Les mystérieuses – tome 1 Jeux de masques – Stella Knightley

R2SUM2

Étudiante en histoire, Sarah Thomson se rend à Venise pour poursuivre ses recherches sur Luciana Giordano, envoyée au couvent au XVIIIe siècle pour avoir écrit un livre scandaleux attribué par la postérité à Casanova. Désirant percer le secret des Leçons d’amour, Sarah étudie le journal intime de la Vénitienne dans la bibliothèque privée d’un homme à la réputation sulfureuse.

En échange de ce privilège, le mystérieux Marco Donato exige que Sarah le tienne informé de ses découvertes les plus scandaleuses. C’est le début d’une relation aussi intense que virtuelle, car Marco est passé maître dans l’art de se dérober. Au fil de ses recherches, Sarah découvre de troublantes coïncidences et se reconnait en Luciana. Et si son destin était étroitement lié à celui de la belle vénitienne ?

Avis Marina

Le premier tome de « Les mystérieuses »  de Stella Knightley est dans ma PAL depuis un certain temps. N’étant pas d’humeur à lire un livre « historique », je ne ressentais pas l’envie de commencer « Jeux de masques »… Jusqu’à cette semaine…

En fait, même si ce livre retrace aussi l’histoire d’une jeune italienne au 18ème siècle, il s’agit d’une romance contemporaine.

Suite à une rupture, Sarah quitte Londres pour Venise afin de retracer l’histoire de Luciana qu’elle soupçonne d’être l’auteur anonyme de « Les leçons d’amour », un livre datant de 1753.

Elle obtient l’autorisation d’accéder a la bibliothèque du Palazzo Donato afin de consulter le journal intime de la jeune fille.

Marco, le maître des lieux, est connu pour ses affres de jeunesse. Gosse de riche, il multiplie les fêtes et les conquêtes jusqu’à la fin des années 90.

Puis, il disparaît de la vie mondaine et semble vivre en recul, ne s’occupant que de gérer ses affaires.

Sarah et lui commence une correspondance, parlant les récits érotiques de Luciana mais aussi des leurs premières expériences et de leurs fantasmes. Une relation passionnée… mais virtuelle, ce qui ne suffit bientôt plus à Sarah.

L’auteur nous fait découvrir les amours de ses deux héroïnes qui sont pourtant séparer de plusieurs siècles.

Le mystère autour du héros est entier, et pourtant on ressent ses regrets, sa fragilité et ses peurs. Et la manière dont l’héroïne (je pourrais dire, les héroïnes) se donne aveuglément la rend très attachante.

J’ai bien aimé ! La description de Venise m’a quelquefois donnée l’impression de lire du Irène Cao, de « La trilogie italienne », mais ce mélange d’époque est totalement inédit…

Tout comme le fait que les passages érotiques, relève tous de rêves, de relations virtuelles, ou de récits du journal intime. Cela n’étant pas « en live », ça enlève un peu du « frisson » que l’on peut ressentir, mais l’histoire est tellement bien menée que cela n’a finalement pas d’importance.

Je regrette de ne pas avoir lu plus tôt « Jeux de masques », et je lirai le deuxième tome de la série « Les mystérieuses » dès sa sortie.

3,5

 

Auteur : lestentatrices

Helle, Marina et Jenni, Nous sommes trois Femmes, trois Caractères Différents mais surtout trois accros de lecture en tout genre avec une préférence pour la Romance Érotique. Ensemble nous vous ferons voyager dans l’univers si Particulier des Tentatrices…

Laisser un commentaire