Crois en moi – Elodie Solare

Image résumé
Hugo Poche ( septembre 2018) – format poche

Avis de Valou

«Crois en moi» est une lecture personnelle, qui m’a beaucoup touchée et j’avais envie de partager avec vous mon engouement pour cette histoire.

C’est au cours d’une des nombreuses files d’attente au FNR de cette année, que ma copine Tentatrice, Julie ( Jouly pour les intimes 🙂 ), m’a parlée de ce roman. Lorsqu’elle m’a fait le pitch de la trame, je me suis dit qu’il fallait que je me procure un exemplaire.

Ce fut chose faite! Pendant quelques jours de vacances, je me suis accordée cette pause livresque en compagnie de Romane.

J’ai lu cette histoire quasiment d’une traite, en 1 journée, tant j’étais absorbée par la plume d’Elodie Solare.

Avant tout, un zoom sur le contexte de « Crois en moi » est nécessaire. Romane est journaliste et parcourt le monde avec son meilleur ami Max, à la recherche de scoops. Au début de l’histoire, ils se trouvent dans la région de Raqqa, en proie aux affrontements entre djihadistes et l’armée. Romane est une femme forte, qui se passionne pour son métier. Rien d’autre n’a d’importance. Pourtant, lorsqu’elle se retrouve au milieu des décombres, en pleine fusillade, son meilleur ami Max meurt sous ses yeux…Un ange, un sauveur, sorti de nulle part, va la mettre à l’abri. Protégés temporairement, ils ne peuvent se voir. Pourtant, ils partagent d’emblée une certaine proximité. Que ferions-nous si nous étions dans une telle posture, persuadés de mourir très prochainement ? Je pense que chaque individu réagit différemment. Romane est aux abois, elle vient de perdre son meilleur ami, et perçoit toute l’horreur du conflit qui l’entoure. Son ange l’apaise, prend soin d’elle, la dorlote…Ensemble, ils vont succomber à la passion qui les étreint. Une pulsion malsaine me direz-vous ? Je ne crois pas, je pense que ces personnages se sont donnés l’un à l’autre en de pareilles circonstances, parce qu’ils n’avaient plus que ça pour oublier leur situation. Et peut-être aussi, parce que les sentiments, violents comme un coup de foudre, sont nés entre eux, même sans se voir.

Romane va être secourue mais séparée de son sauveur. Grièvement blessée, elle se réveillera à l’hôpital, avec un seul but:  retrouver celui pour qui son cœur bat indéniablement plus fort, très fort. Comme si c’était son unique raison d’être.

Quand Romane se met à chercher son inconnu, l’auteure nous fait ressentir le désarroi et la peine immense la jeune femme. Elle est perdue. Les larmes sont montées à plusieurs reprises, tant j’ai été happée par la récit. Elodie Solare brouille les pistes,autour de son héroïne.  Se pressent autour d »elle: Quentin, Aaron ou encore Guillaume…

Le personnage d’Aaron est très intéressant. Prêtre en devenir au passé trouble, ce beau blond aux tatouages énigmatiques ne laisse pas indifférente la belle Romane…Entre eux se tisse une relation touchante, poignante. Est-il son sauveur, si tel est le cas pourront-ils braver les interdits ?

Je vous recommande vivement cette romance. J’ai passé un excellent moment livresque, une new adult comme je les aime, où mes émotions étaient à fleur de peau. J’adore lire ce genre de passion, ici elle est de celles qui vous bouleversent et dont vous vous souviendrez longtemps. L’écriture est fluide, addictive. Les chapitres sont courts et donnent du rythme au récit. L’auteure a choisi de laisser la parole à plusieurs protagonistes, ce qui permet de ne pas voir l’histoire toujours sous le même prisme, uniquement à travers les tourments de Romane.

Pour Clôturer cette chronique, j’ai choisi les paroles avisées de la mère de Romane :

«La passione è tutto. Sans passion, la vie ne vaut pas d’être vécue».

Pour savoir si Romane a écouté sa mère et son cœur, je vous invite vivement à vous procurer «Crois en moi».

A lire

Note 5

Cliquez sur l’image ci-dessous pour vous procurer le format poche sur Amazon:

couv poche

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.