.

Une dark romance intense et sombre qui fera vibrer votre cœur.

Anaïs et Elijah ont fait leurs études de droits ensemble, inséparables, faisant partis du club des indomptables, leurs destins va se briser lors d’un accident de voiture faisant perdre la vie à trois de leurs amis proches. Leur vie sera chamboulée, malgré leurs liens forts, ils se perdent de vue. Elle vit cet abandon comme un quatrième deuil, qu’il lui fera perdre pied. Trois plus tard, Elijah est avocat à Paris, il se démène dans son travail qui est sa sous-pape pour survivre. Il doit s’occuper du rachat d’un club de striptease pour un gros client de son cabinet, quelle n’est pas sa surprise lorsqu’il découvre que la propriétaire n’est autre qu’Anaïs, et qu’elle est mariée. C’est un choc car il ne s’est jamais vraiment remis de ces deuils et de sa lâcheté.

Comment va se passer les retrouvailles ? Qui est devenue Anaïs ? Que cache-t-elle ?

Joh Harper ne ménage pas ses lecteurs, ce livre est fait pour des personnes avisées car certaines scènes sont bouleversantes, et criantes de vérité. Elle sait parfaitement faire monter la tension, le danger. Même si parfois, j’ai pu m’étonner de la facilité des personnages à oublier les menaces de personnes avec énormément de pouvoirs et de ressources… mais ce n’est qu’une fiction !

Anaïs m’a de suite émue, elle saura parler à votre âme de femme, fera raisonner votre compassion. Elle pourrait être un modèle pour tout ce qu’elle a enduré et la façon dont elle veut s’en sortir.

Elijah est touchant d’une autre façon, on pourrait le détester pour ce qu’il a fait et ce qu’il est devenu. Pourtant, on lui pardonne, car sa culpabilité transpire à travers chacun de ses mots, sa souffrance est flagrante. Il se bat comme un lion pour se repentir, pour obtenir la confiance d’Anaïs. Leurs mots sont durs, les rancunes tenaces mais tout les pousse à s’écouter.

L’auteure nous fait vivre complètement l’angoisse d’une menace insidieuse, on ne sait pas qui, où, comment cela va frapper…

L’entêtement d’Anaïs à tout vouloir mener seule, sans aide et parfois agaçant, c’est une façon de protéger les personnes auxquelles elle tient, et une revanche. Elle a tout pensé, sauf au retour d’Elijah qui va la surprendre et lui faire du bien, la sauver sans qu’elle le sache.

Certains points de la romance, m’ont un peu déçue par des choix de lieux, de moments, de contexte pour des révélations ou des moments clés de cette histoire, sûrement parce que je les imaginais autrement.

En tout cas, je ne m’attendais pas à autant d’intensité dramatique, de rebondissements, de violence. Cette histoire a su me surprendre, me porter dans son intrigue, me chambouler par le cas et les combats d’Anaïs. C’est un livre engagé pour la cause des femmes qui démontre que la justice peut avoir des défauts mais peut aussi entendre et faire valoir les droits des victimes.

Vous pouvez commander ce livre, sur Amazon, en cliquant sur la couverture qui vous convient :

 

 

 

Company of Killers, tome 3 : A la recherche de Seraphina – J A Redmerski

Company of Killers - 3 - A la recherche de Seraphina - J A Redmerski RESUME
Company of Killers, tome 3 : A la recherche de Seraphina – J A Redmerski
~ Milady (20/02/19) ~ Env.409 pages ~  Format numériqueFormat broché ~

 

avis-de-marina-fond-noir

La saga Company of Killers de JA Redmerski est l’une des Dark Romance que je préfère. Avec ce troisième tome, l’auteure a confirmé son talent. L’intrigue de A la recherche de Seraphina est autant sombre que surprenante !

Le personnage de Fredrik fait autant froid dans le dos qu’il est intriguant, et j’étais impatiente d’en savoir plus sur cet homme qui m’inspirait autant de méfiance que de respect. Je ne savais pas trop à quoi m’en tenir avec lui et j’avais beaucoup de mal à éprouver de la sympathie pour un héros capable de tant de perversité.

 

Seraphina est l’amour de sa vie, sa complice, son âme sœur…. la seule femme capable de comprendre son besoin de sang et partager ses envies de violence et de douleur… Et malgré sa trahison, Fredrik n’a de cesse de vouloir la retrouver… à n’importe quel prix….

Même si cela veut dire qu’il doit séquestrer une femme innocente qui parvient à l’émouvoir malgré lui…

Cassia est amnésique et ne peut que se fier qu’à son instinct… Et elle sent que cette geôle est l’endroit où elle est le plus en sécurité…. Tout comme elle sait qu’elle est sincèrement amoureuse de son ravisseur.

Elle souffre de l’obsession qu’il a pour Seraphina et une part d’elle redoute qu’il l’abandonne quand elle aura retrouvé la mémoire et qu’il aura réussi à la retrouver…. Elle n’ignore rien de la cruauté dont Fredrik est capable mais instinctivement elle s’en remet entièrement à lui….

L’ange ou le démon…. La lumière ou les ténèbres…. Cassia ou Seraphina… Ces deux femmes touchent et mettent l’équilibre déjà précaire de Fredrik en danger…

 

À la recherche de Seraphina permet de découvrir un homme au besoin de justice exacerbé et à l’instinct sur-développé… Mais sous la plume de JA Redmerski, il n’en est pas moins un homme à l’esprit dérangé qui n’a connu que souffrance dès que son cœur a fait preuve de faiblesse.

 

Si sur la première partie de l’histoire j’ai eu l’impression que l’on tournait en rond, JA Redmerski a su donner une tournure à l’intrigue qui lui donne une autre dynamique !

Un rebondissement surprenant qui permet d’avoir une vision totalement différente de ce que je venais de lire et qui m’a tenue en haleine jusqu’à la fin !

 

Comme pour les deux premiers tomes, A la recherche de Seraphina a été un excellent moment de lecture… Une Dark Romance sombre à souhait avec une dimension psychologique qui m’a énormément plu.

 

Vivement les suivants… Je suis impatiente de lire les autres aventures des personnages de Company of Killers

 

a lire

Note 4

Retrouvez ce livre sur Amazon, en cliquant sur les couvertures du format qui vous intéresse (broché ou numérique) :

Company of Killers - 3 - A la recherche de Seraphina - J A Redmerski BOOK.png  Company of Killers - 3 - A la recherche de Seraphina - J A Redmerski EPUB.png

 

Darkest – La dernière heure – Silvia Reed

Résumé - Darkest – La dernière heure – Silvia Reed.png
Darkest – La dernière heure – Silvia Reed
Editions Addictives, Collection Luv ~ Mars 2019 ~ Env. 388 pages
Format numérique / Format broché

avis-de-jenni-les-tentatrices

-Je remercie les éditions Addictives pour cette lecture en service de presse-

‘Darkest – La dernière heure’, c’est une histoire cauchemardesque qui tourne à un désir enivrant et incontrôlable… ! Cette plume est particulièrement dingue et vaut sacrément le détour !

 

Ryder est l’homme de main de son père, à savoir une machine de guerre. Son père lui voue une confiance aveugle et sait que son fils ne se retournera jamais contre lui. C’est un homme affluant, dès qu’il appelle derrière on exécute la mission qu’il donne à ses gars.

Ryder se voit confier pour mission d’enlever une jeune femme au nom de Evy qui détiendrait quelque chose qu’il doit récupérer. Il a pour but de la faire parler en lui faisant cracher le morceau sur l’endroit où elle cache l’objet. Si elle ne divulgue rien, il devra la torturer… et une fois qu’elle aura parlé, il pourra alors la tuer !

Tuer est la seule manière de survivre dans ce monde. Lui et ses proches sont invincibles…

Evy est charismatique et ne montre pas ses peurs. Si on veut lui chercher des ennuis, elle sait très bien où frapper.

Intéressée et passionnée de la vie humaine. Elle adore savoir le pourquoi du comment et cherche à comprendre le mécanisme de certaines personnes atteintes de trouble quelconque. Ryder va être un bon sujet d’étude pour l’aider à pousser et mener sa réflexion… Un peu tordu, non ?

 

Des scènes d’une extrême violence écrites par une plume sensible aux détails. On frissonne d’impatience mais aussi d’inquiétude de découvrir ce qui va se passer.

Chapeau à Silvia Reed pour cet écrit aussi bien sombre que prenant, pour nous rendre accro à son récit et à ses personnages. Une héroïne déboussolée mais faisant preuve d’une force mentale incroyable ! La voir démunie, sans défense, prisonnière de ce sbire mais aussi rebelle à s’obstiner à ne rien lâcher pour ne pas craquer la rend forte et impressionnante. Elle a du cran ! Un bras de fer redoutable se joue entre la victime et son ravisseur…

Plus elle passe de temps avec lui plus il l’intrigue. Ryder est énigmatique. Elle devrait le haïr, pour tout ce qu’il lui fait endurer, surtout les tortures qu’il lui fait subir. Mais c’est tout le contraire, étrangement. Elle est convaincue qu’il n’agit pas par plaisir parce qu’il aime ça mais parce qu’il se sent obligé de le faire… Il lui fait vivre les pires horreurs et douleurs physiques et psychologiques, pourtant, Evy n’en démord pas…

Quant à lui, il fait tout pour la mépriser mais elle l’obsède… Elle est prête à encaisser les douleurs jusqu’à ce qu’il la laisse venir jusqu’à lui. Elle veut creuser dans son esprit… le manipuler et lui faire apparaître sa vision des choses. Est-il un cœur tendre sous un masque de fer ? Et s’ils étaient finalement tous les deux à être en mission ? Peuvent-ils se sauver l’un et l’autre ?

Le compte à rebours est lancé. On a peur… On se demande quelle autre finalité il pourrait y avoir les concernant. Y’a-t-il quelque chose à sauver ? Peuvent-ils se sortir l’un et l’autre de cette situation ? C’est déroutant. C’est surréaliste même… Tout ne tient qu’à un fil, une tempête fait rage dans la tête de Ryder et on ressent ce dilemme. Ce choix cornélien qu’il n’est pas en mesure de faire… Quelque part ils sont tous les deux pris au piège où l’issue n’est que fatale… ils souffrent malheureusement, chacun a sa façon.

Mais bordel cette histoire me laisse sans voix !!! J’ai adoré frissonner. J’ai détesté trouver la relation attractive. Tout est construit d’une manière finement étudiée et retranscrite pour nous permettre de bien cerner la psychologie des protagonistes et donc bien comprendre à qui on a affaire dans cet écrit.

Les rebondissements ne cessent de s’entrechoquer sur les moments de détente où Evy et Ryder sont dans une bulle de bien-être. Des moments brefs car le danger continue de rôder. Il n’y a pas d’échappatoire. Une seule fin inévitable… et voilà que l’auteure vient frapper d’une main de maître toutes ces angoisses qui nous compriment le cœur pour nous offrir une fin qu’on était loin de voir venir… !

 

shelleycoupdecoeurnoir

Note 5 logo-les-tentatrices-service-presse-fond-blanc-lectrice-noire-version-2



–> Retrouvez ce livre sur Amazon, en cliquant sur la couverture du format qui vous intéresse (numérique ou broché) :

Format numérique - Darkest – La dernière heure – Silvia Reed Format broché - Darkest – La dernière heure – Silvia Reed

ParadoXe: De l’autre côté du miroir – Charlotte Pastoret

Image Résume
auto-édition ( février 2019)  – format numériqueformat broché

Avis de Valou

Je remercie Charlotte Pastoret de m’avoir proposé de lire son nouveau roman en service presse.

Quel plaisir de replonger dans la saga ParadoXe qui m’a tant conquise. Cette saga m’a marquée incontestablement, tant par la qualité de l’écriture et par le questionnement qu’elle a suscité en moi : jusqu’où peut-on aller par amour ?

Et cette couverture : quelle beauté, bravo à la graphiste pour ce très beau travail !

L’auteure nous propose donc ici le spin-off de la saga qui se centre davantage sur le couple formé par Eleanor « Ellie », ex-soumise de Zane et William. C’est avec un bonheur non dissimulé que j’ai pris plaisir à retrouver le duo explosif et volcanique formé par Caitlin et Zane.

Mariés et bien dans leur couple, une routine semble s’être installée pour les uns et les autres. Ellie et William ont eu des jumeaux qui leur demandent beaucoup de temps. Zane a accordé pour toujours l’exclusivité à Caitlin et leur amour fait plaisir à lire. Tous les quatre forment une véritable famille de cœur. Ils sont là les uns pour les autres et se soutiennent. Chaque couple est fusionnel, les sentiments et les scènes torrides s’entremêlent habilement comme l’auteure sait si bien le faire. Pourtant, le retour de certains personnages, qu’on aurait préféré oublier, risquent de faire voler en éclat ce fragile équilibre…

Charlotte a construit sa trame en 2 parties. Au cours de la première, elle installe sa trame petit à petit, tisse sa toile en douceur et avance ses pions sur l’échiquier. La seconde partie s’emballe, le suspens et les rebondissements s’enchaînent pour le plus grand plaisir du lecteur. Pour moi, nous sommes en présence d’un thriller érotico romantique. La tension est palpable tout au long du récit. On se ronge les ongles, inquiet et curieux à la fois de lire la suite et de connaître les décisions des personnages. J’ai avalé les pages, dès que j’avais un instant, je reprenais ma tablette pour me plonger dans cet univers si particulier.

Les troubles psychiatriques liés à l’érotomanie sont vraiment bien documentés, l’auteure a du passer beaucoup de temps à rechercher des articles ou des ouvrages sur le sujet. L’aspect psychologique prend une part non négligeable au récit. Les points de vue d’Ellie, William, Zane et Caitlin, s’enchaînent, entrecoupés d’interludes, plus glaçants les uns que les autres. Pourtant, ils apportent une autre dimension, une autre lecture de l’histoire. Vous êtes donc alors en présence d’un récit hyper intense et haletant. Ce spin-off est particulièrement addictif !

Evidemment, je vous recommande ce roman, mais plus globalement, je vous conseille vivement de lire l’ensemble de la saga car elle vaut le détour ! L’épilogue du spin-off  clôture à merveille cette folle histoire: l’auteure joue jusqu’au bout avec le mot « paradoxe » plus fort et plus ambivalent que jamais. Je crois qu’au-delà de l’histoire et ses personnages, j’ai particulièrement aimé les 5 tomes de ParadoXe, car jamais un titre n’a jamais autant matché avec son contenu ! Un énorme coup de chapeau à Charlotte, nous avions eu l’occasion de nous rencontrer au SDL de Paris l’an dernier, j’ai pu lui dire tout le bien que je pensais de son ouvrage. C’est une auteure qu’il faut absolument suivre et je sais que j’irai, les yeux fermés, vers ses prochaines aventures livresques.

 

logo-les-tentatrices-service-presse-fond-blanc-lectrice-noire-version-2

 

Cliquez ci-dessous pour télécharger le format désiré sur Amazon:

COUV NUMCOUV BROCHE

The Missing Obsession – Angel Arekin

image résumé
Black Ink éditions ( février 2019) – format numérique

Avis de Valou

Je remercie Black Ink éditions et NetGalley pour ce service presse.
Télégramme en date du 18 février 2019. STOP. Dark Romance en vue. STOP. Angel Arekin aux commandes. STOP. Black Ink à l’édition. STOP…
Bon, vous vous doutez bien que lorsque j’ai reçu ce télégramme ( oui bon, d’accord je n’en ai pas vraiment reçu un…) , je n’ai pas hésité une seule seconde à me jeter dessus, d’autant que j’attendais la première collaboration entre Black Ink et Angel Arekin avec tellement d’impatience!!
J’apprécie beaucoup la plume d’Angel Arekin, pour qui je suis les sorties livresques avec attention. Ici, l’auteure nous propose une Dark Romance psychologique, dont elle a su faire un genre particulier, si tant est que nous soyons obligés de « catégoriser » les livres dans des cases particulières… 
Je vous propose donc une chronique sur ce roman qui, certes, n’est pas un coup de cœur pour moi, mais que je vous recommande de lire vivement.
Avant d’entrer dans le vif du sujet, j’ai aimé que l’auteure utilise le masque d’Anonymous comme symbole de son histoire, en référence au film « V pour Vendetta », qui fait partie de mon « TOP 5 » cinématographique de tous les temps! (« souviens-toi, souviens-toi, du 5 de novembre… », vous vous souvenez de cette « litanie » d’Anonymous?) .
Vous me direz: « on s’en fout de ton Top 5, dis nous ce que tu en as pensé! » … Certes, je m’égare.
Bienvenue donc au cœur d’un huis clos oppressant, mettant en scène deux personnages dont vous allez vous souvenir longtemps: Faustine et Seth. Une vraie partie d échecs est enclenchée,  y aura t-il un vainqueur si chacun avance son Fou sur le plateau? Volontairement, je n’aborderai pas la trame de l’histoire parce qu’elle gâcherait votre plaisir de la découverte. De toutes façons, il ne s’agit pas d’une histoire qui se raconte, mais bien d’une histoire qui se lit. 
Angel Arekin propose une trame en trois temps et dépeint une magnifique histoire d’amour et de dévotion à l’autre. C’est particulièrement poignant et bouleversant. A mon sens, il fait partie de ce genre de romans qui sont inclassables, atypiques  et qui marquent longtemps l’esprit. The Missing Obsession me fait penser, dans une autre mouvance au diptyque de la même auteure « Sans âme/Sans cœur » .
Petit à petit, tout ce que vous pensiez avoir compris de l’histoire et des personnages, vole en éclat au chapitre suivant. Angel Arekin aime étudier les méandres du cerveau humain et ses connexions psychologiques complexes. S’en est totalement prenant,perturbant, inconstant. Bref, on ne sait pas dans quel voyage on s’embarque, tant qu’on a pas découvert la fin de l’histoire. Tel un chef d’orchestre, Angel fait en sorte que sa partition montre crescendo pour offrir un final détonnant, qui vous marquera sans commune mesure.
Je n’ai rien à démontrer quant à la remarquable plume d’Angel. Je pense que nous sommes tous d’accord sur ce point. Je suis certaine que cette première collaboration avec Black Ink, va donner naissance à de nouvelles pépites incessamment sous peu!
Même si je n’ai pas eu un véritable coup de cœur pour ce roman, il est évident qu’il fera partie de mes temps forts livresques de ce début d’année. Sans que je puisse l’expliquer, mon cœur a battu pour cette histoire, mais pas assez fort pour m’envoler vers la contrée des coups de cœurs. Question de ressenti. 
Par ailleurs, il demande de s’y plonger pleinement. Ce n’est pas une lecture légère. Non, et ce n’est pas son but. Attendez-vous à être chamboulés. Véritablement.
Après avoir lu l’épilogue, je me suis surprise à repenser à l’histoire, aux personnages, plus longuement qu’à l’accoutumée pour des romans dits plus « classiques ». D’une certaine manière, ce roman donne à réfléchir sur ce que l’être aimant est capable de supporter de la part de l’être aimé. Il donne à penser à l’impact que peut avoir un trauma vécu et ses répercussions sur le psychisme d’un individu. 
Je m’arrête là, certes cette chronique est un peu différente des autres, mais j’espère qu’elle saura susciter votre curiosité et vous donnera envie de découvrir cette petite bombe livresque!
Il y aura certainement, dans le monde de la Dark, un avant et un après « The Missing Obsession ». 

Cliquez sur l’image ci-dessous pour vous procurer le format numérique sur Amazon:

COUV NUM

logo-les-tentatrices-service-presse-fond-blanc-lectrice-noire-version-2

Dollars, tome 2 : Dollars – Pepper Winters

Dollars - 2 - Dollars - Pepper Winters RESUME
Dollars, tome 2 : Dollars – Pepper Winters
~ Milady (21/11/18) ~ Env.437 pages ~ Format numériqueFormat broché ~

 

avis-de-marina-fond-noir

Au vu du potentiel du premier tome de la série Dollars, je ne pouvais que lire cette suite et assouvir ma curiosité. Pepper Winters écrit une Dark Romance à la densité psychologique importante en faisant monter la tension crescendo.

Elder a sorti Pimlico des griffes de son bourreau….
Pas par bonté d’âme mais parce qu’elle l’obsède et qu’il est un voleur qui prend ce qu’il veut.

Malgré le désir qu’il ressent pour la jeune femme, ce n’est pas son corps qu’il veut s’approprier… C’est sa voix…. C’est son âme… C’est cette effronterie qui reste évidente, même dans la soumission.

Avant de lui voler tous ses secrets Elder veut que Pimlico se rétablisse, physiquement et psychologiquement, de l’enfer qu’elle a vécu…
Il l’installe confortablement sur son yacht et lui dispense tous les soins dont elle a besoin.

Mais peut-on se remettre un jour du genre de sévices que Pimlico a subi ?
Et surtout, un homme tel que Elder est-il en mesure de pouvoir l’aider à guérir ?

Comme pendant ma lecture du premier tome de Dollars, j’ai été bluffé par la plume talentueuse de Pepper Winters ! Ce deuxième tome est un cahot émotionnel dans lequel on ne peut que se laisser entraîner.

Pimlico est reconnaissante…. Pimlico ne veut pas céder face à son nouveau kidnappeur… Pimlico se bat pour sa liberté…. Pimlico a peur de ne plus retrouver celle qu’elle était autrefois…. Pimlico ressent du désir…. Pimlico a horreur des contacts physiques…

Entre améliorations et rechutes, les contradictions de l’héroïne apportent de la crédibilité au personnage. On ressent les séquelles psychologiques de l’héroïne en profondeur et il est impossible de ne pas vivre intensément les tourments de la jeune femme.

Elder est obsédé par la jeune femme, et lui en veut pour ça. Il est dangereux mais elle est dangereuse pour son équilibre mental précaire. Il veut qu’elle lui livre son âme, mais il adore qu’elle se batte… Il veut qu’elle se reconstruise mais ne veut pas la libérer de son joug… Et surtout, il doit se battre comme le désir qu’il ressent pour elle et ne pas céder à ses plus bas instincts….

Les sautes d’humeur de Elder sont moins évidentes à comprendre car on connaît moins bien son passé…. Son instabilité alimente sa dangerosité et nous empêche de lui donner aveuglément notre cœur face à toutes les attentions craquantes qu’il peut avoir pour l’héroïne.

Le point fort de cette série Dollars est la teneur psychologique de l’histoire et des personnages, et j’adore l’écriture de Pepper Winters pour cela.

Mais pour obtenir un tel niveau de profondeur, l’intrigue évolue lentement. Tout est tellement centré sur les héros qu’il ne se passe pas grand chose en dehors de ce huis clos psychologique.

J’ai été captivé par les héros et happé par toutes les émotions contradictoires qu’ils ressentent… J’adore cette tension sexuelle qui donne l’impression que tout va exploser d’un instant à l’autre… mais il manque un peu plus d’actions pour que cela soit un coup de cœur.

Quoiqu’il en soit, je vais enchaîner dès que possible sur le troisième tome de Dollars… impossible de ne pas découvrir jusqu’où Pepper Winters va pousser nos deux héros.

a lire

Note 4

Retrouvez ce livre sur Amazon en cliquant sur la couverture du format qui vous intéresse (broché ou numérique)

 Dollars - 2 - Dollars - Pepper Winters BOOK.png  Dollars - 2 - Dollars - Pepper Winters EPUB.png

Dollars, tome 1 : Pennies – Pepper Winters

Dollars - 1 - Pennies - Pepper Winters RESUME
Dollars, tome 1 : Pennies – Pepper Winters
~ Milady (24/10/18) ~ Env.480 pages ~ Format numériqueFormat broché ~

avis-de-marina-fond-noir

J’ai beaucoup aimé la plume de Pepper Winters dans sa série Monsters in the Dark. J’étais donc curieuse de découvrir ce qu’elle nous réservait avec Pennies, le premier tome de Dollars, qui s’inscrit aussi dans le genre Dark Romance.

A la fin de mes lectures, j’ai pour habitude d’écrire mon avis « à chaud »… Cette fois, j’ai eu du mal à verbaliser mon ressenti. Il m’a fallu un peu de temps pour analyser les idées contradictoires que j’avais et rédiger cette chronique.

Si Pennies est indéniablement sombre, Pepper Winters déroule l’horreur que l’héroïne subit avec une certaine pudeur… de telle manière que la violence ne nous explose pas au visage pendant la lecture…

Cela demande un talent certain… Mais cela laisse aussi un choix au lecteur que j’aurais préféré ne pas avoir.

J’aurais pu imaginer que Pim avait subi les pires sévices… Mais instinctivement, j’ai préféré une alternative plus supportable… Ce qui a un peu trop édulcoré cette Dark Romance.

Pourtant, ce n’est pas l’auteure qui en est responsable mais uniquement l’interprétation que j’ai inconsciemment préféré donner aux confessions pudiques de l’héroïne.

Il m’a aussi manqué un rythme plus soutenu… Je ne peux pas dire qu’il n’y a pas de rebondissements ni suspense, mais l’intrigue se déroule d’une telle façon qu’il y a parfois des longueurs.
Je comprends la nécessité de ces dernières, le fait que cela contribue à assombrir l’ambiance de l’intrigue et à apporter de la profondeur aux personnages… Mais cela n’a pas été suffisant pour que cela ne me pèse pas par moment.

A ce stade, vous vous dites sûrement que je n’ai pas apprécié ma lecture de Pennies… Mais c’est faux… C’est d’ailleurs pour cela que j’ai autant eu du mal à écrire cet avis ! Mon ressenti a beau être mitigé, j’ai lu ce premier tome de Dollars d’une seule traite et je suis même impatiente de découvrir ce que Pepper Winters nous réserve dans le second !

S’il est encore difficile de cerner complètement le héros, mais j’ai adoré l’héroïne.
Elle détient une telle force et elle est capable d’une telle effronterie dans sa soumission que j’ai immédiatement accroché avec elle.

Il y a aussi le fait que tant de questions restent sans réponse…. Pepper Winters a la possibilité de donner une dimension sans pareille à cette série Dollars.

Pennies a le potentiel pour être le prologue à une superbe histoire…. Un prologue construit minutieusement qui permet des bases solides et un large choix de ce que l’édifice pourrait être à la fin de la saga.

Je ne peux donc que recommander la lecture de Pennies et d’avouer ma curiosité pour ce que la saga Dollars deviendra, même si je n’ai pas eu de coup de cœur pour ce premier tome.

Note 3

Retrouvez ce livre sur Amazon, en cliquant sur la couverture du format qui vous intéresse (broché ou numérique) :

Dollars - 1 - Pennies - Pepper Winters BOOK  Dollars - 1 - Pennies - Pepper Winters EPUB