La Veuve — Fiona Barton

La Veuve, Fiona Barton, Fleuve Noir Editions et Pocket, 12 janvier 2017, format numérique et broché

En tant que grande amatrice de romantic suspense et tout simplement de thriller sur fond de romance, « La Veuve » de Fiona Barton ne pouvait que me plaire. Et pourtant… je ressors de cette lecture un peu déçue.

Soyons honnête : une femme qui découvre que son mari est un assassin… s’il en est un… Le pitch est fou !

Que savons-nous vraiment de la personne qui partage notre lit ?

Mais voilà : dès le premier chapitre, j’ai senti une certaine langueur dans le texte qui n’a pas su me transporter. Je pensais que l’histoire décollerait mais ce n’est pas le cas.

Il y a plusieurs points de vue qui s’opposent : celui de Jane, celui d’une journaliste, celui d’un flic… Et plusieurs temporalités aussi : non seulement nous avons le déroulé du présent (un an après l’assassinat), mais aussi le jour même de celui-ci. Tous ces passages s’enchevêtrent et même si j’adore cette technique d’habitude, dans ce cas précis je me suis sentie plutôt tirée d’un côté à un autre sans réel but, comme si l’auteur ne savait pas par quel bout raconter l’histoire.

Alors soyons clair : la plume se lit, elle est fluide, et agréable hein, je n’ai pas passé un mauvais moment. Simplement je me suis ennuyée. J’ai passé quelques pages, et rapidement l’évidence était sous mes yeux : le suspense du livre repose sur une idée ténue, que l’on décèle bien avant la fin du livre. Le « plotwist » se révèle donc fade puisque toute l’histoire était déjà révélée au préalable.

Je n’ai pas grand-chose de plus à dire : je ne me suis pas attachée aux personnages que je trouve un peu larmoyants. Pourtant, il y a quelques chapitres bien menés, comme ce moment où les enquêteurs se font passer pour quelqu’un d’autre sur le dark web pour aller à la rencontre de pédophiles (c’est glauque dit comme ça, mais c’est le seul moment où le suspense a valu le coup à mon sens), et la manière dont l’auteur raconte comment un mariage peut se déliter sans que l’on ne s’en rende compte.

Conclusion : je n’ai pas passé un mauvais moment mais ce n’est pas une lecture que je recommande…

Retrouvez-le sur Amazon, en cliquant sur la couverture du format qui vous intéresse (broché ou numérique).

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.